Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



L'Abbaye de Bourgueil et ses vignes sont à vendre !

L'emblème de la commune de Bourgueil, l'abbaye bénédictine bâtie en 1025 est à vendre. Son propriétaire, la congrégation de la Pommeraye, à l'ouest d'Angers, l'a mise en vente dans une agence immobilière. 12 hectares dont 7 de vignes ... si le cœur vous en dit. Attention, Il y a un peu de travaux à faire ...

 

 

L'édifice est de taille et est divisé en deux parties. LuUne appartient au diocèse de Tours et accueille le cinéma et le musée de l'Abbaye. Cette partie n'est pas à vendre. Celle qui est en vente, appartient à la congrégation de la Pommeraie depuis 8 ans. Elle abritait deux maisons de retraite qui n'ont pu supporter le coût de mise aux normes des bâtiments. Une a fermé il y a six ans. L'autre, les Sœurs de Saint-Martin, va rejoindre prochainement la maison de retraite de Saint-Louans à Chinon.

 

Des charges élevées.

 

La congrégation religieuse peinait à assumer les charges de cet édifice gigantesque. Cloître du XIVe siècle, bâtiment abbatial, moulin, chai, grange aux dîmes, la chapelle, les grands greniers, le pavillon du XVIIe siècle, le réfectoire et le dortoir et 7 hectares de vignes actuellement exploitées par Jean Baptiste Thouet et Michel Lorieux .... Un bâtiment gigantesque dont l'annonce oublie de donner la surface et le prix.

 

Voci le texte sur le site de CMPC Immo, une agence immobilière de Nantes :

« Magnifique abbaye située entre Chinon et Saumur sur 12 ha. d’un seul tenant y compris 7 ha. de vignoble

à 1h45 de Paris Montparnasse, 1h de Nantes, 30 minutes d'Angers par le TGV.

Comprenant : le cloître,logis abbatial, cellier, manoir, réfectoire, galerie , jardin potager, lavoir-pont, chai, moulin et nombreuses dépendances.

Cette abbaye bénédictine a été fondée en l’an 990 par Emma, Duchesse de Guyenne et comtesse du Poitou. Pendant la révolution, l’abbaye est vendue comme bien national, ce qui à entraîné la destruction de nombreux éléments (église du 14e siècle, cloître …) des bâtiments anciens subsistent les grands greniers, le bâtiment abbatial, le pavillon du 17e siècle.

Le bâtiment du réfectoire et du dortoir a été construit à partir de 1720 par l’Architecte Jean Miet. Il englobe la galerie méridionale du cloître datant du 14e siècle. »

 

Et maintenant... ?

 

Il y a une trentaine d'années, l'ensemble avait déjà été fractionné. Deux parties, qui disposaient d'accès directs sur les rues du centre-ville, avaient été vendues, l'une à des privés, l'autre pour la construction du bureau de poste de Bourgueil. Reste à savoir qui pourra se permettre d'investir dans les travaux de rénovation d'un tel bâtiment pour le maintenir dans son entité ou s'il sera à nouveau divisé ...

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 20 avril 2013 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Abbaye de Bourgueil

27-jardin_20et_20vignoble.jpg
27-Nouvelle_20image.jpg
abbaye1.jpg

 


3 commentaires :


Commentaire de mémé

J'échange petite maison avec tourette, piscine etc....à Bourgueil Abbaye .................................



Commentaire de civray

La vendre a des entrepreneurs pour faire des logements c'est la seule solution . Ou la gader dans bourgueil en payant les travaux a y effectuer, elle est de notre patrimoine



Commentaire de MOREAU Jean-Paul 18/04/2015 16:24:49

1- J'ai versé à la souscription pour la réparation des tourelles: en cas de vente à un propriétaire privé, ne serait-il pas juste que mon versement soit déduit du produit de la vente et reversé à l’association qui continue à entretenir la partie Centrale pour les mettre à disposition du public: Salle de Cinéma et ses annexes? 2- Le coût global du rachat est hors de portée du budget d'une petite collectivité locale. Par contre les ressources existantes pourraient constituer la base de redémarrage un superbe musée ethnographique, mettant en lien ou regroupant par exemple la collection Mureau, La Forge Girard à Restigné, le Moulin Scée à Gizeux


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI