Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


François Briolon, Théodore : «on sort grandi d'un redressement judiciaire», entretien

9 sociétés sur dix, placées en redressement judiciaire, n'arrivent pas à passer la période dite d'observation. Il est souvent trop tard lorsqu'elles se présentent au tribunal de commerce. L'entreprise saumuroise de taille de pierres Théodore fait partie des autres 10%. François Briolon, son dirigeant, sort «grandi de cette période».


Ce n'est pas fréquent qu'un chef d'entreprise s'exprime sur le redressement judiciaire et la manière dont il l'a appréhendé. Le sujet a très longtemps été vécu comme un échec, parfois même comme une honte. La crise est passée par là, et les dialogues s'instaurent pour des partages d'expériences.

Confiance retrouvée

L'entreprise saumuroise de maçonnerie et de taille de pierre, Théodore vient de terminer l'épreuve. Placée en redressement judiciaire, Théodore disposait d'une période d'observation depuis mars 2013. Le tribunal de commerce a stoppé cette surveillance au regard des prévisions du carnet de commandes. Théodore a pu faire homologuer son plan d'apurement. Un commissaire aux comptes a été désigné pour le suivi de l'entreprise qui a su garder ses 15 salariés. Elle en comptait 23 il y a quelques mois.

La double peine des licenciements

Nous sommes fin 2012, Théodore subit la crise. Comme beaucoup d'entreprises du bâtiment elle doit procéder à une seconde vague de licenciements. Malheureusement, les contrats contiennent des imperfections et les indemnités et frais inhérents aux licenciements ne peuvent pas être prises en charge par le fond de garantie. C'est la double peine. L'entreprise qui voulait alléger sa masse salariale, voit sa trésorerie fragilisée. Il ne reste plus qu'une solution : présenter ses comptes au Tribunal de Commerce.

Restructurer plus tôt que plus tard

Aujourd'hui, François Briolon, soulagé, tire les enseignements de cette expérience : «Je crois que dès la sonnette d'alarme des premiers licenciements, j'aurais dû prendre les mesures nécessaires. Durant la période de redressement, j'ai eu la chance de rencontrer un expert comptable spécialisé dans le domaine, Christophe Ténoz. Avec lui, nous avons remis tout à plat. Nous avons repensé l'entreprise et tout son fonctionnement. Aujourd'hui, c'est presque une nouvelle entreprise que je dirige.»

Soutien des clients et des salariés

François Briolon a repris l'entreprise Théodore créée en 1983, il y a 7 ans. Pour celui qui commencé sa carrière comme compagnon du devoir, puis, a été chargé d'affaires et conducteur de travaux, l'humain est important : «Les salariés ont été particulièrement impliqués dans la période difficile que nous avons vécue. Chacun a apporté des idées pour participer à la réorganisation. Tout le monde est aujourd'hui soulagé. Ce maintien de l'entreprise, on le doit aussi à nos fournisseurs qui ont continué à jouer le jeu et aussi à nos clients qui ont voulu nous aider. Beaucoup ont été sensibles à notre situation. Par contre, les concurrents, eux, parfois, n'ont pas toujours été tendres et ne m'ont pas rassuré sur la pérennité de notre entreprise. Mais bon, tout ça est aujourd'hui terminé. Nous pouvons regarder vers l'avenir».


Article du 28 janvier 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de argent 28/01/2014 12:01:21

tres bien francois.il faut garder les pieds sur terre et aprendre l humilité.tu en sortiras grandis



Commentaire de tv 29/01/2014 15:57:56

C'est courageu de faire ce témoignage François et bravo .et les cons qui critiquent laisse les .quand on a touché le fond on ne peut que remonter et surtout ne jamais oublié qui l'on est et d'où l'on vient



Commentaire de dagon 29/01/2014 16:39:34

Bravo François... Et courage pour la suite...L'optimisme, le soutien et l'humain... trois clés pour affronter cette épreuve.



Commentaire de Nicolas Lenoir 29/01/2014 16:42:45

WELL DONE !
Super travail pendant cette période diffcile: bravo à toi et à toute ton équipe... et bien entendu toute notre confiance dans ton entreprise pour le futur.



Commentaire de philip NAVEILHAN 29/01/2014 17:03:00

Monsieur ,
Après avoir lu l'article vous concernant et le devenir actuel de votre entreprise , je vous souhaite de pouvoir vous maintenir et petit à petit de grandir pour votre satisfaction et celle de vos employés.
Patron et employés ne sont pas en perpétuel opposition !!! Stop à cette idée reçue !
Dans toutes les PME et PMI , votre acticle est un exemple de solidarité. J'espère qu'il fera réfléchir plus d'un.
Bon courage Monsieur François Briolon



Commentaire de Le Mene Yann 29/01/2014 17:15:34

Je suis également Chef d'une entreprise qui sort tout juste de sa période de redressement judiciaire. L'implication des salariés et la confiance des clients et le soutien continu des fournisseurs sont effectivement des pivots indispensables.
La période de redressement ne dois pas être une honte, cela ne veut pas dire "que le gérant a fait n'importe quoi" ou encore que l'entreprise va mourir.
Pour ma part je pense, à terme, mettre à profit mon expérience pour accompagner des dirigeants en difficultés qui vivent mal cette période.
C'est une période dont, effectivement, on sort plus fort et, pour ma part, plus mûr pour la suite.
Bravo pour ce témoignage et bon courage pour la suite.



Commentaire de Johan 29/01/2014 17:36:22

Théodore est plus qu'une entreprise. C'est l'un des fleurons du patrimoine saumurois



Commentaire de Anonyme 30/01/2014 19:22:42

Bravo oui bravo Mr Briolon d'avoir garder la tête sur les épaules , j'ai de la famille qui travaille dans cette entreprise et c était chaque jour de l'inquiétude pour le devenir de son emploi . Il est vrai que certain l'on mal vécu , mais il fallait faire un choix , tout le monde a joué le "jeux" et le résultat est la , tant mieux et bon courage a vous ainsi qu'aux salariés .



Commentaire de Christophe Thénoz 09/02/2014 19:10:21

Un grand bravo à François Briolon pour son courage et sa détermination qui ont été les clés de ce redressement réussi.
Long vie à l'entreprise Théodore !
Christophe Thénoz
cthenoz@defactoconseil.fr


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI