Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgeuil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Enquête : comment vivent nos épiceries de quartier à Saumur ?

Sur la ville de Saumur, elles sont 6, ces épiceries ou superettes de quartier : 3 d’entre elles sont ce que l’on appelle trivialement « l’arabe du coin », les 3 autres sont communément nommées « superette ». Nous avons voulu savoir leur secret pour survivre à Saumur face à une offre particulièrement importante de grandes enseignes. Reportage auprès de 4 des plus petits d'entre eux.


Selon l’Observatoire économique des Pays de la Loire, la ville de Saumur est celle qui possède, dans la région, le plus grands nombre de m2 de grandes surfaces commerciales par nombre d’habitants. Aux portes de la ville mais aussi dans deux quartiers, les enseignes de plus de 300 m2 de surface de vente sont bien implantées. Ainsi avec les hyper Leclerc, et Intermarché ou encore les super Carrefour Market à Distré, Super U Hauts Quartiers, Carrefour Contact au Chemin Vert sans oublier les enseignes discount Netto à Distré, Aldi et Lidl à St Lambert, ce ne sont pas moins de 18 700 m² de surfaces de vente.

Commerces de proximité : un peu d’histoire.

Les magasins d'alimentation généraux ont progressivement été remplacés au milieu du XXème siècle dans les grands centres urbains par de petits supermarchés qui sont appelés de divers noms (supérette, hard-discount). Ces établissements sont généralement regroupés sous une enseigne commune en adhérant à une centrale d'achat indépendamment sous la forme de franchise ou de coopérative, ou appartenant à une société unique (exemples, en France : Petit Casino du groupe casino, CocciMarket franchise de la centrale d'achat Francap). De commerce principal, les épiceries de quartier indépendantes, n'ayant pas évolué en surfaces de vente, se sont progressivement transformées en commerce d'appoint du fait de la concurrence de magasins plus spacieux et offrant une gamme de produits plus large avec une « politique tarifaire » plus « agressive ». Ces magasins alimentaires dits de proximité jouent un rôle social important dans le paysage urbain. La plupart offrent l'essentiel des produits de première nécessité, ainsi que des fruits et légumes frais. Service et disponibilité, amplitude des horaires, ouverture ininterrompue toute l’année, permettent à « l’épicier de quartier » de résister à la pression de la grande distribution.

Changement des modes d'achat et de consommation

Les prix sont généralement élevés mais, dans la mesure où ils ne sont pas toujours observés, il arrive que ce type d'épiceries se révèle concurrentiel face aux grandes enseignes locales (supermarchés ou hypermarchés), tout en demeurant plus cher que le hard-discount. Les clients utilisant ces magasins pour leurs courses habituelles sont rares mais de nombreux citadins, appréciant de trouver dans leur quartier un magasin de dépannage ouvert tard le soir et les jours fériés, y font régulièrement des achats. Qui plus est, au regard de la période de crise ambiante et d’une plus grande sensibilisation au développement durable, il est clair que les modes d’achat de consommation ont changé. Fini le temps des chariots archi-blindés aux caisses des grandes surfaces, étalement des budgets et souhait de ne plus jeter obligent.

A Saumur, le commerce de proximité se porte plutôt bien : témoignages.

Malgré la présence de nombreuses grandes enseignes, les commerces de proximité saumurois affichent de bons résultats, voir un développement constant. Leur recette : service, accueil, inventivité et spécialisation de l’offre.

Pour Mbark Hadoyuchi, gérant de l’épicerie de Nantilly depuis 2004, « on perdure car on est impliqué dans ce que l’on fait dans le respect de nos clients. Par ailleurs, on ne reste pas les deux pieds dans le même sabot, nous nous devons d’évoluer sans cesse. Par exemple, dans notre magasin très prochainement totalement rénové, on pourra trouver du plat à emporter ou une vitrine de pâtisserie marocaine, le tout « fait maison ». En plus nos fournisseurs sont des gens de terrain qui nous comprennent et nous font confiance, surtout par rapport aux délais de paiement. Concernant notre offre, il faut être sur l’essentiel et ne pas se perdre. Nos clients viennent nous aider et on est là pour eux et grâce à eux ».

De son côté Serge Guérin, responsable du Cocci market de St Hilaire St Florent depuis 2005 et ancien responsable du rayon fruits et légumes du Super U des Hauts Quartiers de Saumur, « la survie et le développement de nos petites structures reposent avant tout sur la qualité de nos produits et de notre service. Pour ce qui me concerne, ma locomotive ce sont les produits frais, en particuliers les fruits et légumes qui représentent un ratio de 15% du magasin, voir 30% en été, sans oublier la boulangerie traditionnelle et l’offre rayon poisson du vendredi. On ne pourra jamais être compétitifs avec la grande distribution sur le sec. Et puis, nous, nous nous avons plus facilement la possibilité de travailler en circuits courts avec les producteurs locaux. » Et de reconnaître à l’instar de son collègue de Nantilly : « Ce qui a dynamisé notre clientèle (N.D.L.R en hausse constante), ce sont nos animations. Bref, il faut sans arrêt se bouger et se renouveler et ne pas tomber dans la monotonie. Par exemple, je viens de lancer un rayon épicerie fine, on verra ce que cela donne.»

Du côté du Palais Fruitier, « l’arabe » du quartier des Ponts, pour Addaada Lahoussine, gérant depuis 2009, une chose est claire : « Je ne suis qu’un commerce de dépannage et mon activité repose essentiellement sur une clientèle fidèle de quartier, de tous âges. C’est grâce à eux que je vis, donc je dois leur rendre. C’est pourquoi, dans un commerce de proximité, le service et l’accueil sont essentiels. » Bien évidemment, les prix pratiqués sont plus chers qu’en supermarché. Mais cela étant, pas tant que cela. Le responsable explique : « Je préfère faire moins de marge et rendre service et fidéliser ma clientèle. »

Enfin pour Brahim Wahbi, depuis 1997 responsable de l’alimentation générale de la rue de la Tonnelle, un atout certain, sa situation en centre-ville, proche de la mairie et des commerces : « Je fais du dépannage. Mes clients sont soit des fidèles de tous âges, soit des gens de passage qui bossent à côté ou des touristes. » Et qui plus est, un bon repère pour la clientèle : le commerce est ouvert toute l’année tous les jours avec des horaires inchangés. Pas simple pour celui qui ne tient la boutique qu’avec sa femme et sa fille.

Cela étant, si tous s’avèrent contents de leur sort, unanimement ils le disent : il y a trop d’offre alimentaire GD (Grande Surface) sur Saumur… Et c’est sans parler des petits commerces spécialisés, les 3 magasins bio de Bagneux et Distré, l’épicerie portugaise de Nantilly ou l’épicerie exotique des Ponts. Au final, pas mal pour une ville d’à peine 30 000 habitants !


Horaires d’ouvertures des petits commerces saumurois (moins de 300 m2)
- Epicerie de Nantilly : Ouvert toute l’année – Lundi, mardi et jeudi de 9h30 à 13h et de 15h à 21h30– Mercredi de 16h à 21h – Vendredi et samedi de 9h30 à 13h et de 15h à 22h – Dimanche et jours fériés de 10h à 13h30 et de 15h à 21h30 – En été, tous les jours jusqu’à 22h
- Epicerie Le Panier Fruitier (Les Ponts) : Ouvert toute l’année - Lundi de 15h à 21h – Du mardi au samedi de 8h à 13h et de 15h à 21h – Dimanche et jours fériés de 9h à 13h et de 16h à 21h
- Epicerie de la Tonnelle (Centre ville) : Ouvert toute l’année – Tous les jours ( y compris dimanche et jours fériés) de à 9h à 13h et de 15h à 22h
- Cocci Market St Hilaire St Florent : Ouvert toute l’année – Du mardi au samedi de 8h à 13h et de 15h à 19h30 – Dimanche et jours fériés de 8h30 à 13h – Changement d’enseigne prochainement.
- Cocci Market Bagneux (avant changement d'enseigne) : Ouvert toute l’année - Lundi de 14h à 19h30 – Du mardi au samedi de 9h à 12h45 et de 14h à 19h – Dimanche et jours fériés de 9h à 12h30
- Diagonal Bagneux : Ouvert toute l’année – Du lundi au samedi de 8h30 à 13h et de 14h30 à 19h30 – Dimanche et jours fériés de 9h à 12h15.


Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.
Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.
Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.

Article du 21 octobre 2013 I Catégorie : Vie de la cité

 


14 commentaires :


Commentaire de quatar + 22/10/2013 11:40:59

adouchi a coucher???? et les deux pieds dans la meme babouche pas sabot.bravo a lui car c est un bosseur .adouchi maire de saumur en 2014



Commentaire de le café du coin 22/10/2013 11:51:24

pour les étrangers habitants Saumur L'épicier de Nantilly est une belle intégration et un modele de français naturalisé. si toutes les mentalités étaient comme la sienne je pense que la mixité et la vie entre différentes cultures seraient possibles.de très bon produits et des pâtisseries maison faite par sa femme il est juste un peu timide et parle pas beaucoup(humour)



Commentaire de frais de porc 22/10/2013 13:59:11

et pour mon jambon blanc et mes cotes de porc.dans les epiceries arabes je vais les trouver ou pas? et le porc halal?



Commentaire de galigne 22/10/2013 15:46:48

tres bien l epicerie portugaise de nantilly.un jambon tip top.



Commentaire de Pensée reflechir 22/10/2013 21:31:29

Bravo et félicitations pour ce sujet et a nos épiciers de proximité qui s adapte à vos horaires et vos besoins bonne réussite à vous



Commentaire de céline 23/10/2013 08:20:11

merci à eux d'être là. Pour Nantilly, c'est extra, nous sommes privilégiés entre l'épicerie de Mbark Hadoyuchi et l'épicerie portugaise nous avons un super choix, et pour les deux un accueil conviviale et chaleureux.



Commentaire de Content 23/10/2013 14:50:11

Ben moi je peux vous dire que même si je n'habite pas St Hilaire, je vais régulièrement au Cocci : super rayon fruits et légumes, charcuterie sous vide artisanale très bonne et LOCALE...et quel accueil ! Au moins on n'a pas l'impression d'être qu'un porte monnaie !



Commentaire de proximité 23/10/2013 15:14:00

le petit commerce a de tres beau jour devant lui.les hypers sont issu de la et la boucle st bouclée.apres il faut diversifier et s adapter a sa clientele et ses besoins et aux horaires.certain commerce d ailleurs devraient s en inspirer.et des specialités et plat maison comme a nantilly (couscous et patisserie oriental)un delice.



Commentaire de Varennes 23/10/2013 16:28:39

Article intéressant, concret, documenté, et utile. Utile comme le sont ces magasins qui participent à la vie locale. A ce propos, après "l'hyper c'est super" que l'on nous a plus ou moins imposé, on aimerait beaucoup avoir les avis, et programmes, des candidats à la mairie sur ce point.



Commentaire de Claudia 23/10/2013 22:35:44

L'épicerie Portugaise ; sa charcuterie excellente et un jambon à prix compétitif ! L'épicerie de Nantilly ; très bon accueil mais j'ai du mal à me repérer malgré l'espace. Le Palais Fruitier ; peut-être je connais mieux. Je regrette de m'être éloignée des Ponts car Houcine (bah oui, chez moi ça s'écrit ainsi) est vraiment une Tête là-bas, de par sa gentillesse, son humanité et le non foutage de gueule sur les prix pratiqués, ah oui, j'oubliais des fois, il a un peu d'humour aussi. Quelle machine avec passage de codes barres pourrait combler ça ??? Merci pour cet article ces commerçants qui le méritaient.



Commentaire de cmoi 24/10/2013 14:26:55

Bonjour , pourrais je savoir où se trouve ce bon couscous et ces bonnes pâtisserie à Nantilly ,je ne suis pas de Saumur mais je serai interessé Merci



Commentaire de Claudia 24/10/2013 14:55:03

cmoi, cette épicerie avec bon couscous et pâtisseries se situe au coin de la rue Hoche et de la rue du Mouton... Non loin... Agglobus, Emmaûs, le CFA ; j'en ai que des bons échos ;-)



Commentaire de allal bastille 24/10/2013 15:17:35

au coin de la rue du mouton et la rue hoche.et en face une epicerie portugaise a l ancienne boulangerie avec un tres bon jambon et specialités.encore en face un cordonier hors paire .travail a l ancienne et pas chere.un le ptit café chez didier a coté



Commentaire de cmoi 24/10/2013 16:16:41

Merci je vais m'y rendre demain .


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI