Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Transformés après un tel stage !

Le 24 mai dernier, de retour au pays après avoir passé trois semaines loin de leurs familles et de leur lycée, les quatre élèves du lycée hôtelier Sadi Carnot-Jean bertin à Saumur tenaient conférence de presse en présence de Mme Roche, leur proviseur, de la presse régionale et sous le regard attentif et bienveillant de Mme Bannier leur accompagnatrice à Budapest, de M. Morisset leur professeur et naturellement de leurs parents.

 

Tels de grands aventuriers revenus de terres lointaines, ils sont accueillis à leur retour avec joie et fierté ! Deux filles, deux garçons. Pour certains d'entre eux, c'était bien la première fois qu'ils partaient si longtemps et si loin (Budapest n'est quand même pas le bout du monde et la Hongrie est encore située en Europe), mais pourtant certains, au décollage de l'avion, reconnurent avoir éprouvé un petit pincement.

Les quatre « mousquetaires » n'oublieront pas leurs trois semaines de stage au Sofitel (5 étoiles) de Budapest. Nous ne reviendrons pas sur le déroulement de leur emploi du temps hongrois. Chaque semaine, Saumur kiosque tenait une rubrique des rives du Danube tirée du journal de bord transmis par leur professeur. Parce que cette conférence de presse est largement revenue sur le quotidien vécu par les stagiaires, nous ne retiendrons que trois ou quatre points qui auront laissé plus particulièrement une empreinte durable,

 

Unanimes !
 

A l'unanimité, Adèle, Flora, Benjamin et Tino ont été marqués par la sympathique et bienveillante attention qui leur fut réservée à tout instant. Bienveillance d'autant plus appréciée que la seule langue pratiquée est celle de Shakespeare. D'entrée de jeu, les jeunes saumurois comprirent très vite qu'il leur fallait surmonter la barrière de la langue et se lancer comme un défi en rassemblant toutes leurs acquisitions linguistiques récoltées durant les cours d'anglais du lycée. En aparté, l'un d'eux évoquait le manque de séances britisch axées sur le langage pratiqué par les professionnels de l'hôtellerie.  

 

Rassurés.
 

Les filles en cuisine, les garçons en salle … Tous sont d'accord : ils n'ont pas vu le temps passé, pas eu le temps de s'ennuyer, et pour la simple raison que dès le premier contact les personnes du Sofitel en charge des stagiaires leur ont confié de vraies responsabilités, sans concession aucune, avec un objectif leur faire confiance pour qu'ils acquièrent et enrichissent leur expérience professionnelle. Et même si Laura a cassé mille œufs en 4 jours, le stage n'a pas été un stage dédié à la pluche des pommes de terre comme il arrive parfois, mais c'est une rumeur, dans certains bistrots et tavernes gaulois. Au Sofitel, en cuisine comme en salle, un stagiaire quelle que soit sa nationalité est considéré tel un pro. en devenir, non comme un marmiton dont on ne sait quoi faire.


Transformés.
 

« Ils ont changé ! Sinon transformés, du moins grandies et grandis » tel était le sentiment partagé par les parents et les professeurs au retour de leurs jeunes. Découverte d'autres horizons, conquête d'une autonomie loin des liens familiaux, apprentissage de la vie commune en co-location, ces quatre semaines hongroises ont, sans nul doute, profondément marqué et enrichi les jeunes stagiaires qui tenaient à remercier ce matin-là leurs enseignants et leurs familles.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 15 juin 2013 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI