Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Une unité scientifique étudie les propriétés du vin rouge contre les maladies cardiovasculaires.

" Le vin rouge contient des molécules susceptibles de traiter les maladies métaboliques et cardiovasculaires ". À Angers, le chercheur Ramaroson Andriantsitohaina et son unité de recherche ont prouvé l’intérêt des polyphénols contenus dans le vin … bientôt testés sur des humains.


L’obésité, l’hypertension, le diabète… Ces maladies de plus en plus répandues vont malheureusement coûter très cher à la société dans les années à venir. Contre toute attente, le vin rouge présenterait des vertus à cet égard. Et constitue, depuis de nombreuses années le sujet d’études de Ramaroson Andriantsitohaina, directeur de recherche à l’Inserm d’Angers.


À Angers, l’équipe du chercheur Ramaroson Andriantsitohaina (au centre) étudie les propriétés pharmacologiques du vin rouge." Nous sommes la première unité de recherche* au monde à avoir démontré, en 1995, que les polyphénols contenus dans le vin rouge pouvaient améliorer la circulation sanguine et donc la baisse des maladies cardiovasculaires, malgré une alimentation riche en graisse ", indique le chercheur. En janvier 2010, l’unité réussissait ainsi à déterminer le mécanisme d'action des polyphénols, naturellement présents dans le vin rouge, jusqu’ici inconnu de la communauté scientifique.


Bientôt des tests pilotes sur des humains.


Ces résultats encourageants poussent les scientifiques à développer leurs études sur la vigne. Soutenu par la Région des Pays de la Loire à hauteur de 55 000 €, le projet donne aujourd’hui une caution scientifique et confirme les résultats probants des polyphénols sur la santé.

" Nous sommes désormais confrontés au coût clinique de l’opération (800 000 €), qui consiste à pratiquer des tests sur patients, formuler le produit en gélules tout en veillant à se conformer aux normes d’allégation santé. Mais d’ores et déjà, des investisseurs américains ont manifesté leur intérêt pour le développement de ce type de produit."


En début d’année prochaine, un test pilote sera pratiqué sur des personnes souffrant d’apnée du sommeil, trouble associé aux maladies métaboliques.

* Unité mixte de recherche INSERM 1063 "Stress Oxydant et Pathologies Métaboliques".


Pour en savoir plus : www.sopam.univ-angers.fr


Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.
Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.
Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.

Article du 04 novembre 2013 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de gerard d 05/11/2013 09:52:20

picolons mes freres cela est bon pour le coeur et les arteres.mais que du bon et pas de la merde,du vinaigre ou des vins remplis de sulfite et produits en tout genre



Commentaire de Oups ! 06/11/2013 16:22:40

Moi je veux bien faire partie de l'étude, "cobaye" mariné soutenu par la Région "le pied" de vigne ! Même si je plaisante c'est du sérieux tout ça !



Commentaire de Pilou49 06/11/2013 16:59:35

C'est bien connu il y a plus de vieux ivrognes que de vieux médecins !!



Commentaire de nicolas 06/11/2013 19:56:57

Le delirium tremens et les cancers du foi avec le gros rouge qui tache ce n'est pas pour rien non plus il faudrait peut être savoir ça aussi !



Commentaire de Pascal 06/11/2013 20:20:12

C'est le "Père-Goulot" qui va être content !!



Commentaire de Franck 06/11/2013 20:32:32

On va enfin pouvoir picoler de bon cœur et sans se priver ! Superbe étude, merci !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI