Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Gens du voyage à Doué-la-Fontaine : bonne intelligence, mais...

Du Lundi 5 au dimanche 11 août, plus de 150 caravanes de la mission évangélique des gens du voyage « Vie et Lumière » ont stationné illégalement sur les terrains du stade Marcel Haubert à Doué-la-Fontaine, provoquant quelques perturbations et désagréments. Quoiqu’il en soit, la bonne intelligence de toutes les parties en présence fut la clé d’une présence « pacifique ». Rappel des faits.

Les traces de passage bien visibles

 

Déjà fortement perturbés par un dramatique incendie le lundi 5 août dans le centre-bourg de Doué-la-Fontaine qui a causé la mort d’un jeune enfant, élus et habitants douessins ont eu la désagréable surprise de voir arriver plus de 150  caravanes d’une mission évangélique s’installer sur le terrain de rugby et le terrain d’entraînement de foot du stade Marcel-Habert, à l’entrée de la commune. Problème : ces gens du voyage ont occupé illégalement le terrain. « Ils ont forcé un portail pour s’installer », déplorait Michel Pattée, premier adjoint du maire de la commune. C’est pourquoi l’élu a alarmé la préfecture du département, qui a rendu un arrêté d’expulsion le mercredi suivant, exécutoire le vendredi à 18 h.

 

Une aire à Allonnes et une alternative à Doué.

 

L’aire de grand passage la plus proche se trouve à une trentaine de kilomètres de là, à Allonnes, commune de l’agglo voisine de Saumur. « J’ai transmis les coordonnées du terrain aux pasteurs, assurait Michel Pattée. Mais ils ont décliné l’offre et ils ont décidé de se poser là. » Une proposition inacceptable confirme M. Lafleur, pasteur de la mission évangélique Vie et Lumière : « On a prévenu six mois à l’avance que, en route pour notre grand rassemblement fin août dans le Loiret, on s’arrêterait à Doué-la-Fontaine. A Allonnes, le terrain n’est pas viable, pas adapté à un grand rassemblement. » La municipalité, clémente, leur aurait proposé de s’installer sur un terrain tout proche du stade. Mais jugeant que cet espace en friche n’était pas digne de ce nom pour un tel rassemblement, les gens du voyage, « certainement un peu par provocation par rapport aux politiques » ont investi l’espace du stade, relatait le lieutenant Coin, commandant de la brigade de gendarmerie de Doué-Vihiers. Pour justifier sa démarche, le pasteur invoquait la loi : « Les communautés de communes ont l’obligation de nous mettre à disposition un terrain. Dans l’agglo de Doué, il n’y en a pas. Or c’est ici que l’on avait décidé de faire halte dans notre périple », insistait-il.

 

Départ prévu le mardi matin 13 août.

 

Michel Pattée, lui, redoutait l’état dans lequel il allait trouver les terrains au départ de la mission. « Ça va être une catastrophe, prédisait-il. Il va y avoir des conséquences lourdes pour la collectivité. » Les associations sportives locales étaient aussi inquiètes, alors que la reprise de leurs activités était prévue pour le 20 août. « On ne s’installe pas n’importe où, n’importe comment. On est très respectueux des espaces, assurait M. Lafleur. On a aussi des contraintes à respecter par rapport aux gens que nous accueillons. Et on fait tout notre possible pour que cela se passe au mieux. » Malgré ces déclarations de bonnes intentions, Michel Pattée avait décidé de jouer la carte de la fermeté. « Je demande l’exécution pure et simple de la loi, je demande aux autorités de faire leur travail », à savoir d’intervenir au terme de l’arrêté d’expulsion émis par la Préfecture, le vendredi 9 août à 18h. La mission évangélique, de son côté, n’avait pas l’intention d’écourter son séjour : « Notre départ est prévu mardi matin 13 août. Encore une fois, nous sommes dans notre droit. »

 

Pas de manu militari.

 

Alors que l’on pouvait s’attendre à une présence des « cols bleus » en ce vendredi 9 août à 18h, calme plat sur le terrain. Le lieutenant Coin, Commandant de la communauté de brigade de Doué-Vihiers d’expliquer : « Nous avons eu des contacts réguliers depuis lundi entre les services de la Préfecture et les gens du voyage. Depuis le début, nos échanges avec la communauté sont des plus cordiaux, particulièrement grâce au pasteur Lafleur, qui n’a de cesse à démontrer qu’il « ne faut pas mettre tous les gens du voyage dans le même panier ». Il a tenu à nous faire remarquer le soin porté à leur installation. Bref au final, nous avons été très présents par rapport à l’événement. La confiance a été instaurée. » Et de conclure : « La communauté a prévu de lever le camp lundi matin, à la première heure. »

 

Un départ avancé au dimanche 11 août.

 

Au final, c'est en fait le dimanche 11 août à « 15h10 très précises » (sic. Camille Boisseau, huissier de justice de Doué la Fontaine) que la dernière caravane a levé le camp, le tout géré par la gendarmerie de Saumur. La raison de ce départ préalable: "Je n'en sais rien, le principal c'est qu'ils soient partis", expliquait Marie-Annick Hillaire, adjointe au maire de Doué ce lundi 12 août à l'occasion de la visite de constat des lieux. Accompagnée de C. Boisseau, huissier de justice, d'un officier de gendarmerie, d'un officier de police municipale et du gardien du stade, ils ont pratiqué une visite minutieuse du site, afin de constater les dégâts éventuels et de s'assurer qu'aucun objet pouvant représenter un danger ou un risque de blessure pour les personnes (ex. sardines, piquets métalliques enfoncés dans le sol et effleurant à la surface) n'ait été laissé sur la pelouse.

 

Etat des lieux : quelques dégradations quand même.

 

Promesse a demi tenue par la communauté : Quoique le pasteur Lafleur avait déclaré qu'"ils laissaient toujours les lieux dans l'état dans lesquels il les avaient trouvés", des dégradations étaient visibles, notamment sur le terrain de rugby : l'armoire électrique et la borne incendie à l'entrée du stade ont été forcées, un poteau de la barrière entourant le stade a été descellé, une trace du passage des véhicules serpente l'aire de jeu de rugby sur tout son long (herbe brûlée) et des traces d'implantations laissent des marques jaunâtres de parts et d'autres. Fort heureusement, le système d’arrosage intégré nouvellement installé sur le terrain de rugby n’a pas été endommagé. Cela étant, les dirigeants des clubs sportifs occupant le terrain ont tenu de leur côté à faire eux aussi une visite minutieuse de lieux afin de s’assurer qu’aucun déchet coupant n’avait pu être laissé sur les pelouses.


Quelques à-côtés fâcheux.

 

La présence de la communauté en cette période estivale aura assurément perturbé la vie de la commune. Le commandant Coin relatait : « Il n’est pas à renier qu’il y a un préjudice lourd pour le camping avoisinant qui a vu nombre de ses occupants quitter les lieux ou encore pour le Centre aqua-ludique qui a fermé ses portes durant quelques jours, certainement du fait de la surcharge de sa fréquentation. » En fait, on pouvait lire sur les portes de la piscine, la fermeture était due à « des raisons techniques »… La Com Com, en charge de l’équipement, n’avait pas souhaité s’exprimer plus avant. « Nous avons aussi relevé un accroissement des petites infractions en centre-bourg, relatait aussi le commandant Coin. Mais de là à dire qu’il y a un rapport de causalité… » Et de conclure : « En tout état de cause, du fait de notre proximité, notre présence au quotidien et de la bonne intelligence du Pasteur Lafleur et des autorités locales, nous avons joué l’apaisement. »

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 25 aout 2013 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Gens du Voyage à Doué la Fontaine

TracesTerainRugby.jpg

 


15 commentaires :


Commentaire de sylvain

honteux de dire ca d'une adjointe au maire La raison de ce départ préalable: "Je n'en sais rien, le principal c'est qu'ils soient partis", encore une raciste et comme dit le pasteur lafleur faut pas mettre tout les gens du voyage dans le meme panier



Commentaire de Carmen

Me l'adjointe au maire ces gens là sont des humains comme vous et moi, ne les traité pas comme des bêtes, tout s'est bien passé que demandez vous de plus!



Commentaire de hubert

Sylvain avant d'écrire des âneries commencez déjà par vous exprimer correctement (il ne faut pas...)



Commentaire de hubert

Même chose Madame Carmen, vous aussi comme sylvain vous avez des hésitations en français. C'est donc bien la preuve que l'éducation nationale ne fait plus depuis longtemps son travail.



Commentaire de sylvain

alors écouter cher Hubert on fait ce que l'on veut en tout cas les gens du voyage on le droit de vivre aussi après si les autorités compétente n'ont pas fait leur travail c'est pas notre problème ils étaient au courant qu'ils allais venir et on est pas la pour corriger les autres n'est ce pas ah oui les gens du voyage ne sont pas aller à l'école aussi et des imbéciles profite de leurs passage pour faire des conneries et font passer cela sur le dos des gens du voyage je les soutient ces gens du voyage et j'en suis fière



Commentaire de hubert

Mon cher Sylvain, par ces quelques phrases vous confirmez mon premier commentaire.



Commentaire de NENO49

Mais oui on peut les accueillir ... ces gens du voyage .. mais pourquoi ont-ils détérioré certains équipements ? ils ne peuvent pas s'en empêcher ? Sylvain, vous laissez entendre que ce sont d'autres "imbéciles" qui aurait abimés à leur place ? c'est marrant car près de chez nous , il y en a aussi : détritus entassés, aire d'accueil détérioré, ... , face à tel comportement je n'en serais pas fière ... !Pour se faire respecter, il faut aussi respecter les autres !



Commentaire de Vieux prof

Pourquoi deux poids deux mesures ? Certains ont tous les droits et d'autres n'ont que des devoirs ... Le squatt sauvage des équipements sportifs de Doué est inadmissible ! Comment enseigner l'égalité devant la loi après cela ? Que ceux qui apprécient tant nos itinérants les acceptent en nombre sur leur pelouse ou à proximité de leur domicile ! Et pourquoi pas ? Qui va payer la facture ? Quand on a choisi ce style de vie il faut en accepter les conséquences et non pas compter sur la société pour se voir offrir l'eau, l'électricité et le reste ... Il faut savoir dans cette histoire qu'il a été proposé le terrain d'Allonnes mais que nos campeurs ont préféré la grasse et verte pelouse des terrains douessins... Les terrains ont été sérieusement abîmés et il a fallu que des bénévoles assurent la sécurisation et le nettoyage des espaces de jeu où traînaient os, tournevis, détritus divers ... De qui se moque-t-on ? Que les bien-pensants y regardent à deux fois avant de crier au racisme et à l'ostracisation ! Un peu de lucidité permettrait une analyse plus objective de ce genre de comportement qui tend à se multiplier. Partout les municipalités se sentent démunies par le fait accompli et les menaces non dissimulées qui accompagnent ces occupations illicites d'espaces sportifs ( venez à Doué et on vous expliquera ...). Il ne faut pas non plus s'abriter derrière l'évocation des épisodes tragiques qu'ont vécus ces populations dans un passé lointain ou récent pour justifier des comportements d'aujourd'hui réellement intolérables ... C'est intellectuellement trop facile et malhonnête.



Commentaire de alain

les personnes qui soutiennent c'est fameux gens du voyage aurait du aller à la piscine avec leurs petits enfants pendant qu'ils étais la moi j'y suis allé demander au maîtres nageur aucun respect tous leur est permis tous leur est dû je pense qu'au prochaine élection la sanction tombera



Commentaire de Carmen

Mr Hubert vous vous exprimez mal,( l'éducation nationale ne fait plus son travail depuis longtemps) c'est pas mieux comme ça? je pense qu'avant de corriger les erreurs des autres on commence par soi-même!!!! d'ailleurs nous sommes là pour nous exprimer( remercions le kiosque) et non pour nous corriger!!!! Pas étonnant que les gens du voyage rencontrent des difficultés avec des gens comme vous!!!!



Commentaire de Tido24ct

Il serait intéressant de détailler les «raisons techniques» qui ont obligé à fermer la piscine, et amusant de comparer les points de vue des personnes présentes avec celles des bisounours qui ont simplement lu ce qui s'était passé.



Commentaire de Lisez "Vieux Prof" au lieu de vous bouffer le nez!

Effectivement, c'est l'un des rares à présenter une analyse claire, factuelle et non pas engluée par cette espèce de pénitence tyrannique, que visiblement certains semblent croire de bon ton de s’infliger... (To the happy few.)



Commentaire de Superdeg

Et si tout le monde devenait gens du voyage...Qui produirait voitures et caravanes?



Commentaire de Tien, mais j'y pense...

Les "gens du voyage", ce fameux vocable apparu ces dernières années, en ces temps pudiques où un sourd est un mal-entendant, un aveugle un mal-voyant, ne désignerait-il pas ceux que nos aïeux, aux esprits plus pragmatiques appelaient les "voleurs de poules"?... Ah oui, c'est sûr à l'époque il y avait moins de moyens pour engluer les esprits...



Commentaire de Vraiment à plaindre

Je suppose que ces gens ne paient pas non plus la taxe de ramassage des ordures ménagères, vu qu'ils ont pour habitude de tout laisser sur place. ....Excusez moi, j'avais oublié qu'ils avaient tous les droits, eux !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI