Julien Chevalier nouveau timonier de l'Olympique.

Julien Chevalier prend donc les rènes de l'olympique. Formé à la même école que Patrice Sauvaget et connaissant tous les rouages du club, il s'incrit dans le droit fil de l'entité souhaitant apporter sa patte à l'équipe sans rien bouleverser à une machine bien huilée.

Julien Chevalier nouvel entraîneur saumurois.

 

Arrivé à la création de l’Olympique dans la forme que nous lui connaissons aujourd’hui, Julien Chevalier pressenti d’abord pour prendre en charge l’équipe réserve s’est vu proposer par les dirigeants du club le challenge de mener l’équipe de CFA.


Quel a été ton parcours avant de rejoindre Saumur?


« Je suis arrivé à Saumur il y a douze ans en même temps que Patrice Sauvaget au moment de la fusion donc à la création du nouveau club saumurois. J’étais en contact avec Patrice puisque nous avions passé deux années à Thouars. À l’époque j’étais blessé et il m’a demandé si j’étais intéressé de le suivre. Je lui ai donc emboîté le pas. Je suis arrivé à Saumur comme emploi jeune, cela a duré cinq ans prolongés par la suite par trois années supplémentaires. Je suis donc parti travailler à la mairie de Saumur. Au niveau footballistique, j’ai toujours été éducateur au club à commencer par les plus jeunes, les benjamins. Par la suite, j’ai eu en charge les moins de quinze, moins de dix-sept ans et moins de dix-neuf ans. Toujours dans le cadre de mon emploi au service des sports de la mairie j’ai effectué des piges à la Bayard. Mon parcours de joueur, j’ai été formé à Angers, j’ai joué six ans à l’Intrépide, six années également au SCO et j’ai passé une saison à Bourges toujours au niveau national avant de revenir jouer deux saisons à Thouars".


 

Comment as-tu perçu ta nomination à la tête du groupe CFA de Saumur ?


 

« Initialement il était prévu que je prenne la suite de Thierry Goizet. Je prends la suite de Patrice Sauvaget à la demande des dirigeants du club qui avaient reçu des offres de service de techniciens venants de l’extérieur. Les dirigeants ont privilégié le recrutement interne. Le challenge qui m’attend est ardu, sachant qu’à la fin de la saison prochaine avec la refonte des championnats prévue par la fédération, cinq clubs seront relégués. Nous n’aurons pas un effectif astronomique et nous partirons avec l’objectif du maintien. Compte tenu de la nouvelle donne nous ne devrons rien lâcher. La lutte va être très chaude. »


 

L’Olympique envisage-t-il des renforts au mercato ?


 

« Nous allons nous appuyer sur le groupe existant. Bien sûr, quelques recrues complémentaires au groupe existant sont envisagées mais à ce jour rien de très précis. Personnellement, je souhaite garder un maximum de joueurs. Les recrues de la saison dernière n’ont malheureusement pas pu participer à l’intégralité du championnat pour raisons de blessures rédhibitoires. Le jeu en CFA 2 et en CFA est rude, les attaquants ne sont pas épargnés. C’est là que l’on voit la différence de jeu à ce niveau. Samuel n’a fait qu’un tiers de saison et Maxime une demie saison. Malgré cela ses stats parlent pour lui. Adipi lui reste sur une saison blanche dû à une blessure à un orteil qui l’a poursuivie pendant de longues semaines. Les contrats fédéraux ne seront pas renouvelés et posent problèmes. Greg, Niki et Abdul sont concernés. Sans contrats fédéraux ils ne pourront reprendre le championnat qu’en début octobre soit après sept matchs de championnat, il faudra faire avec. Le club compte sur les jeunes comme Bloudeau, Houssard, Argoub etc. pour prendre la relève. Ils vont avoir une belle carte à jouer. Leurs rôles bien que différents sont vitaux. Il faudra très vite commencer la saison et ne rien lâcher dès le départ. Pour les jeunes qui seront mis dans le bain, j’ose espérer qu’ils ne partiront pas perdants d’avance en se disant qu’ils ne seront que des remplaçants. Tous les joueurs devront trouver leur place dans l’équipe. Je vais préparer la vingtaine de joueurs capables d’évoluer en CFA pour prendre un départ optimum. Après, le groupe se décantera tout naturellement. Tout dépendra également de qui part et qui reste même s’il est certain qu’il y aura des départs. Alain Bourdin le nouveau président œuvre financièrement en ce sens pour maintenir l’effectif. Compte tenu de ces aléas, nous pourrons bâtir un projet qui se situera dans la continuité de ce que le club ambitionne. »


 

Poursuivre l’intégration des jeunes.

 

« C’est une chose certaine, nous reverrons sur le terrain les jeunes que Patrice avait injectés à petites doses jusqu’ici et qui ont ainsi fait leurs premières armes à ce niveau. Il est probable que dans la génération suivante, les moins de dix-neuf ans, certains viendront frapper à la porte de l’équipe première. Ils vont commencer la préparation avec nous et c’est à eux de démontrer qu’ils peuvent prétendre emboîter le pas à leurs aînés. La politique du club va dans ce sens. Je ne suis pas inquiet mais préviens à l’avance il n’y aura pas de sénateurs. » Avec Julien, David et Pascal aux commandes, l’Olympique est armé pour une nouvelle saison et la ligne de conduite de l’Olympique restera celle de ses débuts.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 25 mai 2012 I Catégorie : Sport

 


4 commentaires :


Commentaire de googd luck ,julien !

Félicitation pour la promotion de Julien ,mais j'ai l impression que la crise touche également l olympique et donc ont fait avec les moyens du bord ,excuse moi Julien mais la CFA c'est certes l'envie ,la compétence mais et surtout l'expérience du plus haut niveau que la CFA et donc comme tu le dits c'est un défi, surtout pour le club , a mon avis, qui me semble ne plus avoir les moyens pour pérenniser et compte sur la volonté de tous et ta volonté en particulier pour éviter de faire l’ascenseur mais c'est le foot.... le vivier de l’olympique doit passer également par un partenariat avec les « petit » club voisins ..me semble t il ! Pour avoir comme beaucoup d’autre « trainé » les pelouses en national pour ma part j ose espérer que le foot à Saumur aura la chance de surmonter la crise … petit question : es ce qu'en tant que "coach" tu veilleras a faire couper l éclairage des stades lorsque qu’ il n'y a pas d entrainement (hivers rigoureux de 2012) ou quand les entrainements se terminent plus tot .....et oui j'aime le foot mais suis également contribuable… GOOD LUCK Julien.



Commentaire de Frédéric Mortier

Comme dans tous les autres domaines, nous avons besoin de "couleurs" saumuroises au plus haut niveau. J'invite donc Julien Chevalier a établir des contacts cordiaux et efficaces avec tous les clubs voisins. Qu'il reçoive le meilleur soutien.



Commentaire de good blague ou good sérieux ?

j'ai pas compris pour l'éclairage. Sauv



Commentaire de good blague ou good sérieux ?

j'avais pas fini ma phrase en fait voulais dire que j'ai pas compris la blague sauvaget il laissé la lumière tout le temps allumé ou quoi !!! si c'est le cas, c'était pas très sérieux de sa part



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI