Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Devillé à Baugé met l'innovation dans un fauteuil !

À la tête d'un consortium de sept acteurs, le géant des produits de puériculture Dorel dessine actuellement les contours d'un nouveau siège pour enfants capable de s'adapter à tous les modes de transport. Dorel s'est de nouveau associé à l'un de ses partenaires historiques, la société Devillé ASC, à Baugé.

 

Transports en commun, taxi, auto-partage … Afin de s'adapter à l'évolution des modes de déplacement, le groupe choletais Dorel développe actuellement un siège pour enfants innovant.

Pour ce projet intitulé NOMADE, Dorel s'est entouré de six partenaires, entreprises et écoles : Multitudes Technologies (53), Ismans (72), EDNA (44), Altair (92) et Keolis (75), sans oublier la société Devillé ASC, à Baugé, qui sera chargée de la réalisation des composants de sécurité du futur produit.

"Cela fait trente ans que nous travaillons avec Dorel", commente Yann Masse, responsable projet chez Devillé ASC. "Le principal objectif du projet NOMADE sera de réduire la masse et le poids du siège afin de faciliter son installation, tout en tenant compte de contraintes de sécurité toujours plus strictes. Pour le moment, il n'existe aucun produit de ce type, dédié au transport multimodal."

Dans le cadre de son soutien aux projets de recherche et développement, la Région des Pays de la Loire a accordé une subvention de 50 000 € à Devillé ASC pour sa participation à l'aventure NOMADE, dont le budget prévisionnel s'élève à 2,1 M€. Le projet a également été labellisé par les pôles de compétitivité et d'innovation Nova Child et ID4car.

Les premières études ont démarré en septembre dernier, en partenariat avec l'école de design de Nantes (EDNA). La mise en place des moyens de production n'interviendra pas avant au moins deux ans mais déjà ce projet est très attendu : "Pour le moment, aucune fixation n'est prévue pour les sièges enfants dans les transports en commun. Nous devrons nous contenter d'utiliser les barres de maintien existantes. Nous espérons donc que ce produit pourra ouvrir la voie et faire évoluer les réglementations dans les transports en commun."

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 23 aout 2013 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI