Le « Pascal-Carole » à nouveau à flots !

Dix-huit mois après sa dernière campagne, le chaland « Pascal-Carole » est à nouveau en état de marche. Suite à plusieurs mois de travaux, il avait retrouvé l’élément liquide le 10 juillet 2013 et participé aux « Plaisirs de Loire », quatre jours plus tard. Aujourd’hui, le Président de l'association Saumur et les bateaux de Loire, Edmond Baury, nous donne de ses nouvelles…


Alors comment va « Pascal-Carole » ?

« Il flotte, c’était le but du jeu ! (rires). Dix-huit mois plus tard, il retrouve enfin l’élément liquide. Nous l’avons remis à l’eau le 10 juillet 2013 après plusieurs mois de réparation et, aujourd’hui, il est capable de naviguer. Il a fêté son grand retour l’été dernier, le jour de la fête nationale, en participant aux fêtes de la Loire et en accueillant, par la même occasion, les artistes des théâtres de rue mais également le chanteur Jérémy Kapone ».

Financièrement, comment arrivez-vous à le maintenir en état ?

« Il est vrai que nous avons dû procéder à des travaux importants, d’août 2009 à mai 2010. Il a surtout subi une très grosse intervention de mars à mai 2010, avec 7 ou 8 personnes qui ont réalisé un gros travail pour le remettre sur pied. Puis il a été mis au sec pendant dix-huit mois à Saint-Hilaire-Saint-Florent, pour purger les bois et le nettoyer. Heureusement, nous avons bénéficié de l’aide de la Ville de Saumur, de la Banque Populaire Atlantique et des Caves de Saumur. Nous lui avons installé un treuil sécurisé pour remplacer celui en bois, ajouté une nouvelle motorisation, monté un pont supérieur et nous avons décidé de supprimer la cabine arrière. Nous avons également procédé à l’installation d’une barre franche, grâce à l’appui de photographies d’époque sur un vieux chaland. A partir du mois de mars 2013, nous avons entrepris de le restaurer et de réaménager toutes les parties qui semblaient en mauvais état en changeant le bois et en revoyant toute sa flottabilité.»

Quelle sera sa prochaine campagne ?

« Notre association, qui comporte 35 personnes dont 10 à 12 constamment présentes sur le site, a plusieurs projets pour l’année 2014. Le chaland va participer à différentes manifestations ligériennes comme la fête des bateaux de Loire au Thoureil, à la Chapelle-sur-Loire, à Chouzé-sur-Loire, à Candes-Saint-Martin et peut-être à Chinon, ce qui n’est pas encore sûr selon la hauteur de l’eau, puis bien évidemment le 14 juillet, avec les Plaisirs de Loire. Beaucoup d’artistes se disent intéressés de se produire sur « Pascal-Carole » puisqu’il faut savoir que c’est le seul bateau de cette hauteur à pouvoir naviguer sur les bassins de la Loire, ce qui représente une grande fierté. Pour ce qui est des travaux, nous souhaitons refaire toute la partie montée du mat avec les cordages mais aussi procéder à l’installation de la voile de 170m², qui a été entièrement ralingué en 2010 par l’association des couturiers ».

Quel est votre rôle par rapport à ce chaland ?

« En tant que président de l'association Saumur et les bateaux de Loire, ce bateau coule personnellement dans mes veines ! J’ai participé modestement à sa construction, au côté de Jacques Robin dit « Vent d’travers », qui l’a construit et l’a baptisé du nom de ses deux enfants. Lorsque Jacques m’a emmené jusqu’à Saumur avec ce chaland, j’ai tout de suite ressenti une forte émotion. Depuis, je m’attache toujours à ce que le bateau reste un maximum sur l’eau
puisqu’il avait subi pas mal de dégâts lors de son transport routier à Orléans, pour participer au Festival de Loire 2011. Nous tenons d’ailleurs à remercier nos partenaires pour sa rénovation, dont la société TEP Travaux Spéciaux de Saint-Hilaire-Saint-Florent, qui a résolu le problème d’étanchéité en nous procurant des produits de synthèses. »

En 2011, vous étiez en colère après la nouvelle législation visant à réglementer les bateaux… « Une affaire de gros sous et une concurrence déloyale », aviez-vous dit. Trois ans après, la pilule est-elle digérée ?

« En effet, cette réglementation a été mise en place pour tous les nouveaux bateaux dit « à passagers ». Ces bateaux sont aujourd’hui obligés d’avoir une réglementation draconienne en matière de transport du public. Notre association, qui est à but non-lucratif, n’a désormais plus la possibilité de transporter du public mais uniquement des membres de l’association. Aujourd’hui, il faudrait que la capitaine du bateau passe son agrément pour pouvoir transporter du public. A signaler qu’à bord de ces bateaux concernés, toutes les conditions de sécurité doivent être réunies (gilets et bouées de sauvetage, notices de navigation, etc...). Pour revenir à cette nouvelle législation, je dois dire que je n’ai pas été le seul à interpeller les élus... C’était la mort des associations de bateaux qui voulaient uniquement rester des puristes. Malgré tout, il y une charte européenne qui va entrer en vigueur, fin 2014, et qui va réglementer les bateaux dits « patrimoniaux », comme notre chaland « Pascal-Carole ». Cette charte va nous permettre de bénéficier d’aides financières par les conseils régionaux, voire européens, et ainsi nous apporter plus de confort pour l’avenir de notre bateau. »

Vous avez aimé cet article ? Alors recevez gratuitement chaque dimanche soir et mercredi soir un résumé de notre actualité en cliquant ici. Merci de nous apporter vos informations ou d'écrire votre article en cliquant ici.
Vous pouvez également nous envoyer votre article en cliquant ici. Il fera soit l'objet d'un courrier du lecteur soit d'un article d'information. Il sera soumis à la relecture et accord de la rédaction avant parution.
Merci aussi de contribuer par vos commentaires. Pour mémoire, la courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes. Informer, échanger, proposer des idées, voici le sens de cette rubrique commentaires. Les commentaires sont publiés tels qu'ils nous parviennent sans ajouts ni retouches ou corrections orthographiques.


Article du 23 janvier 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI