« Mariage pour tous », Christelle Cardet et Charles Henri Jamin un débat vidéo passionné


Le mariage pour tous ? Christelle Cardet, Conseillère Régionale, élue Europe Ecologie les Verts et Charles Henri Jamin, maire de Saint Hilaire Saint Florent et membre du Parti Chrétien Démocrate n'ont pas le même avis. Famille, transmission, procréation assistée, clause de conscience, le débat est passionné et engagé. Après l'exposé de chacun, les positions prennent une autre envergure à la moitié du débat.


Merci à l'Hôtel Restaurant des Terrasses de nous avoir accueilli sur les hauteurs de Saumur à Saint Hilaire Saint Florent.


Le texte sera examiné, en janvier, à l'Assemblée nationale. Voici les éléments principaux à lire en complément du débat que vous allez entendre.


Mariage et adoption


Le texte sera débattu à l'Assemblée Nationale, à partir du 29 janvier. Ce projet prévoit que les couples de même sexe puissent se marier et adopter : soit l'adoption d'un enfant par les deux époux, soit l'adoption de l'enfant d'un des deux époux par son conjoint. L'objectif du gouvernement est de faire voter la loi avant la fin juin 2013.

 

Quel nom portera l'enfant adopté ?


Les époux auront le choix : soit celui de l'un d'eux, soit celui des deux, dans l'ordre souhaité. Et si aucun choix n'est effectué par les parents ? Le Code civil actuel prévoit d'attribuer le nom du père. À l'avenir, l'enfant prendra automatiquement les noms de ses deux parents. Ils seront accolés selon l'ordre alphabétique.

 

Paternité et maternité

 

Ce sera l'une des différences avec les couples hétérosexuels. Les couples homosexuels qui se marieront ne bénéficieront pas de la « présomption de paternité ». Cette disposition signifie que l'enfant conçu ou né pendant le mariage a automatiquement pour père le mari de la mère de l'enfant. Pour les couples de femmes mariées, pas d'automaticité. La conjointe de la mère devra adopter l'enfant pour être reconnue comme parente.

 

La procréation assistée très débattue

 

Ce sera l'un des points les plus discutés. Le texte actuel exclut la possibilité que les couples de femmes puissent avoir un enfant par le biais de la procréation médicalement assistée (PMA). Ce que déplore l'association Inter-LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans). Lors du débat au Parlement, le Parti socialiste et les Verts ont prévu de déposer un amendement. À titre personnel, Christiane Taubira, la garde des Sceaux, a indiqué qu'elle avait eu « une position militante », laissant entendre qu'elle y était favorable. Mais elle ajoute que la PMA relève du Code de la Santé et non du Code civil.

 

Les termes de « père » et « mère » restent

 

Le projet de loi ne supprime pas totalement du Code civil les termes de « père » et « mère ». Ils subsistent, pour les couples hétérosexuels, dans l'article consacré à la filiation. En revanche, dans la partie consacrée à l'adoption, ils sont remplacés par « parents ». « Les époux » se substituent à « mari et femme ».
 

8 pays en europe

 

Vous remarquerez sur la vidéo un différent sur le nombre de pays européens autorisant le mariage homosexuel. 6 ou 8 ? Il y en a bien 8 en Europe mais 2 ne font pas partie de l'UE, l'Islande et la Norvège.

  • Les Pays-Bas : Le mariage homosexuel y est autorisé depuis 2001. L'adoption par les couples homosexuels est également autorisée.
  • La Belgique : Les couples homosexuels belges peuvent se marier depuis 2003. Ils peuvent adopter depuis 2006.
  • L'Espagne : Le gouvernement de José Luiz Zapatero a légalisé le mariage homosexuel en 2005 et l'adoption l'année suivante.
  • La Norvège : Depuis 2009, le mariage homosexuel et l'adoption sont autorisés en Norvège.
  • La Suède : La Suède permet aux couples homosexuels de se marier depuis 2009.
  • Le Portugal : Une loi du 1er juin 2010 a modifié la définition du mariage, en supprimant la référence au "sexe différent".
  • L'Islande : Le mariage homosexuel est autorisé en Islande depuis le 27 juin 2010.
  • Le Danemark : Le mariage homosexuel à l'Église luthérienne d'État est autorisé. Le Parlement a adopté début juin 2012 à une large majorité une loi allant dans ce sens.
     


N'hésitez pas à nous dire si ce genre de débat vous intéresse. Et si vous avez des sujets que vous aimeriez voir aborder, n'hésitez pas à nous le signaler dans vos commentaires.


Aux commentateurs, merci de vous intéresser au fond du sujet. Ceux qui mettraient en cause les personnes Christelle Cardet et Charles Henri Jamin ne seront pas publiés.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 25 novembre 2012 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Débat C Cardet Ch Jamin

7_15.jpg
8_16.jpg
9_18.jpg

 


56 commentaires :


Commentaire de Pierre Leblonc

Pour Jamin, il y aurait deux niveaux de famille. Les foyers et les mariés ?E t la super famille mariée à l'église ?C'est le 3e niveau. Des sous humains, des humains, des sur humains ?



Commentaire de benoît

L'idée était bonne. Un débat national, ramené sur le plan local. Pourquoi pas. Mais le contenu est un peu technique. Quant au rythme, dommage que le reporter soit un débutant. Les questions devraient couper et relancer les interlocuteurs, pour créer une dynamique. Je passe sur le problème de l'image en surexposition !



Commentaire de Louise

Moi j'aime bien au contraire le fait que chacun puisse avoir le temps d'exprimer des idées. Pourquoi ne pas inviter un pro Fillon et un pro Copé ? Les deux députés par exemple



Commentaire de Superdeg

Ce qui serait intéressant ce serait de connaître l'opinion des homosexuels mais la majorité silencieuse, ceux qui partent du principe que le PACS c'est bien et que pour vivre heureux vivons "caché" (dans le sens : sans se faire remarquer), Ceux qui savent qu'il n'y a pas que la pension de réversion à terme et les abattements de droit de succession, les arguments que j'écoute sont sans arrêt économiques : on aura droit à ci, et à ça et l'amour la dedans? Et puis lorsqu'on voit la réussite des mariages hétéros à Paris la moitié divorce . Et à l'école faudra-t-il changer les cours d'éducation se



Commentaire de Gaëlle CHARDON

excellente conclusion de Christelle Cardet. la suite du débat contradictoire (sous réserve de réussir à garder un directeur fédéral) le 30 janvier à la MJC... car c'est aussi çà une MJC, c'est un lieu de débat et de formation du citoyen, avec des professionnels compétents...



Commentaire de mémé

assez d'hypocrisie par les contre, ces mêmes contre seraient capables de demander une loi pour qu'on fasse sur les enfants nés d'un couple hétéro la recherche de paternité ????? il y aurait des surprises comme ces messieurs de tous bords qui entretiennent plusieurs " danseuses ", foutez nous la paix et laissez les gens se marier s'ils le veulent et faire l'amour comme ils veulent. quant aux enfants là aussi beaucoup d'hypocrisie, quand dans les couples hétéros, ils divorcent leurs préoccupations sont-elles ..... les enfants ?? non, alors de plus il y a de moins en moins d'enfants adoptables



Commentaire de Dommage que...

Je suis plutôt de l'avis de Mme Cardet... Cependant je dois reconnaitre à M. Jamin d'être fort bon orateur et défendant bien mieux ses idées...



Commentaire de lagitane

Merci Christelle tout d'abord de défendre avec tant d'ardeur ce projet de loi pour l'Egalité pour tous, d'avoir le courage de débattre sur ce sujet... Merci Gaëlle d'offrir un lieu pour échanger et j'espère bien et de tout coeur que le 30 Janvier prochain, ce débat contradictoire aura lieu à la MJC... Je suis homosexuelle et je souhaite me marier avec ma compagne, car pour nous le mariage n'est pas un contrat, comme certains pourraient le prétendre mais un acte d'AMOUR!!! Il n'y a pas de sous humains, d'humains et de surhumains, nous sommes TOUS à Egalité, et si vous ne connaissez pas l'opi



Commentaire de Enigme

Bravo. Un débat sans agressivité au cours duquel chacun a exprimé sa position sans attaquer l'autre. Et pour répondre à Dommage que... oui Mr.Jamin est peut-être un bon orateur mais ses arguments ne m'ont pas convaincue du tout ils étaient très techniques tandis que Mme Cardet a parlé avec humanité et coeur pour défendre l'égalité pour tous dans l'union de deux êtres qui s'aiment. Je la félicite.



Commentaire de Jésus

A écouter madame Cardet le progrès c'est toujours plus de tolérance, c'est l'ouverture vers l'abime absolu de la déchéance généralisée pour ne défriser personne. A quand la tolérance pour le viol (besoin naturel compréhensible), à quand l'autorisation à la zoophilie (pour les amoureux des animaux) ???



Commentaire de homosapiens

c h j ne pas confondre ces convictions religieuses et la gestion de la commune.ne pas imposer ces convictions et ton patron je sus n a t il pas dit aimé vous les uns dans les autres.et dame nature vert a quand le mariage des herissons. ce gouvernement n est pas a l aise avec ce mariage homo en le nommant pour tous.les verts n ont pas d autres priorité actuellement avec ce gouvernement qui les trimballes et prend pour des cons.pourquoi duflot reste t elle au pouvoir a part pour briller en societé.elle le paieraplus tard par sa famille politique et les electeurs



Commentaire de cagouille

Complétement d'accord avec vous Mémé. A Jésus, le progrès est l'ouverture et l'utilisation de l'esprit. Tout n'est pas bon dans le progrès mais nous ne devons pas rester sur des idées transmises qui ont pu être bonnes ou pas, mais qui doivent être remises en question, analysées et transformées au besoin. Il s'agit d'Amour et ce qu'elle que soit le sexe. Le viol est un acte purement sexuel sans l'accord de l'autre et la zoophilie, idem. Au lieu d'être si affolés pour ce projet de loi, que font tous ces gens bien pensants contre le viol, l'inceste, les partouz, les violences faites aux femmes ?



Commentaire de Sambre

Merci pour ce débat qui a lieu en dehors de toutes périodes électorales, chacun est là pour ses convictions. Monsieur Jamin s'accroche à son code civil et sa vision du mariage est celle du mariage religieux ... le pére+la mére dans l'idée de procréer ! Le code civil, lui, peut évoluer et l'histoire nous le montre à de nombreuses reprises ... de plus, le débat sur ce sujet nous l'avons au moins depuis le PACS, alors ne nous faîtes pas croire qu'il n'a jamais eu lieu, je pense "qu'il n'est jamais temps pour ceux qui ne veulent pas" ....Merci à Mme cardet pour ses arguements, merci d'avoir rappe



Commentaire de Merci à vous deux...

On en attendait pas moins de vous deux...mariés père et mère...responsables et impliqués....remplis de vos croyances et de vos convictions. En revanche les arguments...aussi louables ou tangibles soient-ils restent loin des enjeux de l'évolution d'une société qui pourrit...se délite et sombre tranquillement! L'amour...le temps éphémère d'un sentiment qui peut durer...un instant, 3 ans ou 30 ans? La "procréation"??? Le seul fait de la rencontre "réussie" d'un ovule et s'un sprematozoïde...(donc IRREALISABLE pour les personnes d'un même sexe)....le code civil? Comme la bible....ou le Coran...un



Commentaire de fan

2 papas + 1 maman, 2 mamans + 1 papa, vive le nouveau programme de maths pour les enfants ! à quand l'allaitement pour les papas et le droit de pisser debout contre un arbre pour le mums ???



Commentaire de Gérard COSTES

Bravo pour ce débat dépassionné qui a le mérite d'exposer clairement toute la complexité d'un tel projet de loi. 2 remarques et une réflexion : - il faut absolument réfléchir à ce projet dans le cadre juridique et dans la perspective des conséquences sur la filiation car c'est là la vraie question; - la loi naturelle est forcément discriminante puisqu'elle impose 2 êtres de sexe différents pour transmettre la vie : quelles que soient les lois fabriquées par les hommes, ils seront de toute façon soumis à cette discrimination. Enfin, dans un contexte économique aussi défavorable qui a tendanc



Commentaire de oduesp

Bravo à Madame Cardet pour avoir le courage de ses opinions. Bravo à Monsieur Jamin pour avoir assuré la contestation. Bravo à tous les deux d'avoir assumé la responsabilité de ce débat. IL est évident qu'il n'y a ni perdant ni gagnant et que chaqu'un écoutant avec sa sensibilité, ses certitudes, sa croyance , restera sur ses positions. Il n'en demeure pas moins qu'aucune des situations évoquées ( je pense en particulier à la recherche de filiation des enfants adoptés, relevée par Mosieur Jamin ) ne sera pas plus difficile à gerer pour un couple homosexuel que pour un couple heterosexuel .



Commentaire de TAMRURINI

Bravo Monsieur Jamin pour votre défense de la famille et des enfants. Le modernisme de Mme Cardet est synonyme de reculade devant des abus de toutes sortes qui finissent par se banaliser et détruire toute moralité aux dépents de nos enfants qui ne sont plus considérés que comme témoins passifs et maléables des déviances des adultes.



Commentaire de Gisele D

Madame Cardet avec ses idées platoniques caricature le mariage sous couvert de solidarité qui va à contrario des principes universels que notre communauté a forgés et défendus au cours des siècles, principes sur lesquels la République est fondée et sans lesquels elle ne saurait subsister.



Commentaire de Fadaise

Pour promouvoir le projet de loi socialiste sur le mariage pour tous Madame Cardet, écolo, utilise des arguments absurdes pour accuser les chrétiens de conservatisme quand le refus vient d'une manière générale de toutes les religions monothéistes, mais également d'agnostiques et d'athées avec leurs propres systèmes de valeurs. Ayez le courage de la démocratie que vous réclamez par ailleurs et demandez à vos amis un référendum.



Commentaire de Notons que...

Notons que pour les Pays bas...le recul de l'appication de cette loi commence à se faire sentir. Le observations faites en milieu scolaire et périscolaire sont alarmante sur la perte de repères des enfants et plus particulièrement sur le "genre"...féminin ou masculin...bientôt un monde hermaphrodite???



Commentaire de Babar

Merci Mme Cardet pour votre humanité et votre engagement pour le mariage pour Tous! Mr Jamin, je ne suis pas du tout d'accord avec vous, les familles ne sont plus celles que vous croyez !Nous ne sommes plus au Moyen Age. Je suis l'un de ces nombreux enfants, adolescents qui vit avec deux Mamans qui sont citoyennes Saumuroises et je le vis très bien, je suis vraiment très heureux comme cela! Elles sont comme vous, de vrais parents, deux femmes qui me donnent une éducation, qui me transmettent des valeurs. Elles s'aiment et elles veulent se marier par AMOUR et je suis pour avec un grand OUI! Je



Commentaire de Matteo

Bravo pour ce beau débat. Monsieur JAMIN apporte les éclairages pour sortir du contexte médiatique et redonner du sens à ce débat. C'est un changement radical pour cela il faut un référendum. merci à Monsieur JAMIN pour ces arguments, un élu comme on en voudrait plus.



Commentaire de JOELLE

Pourquoi révolutionner notre structure de société pour une minorité de personnes que je respecte dans leur choix affectif. Mais pourquoi cette recherche de normalité qui aboutit dans les grandes villes à un divorce sur 2 mariages. Devons nous faire évoluer notre société sur des demandes minoritaires, demain légiférerons-nous sur les demandes ethniques, religieuses, culturelles de groupes divers ? A force de vouloir intégrer la diversité, nous perdons les fondements de notre société qui en font sa richesse et sa particularité. A qui cherchons-nous à plaire en devenant une société caméléon



Commentaire de Maïa

Christelle tu oublies dans tes arguments que les sujets-clés de la sexualité et de la filiation sont fondés sur la complémentarité de l' homme et de la femme.. Sans mentionner les interdits homosexuels inscrits dans le Lévitique l'enjeu n'est pas l'homosexualité qui est un fait, une réalité, quelque soit l'appréciation générale à ce sujet mais il faut prendre en compte le risque irréversible d'un brouillage des généalogies, des statuts (l'enfant sujet devenant l'enfant objet) et des identités- brouillage préjudiciable à l'ensemble de la société et perdant de vue l'intérêt général au profit de



Commentaire de Tamara

C.H.JAMIN a raison car l'argument du mariage pour tous ceux qui s'aiment ne tient pas : ce n'est pas parce que des gens s'aiment qu'ils ont systématiquement le droit de se marier, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels.Un homme ne peut pas se marier avec une femme déjà mariée (n'est-ce-pas Monsieur Hollande), même s'ils s'aiment. De même une femme ne peut pas se marier avec deux hommes au prétexte qu'elle les aime tous les deux et que chacun d'entre eux veut être son mari. Ou encore un père ne peut pas se marier avec sa fille même si leur amour est uniquement paternel et filial. Par ailleu



Commentaire de Bruno

Organiser un système qui prive a priori un enfant d'un père ou d'une mère est bien différent que de se retrouver par diverses circonstances sans père ou sans mère. (Je suis veuf avec 3 enfants) La grande majorité des psychologues vous dira combien un enfant adopté est déjà fragilisé. Le confier à un couple ou il lui manquera soit un père soit une mère revient à bien lui compliquer ses repères, quelle que soit la bonne volonté des adoptants.



Commentaire de François

Dans les arguments spécieux de notre écologiste en herbe, on voit bien que ce qui se joue derrière "le mariage pour tous", c'est une sustitution : une institution chargée juridiquement, culturellement et symboliquement serait ainsi remplacée par un objet juridique asexué, sapant les fondements des individus et de la famille.



Commentaire de Mère Noelle

Vous avez raison M. Jamin : il n'est pas nécessaire d'ajouter encore à la loi. Le droit français est suffisamment riche pour répondre aux situations des familles recomposées actuelles, y compris les "familles" homoparentales. Au lieu d'ajouter encore au dispositif légal, ne faut-il pas chercher à mieux faire conaître ce qui existe déjà et qui répond aux situations existantes ? Mieux informer sur ce dispositif permettrait de l'utiliser pleinement et de trouver des solutions sur mesure pour permettre au "beau parent" ou à un autre tiers d'être associé à l'exercice de l'autorité parentale à l'



Commentaire de Claude R

Non madame Cardet LE DROIT à l'enfant n'existe pas ! Il n'existe pas de droit à l'enfant.Personne n'a droit à avoir un enfant au prétexte qu'il désire un enfant (comme un objet ou un animal) Un couple désireux d'avoir un enfant peut décider de s'unir pour le concevoir. Un couple désireux d'adopter un enfant peut faire les démarches nécessaires. Mais aucun de ces couples n'a droit à l'enfant qu'il désire au seul motif qu'il le désire. On peut refuser un agrément à un couple hétérosexuel si l'on considère que les conditions optimales pour la construction de cet enfant ne sont pas réunies.L'enfan



Commentaire de JOEL

Madame Cardet n'a pas le pouvoir de changer le sens du mot "mariage" et même si c'est en prétendant aller vers le progrès...Et quel progrès ? En respectant l'orientation sexuelle des couples homosexuels et sans discrimination, ceux-ci ne peuvent pas procréer. La nature est ainsi faite. Il n'y a qu'à trouver un autre nom pour ces unions.



Commentaire de Les Bien Nées

L'association lesbienne et féministe " Les Biens Nées" indique sur son site internet les quatre cas de figure de l'homoparentalité : elle peut être issue d'une recomposition familiale avec un partenaire de même sexe après une union hétérosexuelle. Elle peut s'établir avec un système de coparentalité dans lequel des gays et des lesbiennes s'accordent pour avoir un enfant qui évoluera entre leurs deux foyers. Elle peut aussi résulter d'une adoption. Ou enfin elle peut aussi résulter d'une insémination artisanale ou d'un recours à l'aide médicale à la précréation". Ainsi va la vie, ainsi dispara



Commentaire de commentaire

Merci pour ce débat où chacun s'est exprimé sans agressivité et merci pour le commentaire de Tamara plein de bon sens. Le mariage pour tous ouvre la porte à l'adoption par tous . C'est un risque dont on n'a aucune idée des conséquences puisque les enfants dans ce cas sont une infime minorité, très jeune encore. Quoiqu'en dise Mme Cardet c'est vraiment ça le sujet: les homosexuels veulent un "droit à l'enfant" et c'est cela qui divise les Français. Au nom de la tolérance on peut mettre en péril toute une société et la conduire à la décadence



Commentaire de MOI EL QF

Merci d'avoir défendu les principes d'égalité et fraternité qui posent question aux opposants au mariage pour tous. Le droit évoluera dans quelque temps comme il a déjà évolué et les forces progressistes sont toujours là pour faire évoluer la société : droit des femmes, IVG, PACS, et dernier point le mariage pour tous. Cette évolution entrainera aucune déchéance car cette loi ne porte pas atteinte aux libertés individuelles.



Commentaire de Tamara

Pas de déchéance ? Mon oeil ! Il ressort à l'analyse des arguments "progressistes" que l'enfant dans tout cela est l'oublié des égoïsmes des adultes. Les arguments invoqués d'égalité, d'amour, de protection ou de droit à l'enfant ne tiennent pas et ne peuvent, à eux seuls, justifier une loi.. Nous savons que les militants LGBT utiliseront le mariage homosexuel comme un cheval de Troie dans leur entreprise, bien plus large, de nier la sexuation, d'effacer les différences sexuelles et de leur substituer des orientations permettant à la fois de sortir du "carcan naturel" et de mieux dynamiter le



Commentaire de Gilbert

Où est passé le bon sens ? Les pours « le mariage pour tous » seraient les personnes, généreuses, ouvertes, tolérantes, respectueuses….brefs de vrais humanistes… Les contres « le mariage pour tous », les ringards, les intransigeants, les rétrogrades, les cathos coincés, les juifs coincés, les musulmans coincés….voir les homophobes ! Quelle malhonnêteté intellectuelle que d’effectuer de tels clivages….. J’en viens à me poser la question de savoir comment on a pu en arriver à proposer le mariage pour tous !!!! Où est passé notre bon sens ? Penser que deux personnes de même sexe puissent c



Commentaire de Christian

Bravo à Monsieur Jamin d'avoir clairement et posément défini les enjeux de ce projet de loi : l'amour n'a rien à voir là-dedans, il s'agit bien de l'organisation de la famille et de notre société dont il s'agit. Les revendications de quelques uns (qui sont loin de représenter la majorité des homosexuels) n'ont pas à changer la nature du mariage, qui encadre la filiation. Nous savons tous que derrière ce projet de loi se profilent la gestation pour autrui et la procréation médicalement assistée. Chaque français doit réfléchir et se demander en vérité, en conscience si c'est la société qu'il sou



Commentaire de Enigme

Francois écrit :"Dans les arguments spécieux de notre écologiste en herbe" ....un peu de respect, Monsieur ou Madame pour une personne qui a le courage de ses opinions. Comme le dit Oduesp "Merci à Mme Cardet et à Mr Jamin d'avoir débattu un fait de société DEMOCRATIQUEMENT. Les commentaires devraient l'être également.



Commentaire de Beretcamembert

Faut pas s'énerver l'Enigme, votre ami Pseudo est plus cool. Je ne vois pas où est le manque de respect dans le commentaire de François. La "queer theory" des écolo-bobo pousse toujours à la reconnaissance sociale de toutes les tolérances et dans le cas présent vise bien évidemment l'actuel modèle familial vécu comme un obstacle à l'expression de leurs libertés.Quand admettront-ils que l'affirmation de la liberté n'implique pas la négative des limites, ni le nivellement des différences. Que la puissance de la technique et de l'imagination exige de ne jamais oublier que la vie nous précède touj



Commentaire de La Vérité

Dans une famille homoparentale, l'enfant à ses parents biologiques, tout se passe comme dans une famille divorcée ... Vous êtes en train de remettre en cause la FAMILLE ADOPTIVE, deux personnes stériles ne pourraient pas se marier quisqu'elles ne peuvent pas procréer !!! ... en réalité sous couvert de liberté, vous ne supportez pas que 2 hommes ou 2 femmes vivent ensemble, cette loi ne vous enléve aucune liberté et ne fait pas imploser notre société... certains commentaires ne concernent pas le débat sur le mariage pour tous mais le débat " être ou ne pas être homophobe" ...



Commentaire de Jacques à dit

Pour moi le décalage réside dans la transmission juridique de la famille, continuité du lien parental après un décès héritage etc... Si le PACS donnait les mêmes droits croyez vous que le débat aurait la même envergure ? Les couples homos continueraint-ils à vouloir se marrier à tous prix ?



Commentaire de la vérité si je mens

J'ai discuté dernièrement avec des jeunes (des lycéens pour être exact). Cette question a été longuement discuté pour un résultat suivant: Le bonheur des personnes est primordial. Des "couples" homosexuels ont le droit de vivre ensemble et jusque là le PACS remplissait son rôle. Ils étaient d'accord pour dire aussi attention au lobiing qui tendent à vouloir à tout prix un enfant. Sur cette question, tous les jeunes sans exception étaient d'accord. Pour l'enfant, il ne faut pas d'adoption par un couple homo. Je parlais tout à l'heure du bonheur de chaque personne, elle s'adresse aussi à l'enfan



Commentaire de du courage hollande

ce qu il y a de bien .on dirait qu actuellement pas un dossier a plu d importance au gouvernement que le mariage homo.(pardon pour tous) des gens a la rue d autres sans boulot,pouvoir d achat mais mariage pour tous .et en plus le gouvernement n assume pas le nom.entre si la loi passe ,le devoir de conscience et la le mariage pour tous.qu il assume et parle de mariage homo car c est ce qu il veut.et au lieu de tourner en rond pourquoi pour des choix de societé important un referendum s impose et la il ce range derriere le peuple



Commentaire de Définition

Le terme homophobie désigne les manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes, des pratiques ou des représentations homosexuelles ou supposées l’être. Est ainsi homophobe toute organisation ou individu rejetant l’homosexualité et les homosexuel-le-s, et ne leur reconnaissant pas les mêmes droits qu’aux hétérosexuel-le-s. L’homophobie est donc un rejet de la différence, au même titre que la xénophobie, le racisme, le sexisme, les discriminations sociales, liée aux croyances religieuses, aux handicaps, etc. L’homophobie peut avoir des conséquences psychologiques, physiques et



Commentaire de Sylvain

Le discours le plus objectif et raisonné sur ce sujet législatif est de loin celui de M. Jamin. "le mariage est un cadre légal, pas un droit" par exemple est un point très intéressant. Et je note bien qu'il ne procede à aucun jugement de personne. Bravo M. Jamin, les français ont droit au débat! Mme Cardet reconnait que la nature est diverse et non égale : en plein respect des personne, elle pourrait bien admettre qu'entre un couple homosexuel et un couple hétérosexuel il y a une diversité et non une égalité !!



Commentaire de Olivier Saumur

Générer sciemment un problème puis chercher les mesures pour régler le dit-problème c'est, à mes yeux, jouer à l'apprenti-sorcier. Quand c'est dans Fantasia, avec Mickey, ça va, ça se termine bien. Quand ils s'agit d'enfants en chair et en os, c'est beaucoup plus grave. Sur le mariage et l'adoption des couples homo, c'est exactement cela qui va se passer : on va créer des problèmes chez des enfants aujourd'hui en ouvrant l'adoption, puis dans quelques années ou dizaines d'années, on cherchera des pédo-psychiatres et des éducateurs pour aider ces jeunes à construire leur identité. ça



Commentaire de Cyril

Débat intéressant qui permet enfin de poser les vraies raisons des « Antis », de manière respectueuse au contraire de ce que fait une majorité des personnes commentant ce dernier... avec tant de discrimination et d'homophobie. Beaucoup font appel au dictionnaire et code civil pour défendre la vision actuelle du mariage, ils feraient mieux d'étendre leur culture aux notions de discrimination ... tant dans le dictionnaire que dans la loi. CHJ m'a semblé respectueux donc, même si le refus simple de l'égalité des droits est discriminatoire ... il ne reste qu'un pas pour l'homophobie, dérapage qui



Commentaire de Relais de Michel Serres

Le mariage gay vu par Michel Serres/ "Depuis le 1er siècle après Jésus-Christ, le modèle familial, c'est celui de l'Eglise, c'est la Sainte Famille. Mais, examinons la Sainte Famille. Dans la Sainte Famille, le père n'est pas le père : Joseph n'est pas le père de Jésus, le fils n'est pas le fils : Jésus est le fils de Dieu, pas de Joseph. Joseph, lui, n'a jamais fait l'amour avec sa femme. Quant à la mère, elle est bien la mère mais elle est vierge. La Sainte Famille, c'est ce que Levi-Strauss appellerait la structure élémentaire de la parenté. Une structure qui rompt complètement avec l



Commentaire de Justement...

Tout le monde n'est pas catholique....sans pour autant être moins chrétien.....Et la famille repose sur le postulat de Joseph père de Jésus...."le fils"...celui qui est choisi par Dieu....ne dit-on "untel le fils de....."???? Rien à voir avec la structure familiale abordée aujourd'hui dans le thème du mariage "pour tous"...qui n'est qu'un terme générique pour camoufler mariage homo!



Commentaire de Lionel

Michel Serres est bien gentil avec son petit accent chantant du sud, mais cela ne suffit pas à cacher son art du sophisme. D’une part, il nous éloigne complètement du sujet en focalisant sur l’aspect religieux des seuls catholiques qui n’ont pas la côte en France : c’est tellement plus facile de défendre un sujet quand on dit que le méchant d’en face est contre. En citant, par exemple, le grand rabbin de France, il pourrait élargir son champ d’investigation. C’est marrant, sur ce sujet, personne n’expose la vision du Dalaï-Lama … Ensuite, il présente un enfant que les chrétiens présentent co



Commentaire de Sylvain

voyons, Michel Serres, comment quelqu'un ayant votre intelligence peut faire une telle erreur ? vous dites : "L'Eglise, donc, depuis l'Evangile selon Saint-Luc, pose comme modèle de la famille une structure élémentaire fondée sur l'adoption : il ne s'agit plus d'enfanter mais de se choisir". Autant il est absolument vrai que l'Eglise rappelle que l'amour d'une manière générale est l'exercice d'une liberté qui implique le choix d'aimer (et donc y compris entre membre d'une famille), autant affirmer que cela remplace l'enfantement est un raccourci grotesque ! que l'Eglise n'a évidemment jamais



Commentaire de amen

laissons la religion a part de la gestion d un pays.trop de pays gerer religieusement nous repugne par leur facon de faire alors stop .et l eglise devrait en profiter pour accepter le mariage de ces pretres afin d eviter des derives et ce voiler la face



Commentaire de Emmanuel

débat intéressant, m^me si quelque fois il ne va pas dans le fond des choses...il devrait l'être à l'échelon nationale et c'est consternant cette omerta...je constate que sous certains mots comme la tolérance et la liberté on met n'importe quoi et on ne réfléchit pas au delà et à long terme



Commentaire de Sylvain

Ce débat montre que ce n'est pas si simple, et que les opinions sont diverses : Venons tous à Paris le 13 janvier pour demander un référendum ! sinon, ce débat ne sert à rien!! Nous avons chacun des choses "plus importantes" à faire ... mais faisons l'effort de réaliser l'impact très profond et très durable de ce projet de loi, et mobilisons nous : peuple français, de gauche, de droite, demandons le référendum en manifestant à Paris le 13 janvier !



Commentaire de humour

emmanuel et sylvain ,entre un qui dit il ne va pas dans le fond des choses et l autre l'impact très profond .on sent le raprochement et peut etre le mariage et pour tous "pagaie"



Commentaire de JFB

L'objectif du mariage pour tous doit certainement être l'aspect financier (ou plutôt fiscal). Car la reconnaissance des homos est déjà acquise (ils ne sont pas poursuivis par la loi, ils sont généralement compris et bien acceptés, même mieux, ils ont droit au PACS). Ou bien l'objectif serait-il de nous occuper l'esprit sur cette grande question, afin d'oublier les grands maux de notre pays ??? En tout cas, pour revenir à la question, je crois qu'on est pas prêt pour ce terrible bouleversement (une boite de pandore, un véritable foutoir garanti dans quelques générations...). à vouloir forcer



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI