Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Technocampus EMC2 à Nantes : l'intelligence collective au service du développement du territoire !

Les filières composites sont des enjeux majeurs pour les Pays de la Loire. L’utilisation croissante des matériaux composites par les entreprises de l’aéronautique, de l’automobile et du nautisme, explique l’émergence d’une filière spécifique dans les Pays de la Loire. Grâce à son dynamisme et une forte réactivité, cette région industrielle, la 3ème en France, est devenue une terre de référence du composite au niveau européen. La nouvelle plateforme expérimentale Technocampus EMC2 dénote une volonté affirmée de développement globale au service de la recherche et l'emploi.

Technocampus EMC2 à Nantes, un espace de 19 000 m2 voué à la recherche et au développement

Avec l’implantation de grands groupes mondiaux, Airbus, EADS, DCNS –, de PME-PMI leaders sur leurs marchés et un fort potentiel de recherche (Grandes Écoles, Cetim, EADS Innovation Works), les Pays de la Loire disposent d’une remarquable concentration de compétences dans le domaine des technologies composites. La région compte une quarantaine d’entreprises (9000 emplois), grands donneurs d’ordre ou PME, positionnés sur des marchés diversifiés tels que les transports, le nautisme, le BTP etc…

Technocampus EMC² : fer de lance pour l’innovation

Technocampus-EMC² est une initiative unique portée par des acteurs économiques, industriels, chercheurs, établissements d’enseignement supérieur, l’Etat et les collectivités locales, emmenées par la Région des Pays de la Loire. (Airbus Nantes et Saint-Nazaire, le centre de recherche d’EADS, l’École centrale de Nantes (ECN), l’École polytechnique de l’Université de Nantes (Polytech) et l’Institut catholique des arts et métiers à Nantes (ICAM), l’École des Mines de Nantes et le CETIM). Ce centre de recherche et de transfert de technologie unique par son ampleur et le nombre et la qualité de ses partenaires est financé par la Région des Pays de la Loire (12,36 M€), Nantes Métropole (4,816 M€), le Conseil Général de la Loire-Atlantique (4 M€), la CARENE – Communauté d'Agglo St Nazaire -  (500 000 €), l'Europe (14,36 M€) et l'Etat (5 M€), et représente un investissement total (privé et public) de près de 80 M€. Cette plate-forme technologique accueillera à terme quelque 300 personnes. « Cet un pari audacieux que nous avons tous gagné », confiait Jacques Auxiette, Président du Conseil Régional à l'aoccasion de l'inauguration ce 21 septembre dernier. « L'idée a émergée en 2006...seulement 3 ans après, aujourd'hui, Technocampus sort de terre. Nous avons, tous ensemble fait d'une pépite un chef d'oeuvre. Ici on fait la démonstration qu'il y a bien un avenir insdustriel en France, mais seulement avec une industrie du futur et avec une dimension internationale. Preuve en est faite, que malgré la crise économique mondiale, il y a des raisons d'être optimiste ». 
Avec la création de ce centre de recherche et de technologies, la Région des Pays de la Loire marque sa volonté de faire de son territoire un fer de lance de l’innovation dans le domaine de la mise en oeuvre des composites. « Le concept de village technologique nous permet de construire ensemble, tout en préservant nos secrets », concédait Michel Laroche, Président du CA du CETIM. Les cinq départements ligériens totalisent 100 000 salariés dans les secteurs de l’industrie navale, de la plaisance, de l’aéronautique et de l’automobile. Le Technocampus EMC² est à proximité de l’usine Airbus. « Il est essentiel de penser à la sortie de crise, donc de former et de nourrir la recherche, parce que vous faites confiance aux forces vives du territoire », affirmait Jean Daubigny, le Préfet de Région à l'issue de l'inauguration. « A travers une telle initiative, nous avons raisons de nous réjouir et de partager l'optimisme dont nous a fait part le Président Auxiette»
Technocampus EMC2 est à n'en pas douter une réalisation exemplaire en ces moments de crise économique et insdurtielle...et à n'en pas douter un message de confiance et d'intelligence collective au service du développement du territoire.

En PDF joint : les matériaux compoistes, c'est quoi, ça sert à quoi ?


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 22 septembre 2009 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI