Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte

AGENDA DU SAUMUROIS

Du 13 octobre 2017 au 15 octobre 2017 :

 

Saumur. Un 2e Festival vraiment Hors-Cadre du 13 au 15 octobre

 

En 2016, en partenariat avec Saumur Anim', l’association Sourire de Nylon lançait un festival inédit, le festival Hors cadre. Il est de retour en ville pour une 2e édition du 13 au 15 octobre prochain. Original et intimiste, l’événement propose de découvrir des artistes d’origines et de styles très divers (folk, pop, slam, electro) dans des lieux insolites... Et cette année, le Festival innove en proposant un concert de plus destiné au jeune public

 


En 2016, le château-hôtel de Verrières, la piscine du Val de Thouet, la salle des mariages de la mairie et les caves Ackerman avaient accueilli ces moments insolites. Si le concept reste le même que pour la 1ère édition, investir des lieux insolites pour y proposer des concerts d’artistes étonnants, la nouvelle programmation proposera de nombreuses nouveautés. «La mayonnaise a pris l'an dernier et notre leitmotiv reste le même, on a envie de donner envie et surtout , à travers ce festival, nous avons envie d'étonner, » explique Jackie Goulet, 1er adjoint de la ville en charge des animations. Et de rajouter : «L'important c'est aussi dans la continuité de notre programmation estivale qui se veut riche, de persévérer dans notre ambition de dynamiser la ville, de lui redonner une image différente, en dépassant une approche uniquement historique et patrimoniale. Saumur doit se conjuguer au passé, au présent, mais aussi au futur, c'est bien là le fil conducteur de notre politique, tout en étant citoyenne. Hors Cadre, c'est un autre clin d'oeil sur Saumur, plus tourné vers demain, sans oublier ce qu'on était hier. »

Innovation dans la continuité

Et pour cette 2ème édition, un principe : être dans la continuité du hors-norme mais aussi innover, ne pas faire du copier-coller de l'édition précédente. Ainsi, seul lieu rescapé de l'édition 2016, les Caves Ackerman. Pour Guillaume Mougel, coordinateur de l'événement au nom de l'association « Sourire de Nylon », « le principe reste le même, à savoir d'amener de la musique dans des endroits qui ne sont pas dédiés à cela, avec une programmation pointue, mais aussi faire en sorte que le public découvre ou redécouvre des lieux. » Ainsi cette année, nouveauté avec un garage automobile pour le concert d'ouverture, le parking des Halles St Pierre qui en profitera pour être inauguré après finition des travaux en juin dernier, un hôtel-restaurant avec les Terrasses de Saumur, mais aussi un lieu plus patrimonial avec la Sénatorerie à St Hilaire St Florent, qui accueillera en prime cette année un concert plus jeune public. Un événement certes intimiste avec des jauges certes limitées, soit en gratuité, soit à très bas coût. Il sera donc obligatoire ou préférable de pré-réserver ! « Des lieux qui imposent des contraintes techniques lourdes », explique cela étant très professionnellement Guillaume Mougel, qui, s'il est saumurois depuis 3 ans, fut le chargé de communication du Festival Eurockéennes de Belfort. « Alors il faut être malin ! »

Un budget partagé

Pour la ville de Saumur, un festival qui, grâce aux partenaires, ne pèse pas lourd sur le plan budgétaire, si ce n'est le coût du concert gratuit au parking des Halles, les autres étant pris en charge par les partenaires accueillants. « Il nous en coûte en gros 3 000 euros », explique Jackie Goulet, « 1 000 euros pour le concert et 2 000 euros en budget valorisé, à savoir notre assistance technique et logistique et la mise à disposition de nos supports de communication ainsi que la mise à disposition du technicien de Saumur Anim', Benjamin Leray. » Par ailleurs, le festival a reçu cette année le soutien de Mécène & Loire, 300 euros respectivement de l'Agglo Saumur Val de Loire et du Crédit Agricole Anjou Maine, mais aussi 500 euros d'un mécène privé, « une personne qui a assisté à l'édition 2016 », se félicite Guillaume Mougel.

Une autre philosophie

Jackie Goulet très philosophiquement, mais aussi avec un clin d'oeil politique, de conclure cette présentation: « Nous ne réussirons pas à moderniser la ville qu'en ayant une animation sur toute l'année et en conciliant ce qui fait Saumur depuis des siècles avec ce qui faire Saumur demain. Hors Cadre porte un message que nous devons écouter et prendre en compte : il nous dit qu'il faut savoir changer de lunettes et porter des regards toujours nouveaux sur ce que nous avons face à nous. Il convient pour cela de dépasser les lignes, de franchir ce qui apparaît, à cause de l'habitude, comme des normes. Hors Cadre, c'est aussi démontrer que certaines oppositions sont stériles : l'ancien contre le moderne, le conservatisme contre le progressisme... »

Une programmation qui arrache !

Le festival commencera le vendredi 13 octobre, dans un lieu pour le moins insolite, à la concession Volgswagen – AZ auto à St Lambert des Levées avec en concert gratuit le duo féminin tourangeau de pop Boys in Lilies (notre article d'hier). « Nous sommes tombés à point nommé », explique Guillaume Mougel. « Nous cherchions un lieu atypique et eux cherchaient un événementiel mais n'avaient pas les clefs. » Ainsi c'est au milieu des voitures que se déroulera le concert. Attention cependant : si le concert est gratuit et la jauge n'étant que de 100 personnes, il est obligatoire de réserver.

S'en suivra le samedi 14 octobre une double programmation avec des jauges plus larges. Tout d'abord du folk avec le trio Yules dans les Caves Ackerman « où là l'idée c'est que les artistes soient au cœur de l'installation de Bertrand Gadenne », se félicite Guillaume Mougel. « Le pari est osé, cela dénote sur le plan artistique. » (Entrée 5 euros - jauge 250 personnes, réservation conseillée)



Puis en soirée, c'est le parking souterrain des Halles St Pierre qui se transformera en un lieu de curiosités artistiques. Et c'est l'electro-pop de Weekend Affair qui s'emploiera à donner vie à cet espace, avant que Ona Chrisis, artiste aux multiples facettes, ne prenne la relève grâce à une sélection musicale inspirée. « Le temps d'une soirée, on va rhabiller le lieu avec des projections mais aussi de la musique tout le temps » (Gratuit, jauge 200 personnes, réservation conseillée).


Puis double programmation aussi le dimanche 15 octobre, avec à 14h, aux Terrasses de Saumur un artiste intriguant et « homme orchestre », génial touche-à-tout en la personne de Twirrl qui proposera une pause pop lo-fi romantique. « C'est addictif ! ». Original, ce concert sera accompagné d'un brunch sucré (3 euros, jauge de 60 à 70 personnes, réservation conseillée). Et pour ceux qui le désirent, un brunch « Hors Cadre » sera proposé à partir de 11h, « pour se préparer à préparer avec une play-liste à la prestation de Twirrl », invite Vincent Bénassy, co-gérant des Terrasses (tarif 18,50 euros, réservation sur ltse49@gmail.com ou au 02 41 67 28 48).

Enfin, pour clôturer cette édition 2017 , une nouveauté : un ciné-concert adapté au jeune public avec une des premières versions filmées du comte de Lewis Carrol, Alice au Pays des Merveilles. « A destination du jeune public, mais pas que, Wilfried Thierry, vous présentera une vision électronique et électrique de ce que pourrait être la BO du film de 1915 au XXIè siècle », explique Guillaume Mougel (3 euros, jauge 90 personnes, réservation conseillée).

Toute la programmation et les réservations sur le site : www.horscadrefestival.com







 

Retour à la liste



Bons plans

capifrance emmanuel

En savoir plus

capifrance alexandre

En savoir plus

Votre site ici