Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur, deux amants aux assises pour le crime du mari. :condamnation à 18 et 20 ans

Nous sommes en mai 2009, les pompiers découvrent  le corps d'un homme sans vie aux abords d'une cabane dans les vignes de l'hôpital de Saumur, à partir des indications d'un homme venu se présenter aux urgences hospitalières de Saumur. Il s'agit de Christophe Couillaud, 28 ans, dont les traces sur le corps révélaient qu'il avait été frappé et étranglé. Aux yeux des policiers, l'inconnu des urgences est rapidement devenu le principal suspect. Et une femme a été interpellée à son tour.

 

Dans le box des accusés aux assises d'Angers l'ancienne compagne et l'amant de celle-ci. Les deux accusés reconnaissent, lors d'un périple entre Doué et Saumur, avoir frappé, séquestré, dénudé et alcoolisé de force le douessin Christophe Couillaud, mais chacun accuse l'autre de l'avoir étranglé.
Caroline 29 ans, la compagne et mère d'un enfant de la victime et Taoufik, 33 ans son amant, risquent la réclusion à perpétuité.

Le médecin légiste a été formel : la victime a été tuée par une strangulation et le taux d’alcoolémie constaté était très élevé entre 4,6 g et 5,7 g par litre de sang. Durant tout le procès les deux amants se sont renvoyés la balle sur la responsabilité du drame. Chacun considérant être sous l'emprise psychologique de l'autre.

La cour d'assises de Maine-et-Loire, comme l'avocat général l'avait requi, vient de condamner Caroline Reynes à 18 ans de réclusion criminelle et Taoufik Jaabar à 20 ans de réclusion, pour l'enlèvement, la séquestration ou la détention arbitraire suivi de mort.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 12 décembre 2012 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI