Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Un ancien athlète nouveau directeur général adjoint à l’IFCE

Jean-Marc Lapierre, inspecteur principal de la jeunesse et des sports, a été nommé directeur général adjoint chargé de la formation et de la promotion de l'équitation de haut niveau de l’institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) de Saumur, par un arrêté de nomination du 30 août 2013, paru au Journal officiel le jeudi 12 septembre 2013. Il seconde désormais Christian Vanier, directeur général de l’IFCE depuis octobre 2012, dans la conduite de l’établissement public placé sous la double tutelle du ministère de l’agriculture et du ministère en charge des sports.

JM. Lapierre (copyright Alain Laurioux - IFCE)

 

Jusqu’alors directeur du centre de ressources, d'expertise et de performance sportives (CREPS) de Reims, Jean-Marc Lapierre remplace ainsi Robert d’Artois, directeur général adjoint de l’IFCE jusqu’en juillet 2013, date de son départ en retraite. En tant que directeur général adjoint, il suit l'ensemble des dossiers de l'établissement avec Christian Vanier. Il est plus particulièrement en charge de la formation et du sport de haut niveau.

 

Un début de carrière dans l’enseignement

 

Jean-Marc Lapierre débute son parcours professionnel dans l’enseignement en 1979. Sa carrière lui a permis de travailler dans plusieurs régions : en Ile-de-France en tant qu’instituteur puis professeur d’éducation physique et sportive de la ville de Paris (1979-89), en Picardie en tant qu’inspecteur de la jeunesse et des sports dans la Somme (1989-92), de nouveau en Ile-de-France en tant qu’inspecteur de la jeunesse et des sports en Seine-Saint-Denis (1992-96), puis en Picardie comme directeur départemental de la jeunesse et des sports de l’Aisne (1996-2004). De 2004 à 2008, il rejoint le ministère chargé de la jeunesse et des sports comme chef du bureau de l’information et de la participation des jeunes. En 2008, il devient directeur du CREPS de Vichy et est aussi nommé inspecteur coordonnateur des brevets d’Etat d’éducateur sportif, option athlétisme. Il devient en 2011, directeur du CREPS de Reims jusqu’en août 2013.


Un profil tant sportif que pédagogique


Il est titulaire d’une licence en sciences et techniques des activités physiques et sportives, d’un master d’urbanisme et d’un brevet d’Etat d’éducateur sportif deuxième degré, option athlétisme.
Sportif, Jean-Marc Lapierre a longtemps pratiqué l’athlétisme, et notamment le lancer de marteau. Il a également joué au handball.
Ses expériences territoriales lui ont permis de s’impliquer au profit de l’équitation, en soutenant des manifestations ainsi que le développement de différents centres équestres. Il a pu à ces occasions apprécier les dimensions sportives, formatives, artistiques, économiques et humaines des activités équestres.
Jean-Marc Lapierre est né le 7 novembre 1960 et père de deux enfants.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 12 septembre 2013 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Cavalcade

Quand le marteau mène à l'enclume, c'est plutôt de maréchal ferrant qu'il s'agit...Sans douter de ses compétences et sans lui jeter la pierre, on peut se demander quelle entreprise privée recruterait à sa tête un dirigeant aussi expérimenté ! La capitale de l'équitation est re-lancée.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI