Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



1er programme d’accession sociale à la propriété à Saumur.

Dans le cadre de la mutualisation des deux Offices Publics de l’Habitat, Saumur Habitat et Maine et Loire Habitat, Saumur Habitat a décidé de rejoindre la coopérative HLM Anjou Atlantique Accession destinée à l’accession sociale à la propriété lire notre article en cliquant ici). Emanation de cette mutualisation la mise en place d’un 1er programme à Saumur qui devrait sortir de terre en 2015.

 

Légende photo : Le futur lotissement Bonnevay en accession sociale à la propriété, situé au croisement des rues Robert Amy et Cormier.

Crédit : Atix Illustrations

 

Le tout premier programme d’accession sociale à la propriété de Saumur se situera au Chemin Vert sur le quartier Bonnevay, en lieu et place de l’ancien site éponyme détruit en juin 2012 et qui comportait 150 logements sociaux. Le programme comportera 15 maisons individuelles de type III et IV, qui bénéficieront des toutes dernières normes et sortiront de terre fin 2015. Les prix estimatifs, terrain compris, seront de l’ordre de 124 500 € pour un T.III de 67 m2 environ et de 144 000 € pour un T.IV de 85 m2, subventions de l’ANRU déduites.

 

"Ne venez pas chez nous, soyez chez vous".

 

Hormis la qualité technique des maisons, l’intérêt financier se trouve dans le taux de TVA qui sera applicable au 1er janvier 2014 : 5% au lieu de 20% pour les logements traditionnels. Et en prime, un suivi très personnalisé du 1er contact à la signature de l’acquisition. Et Bernard Gravouil, directeur de Maine et Loire Habitat, présent à Saumur ce 19 septembre, de rappeler le slogan de la coopérative : « Ne venez pas chez nous, soyez chez vous ! » La commercialisation débutera à la fin de l’année 2013 pour une livraison du lotissement prévue fin 2015, sachant que les travaux ne commenceront que dès lors que 30% seront commercialisés.

 

Plus d’informations par tel au 02 44 68 69 70 ou sur www.anjou-atlantique-accession.fr.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.

Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.

Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 19 septembre 2013 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Programme Bonnevay Saumur


 


2 commentaires :


Commentaire de Superdeg

Moi je regrouperai dans le même immeuble tous ceux qui ne paient pas leur loyer et je leur ferait cadeau de l'appartement, au bout du compte ce serait les HLM les gagnants, car ils n'auraient plus à entretenir l'immeuble et ça éviterait les lourdes et coûteuses procèdures de justice



Commentaire de lepouriel

Il est possible de constater que de nombreux logements ne trouvent pas de locataires ou d’acheteur alors que le nombre de demandeurs de logements sociaux explose. La raison évoquée est les prix excessifs du logement privé. Les logements sont un des produits incontournables de consommation dont la fabrication et l’entretien ne sont pas délocalisable. Les coûts suivent donc les prix de la main-d’œuvre en France. Le gouvernement devant la flambée des hausses et l’évolution des tarifs locatifs a transformé « l’indice de la construction » en « Indice de référence des loyers ». Si cela a tempéré les choses cela ne règle pas les problèmes. Le prix du loyer n’est donc plus en rapport avec ce que coute le bien. Pour essayer de pallier à cette difficulté « l’état » (c'est-à-dire nous) investit dans des logements à tarif modérés. Les occupants ne payant ni l’investissement et pour certains pas les charges de remise en état ou de fonctionnement (Ils peuvent même espérer acheter leur logement à un prix très préférentiel) Cela démotive les investisseurs éventuels.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI