Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Edito de Michel Choupauvert : réponse à Michel Piron «Peut-on encore «faire de la politique» ?»

Cette semaine j'ai lu l'édito de Michel Piron, député de Saumur Sud, sur son site internet : « Peut-on encore faire de la politique ? » Michel Piron y aborde le problème des médias et leur manière d'y traiter le débat public. En lisant son texte, je me suis dit que la déformation des tonalités du débat citoyens par l'écho de la presse n'était pas la seule raison à la crise du politique. Alors j'ai décidé de lui écrire. Si vous pouviez leur dire à Paris...


Edito de Michel Piron du 10 février 2014

«Alors que notre situation économique se dégrade dangereusement, et en l’absence de perspectives claires pour notre pays, on sent monter chez nos concitoyens une protestation allant parfois jusqu’au rejet de tout ce qui évoque de près ou de loin « la politique ».
Attisée par les choix délibérément mercantiles de certains médias, plus soucieux de vendre du «spectacle» que d’informer sérieusement, la stigmatisation des pouvoirs et des hommes en place rappelle de plus en plus souvent le tristement célèbre «tous pourris».
Comment dans un tel contexte expliquer qu’il ne suffira pas de changer tel ou tel homme ni telle ou telle femme pour redresser notre pays, mais qu’il faudrait d’abord changer clairement de politique en assumant enfin des réformes essentielles pour lesquelles tout ou presque reste à faire : réforme de l’Etat et des collectivités territoriales, réforme du travail, de la santé et de la protection sociale... ?
Comment faire entendre à nos concitoyens, et avec quels médias, que nous ne redresserons notre pays qu’au prix d’un effort collectif beaucoup plus important, que nous ne pourrons réussir que si nous cessons de nous défausser de nos faiblesses sur les autres, qu’ils s’appellent «Europe», «majorité», «opposition», ou «étranger»..., et si nous avons le courage de regarder le monde tel qu’il est et qu’il va.
En d’autres termes, comment « faire de la politique » si l’on ne peut plus expliquer ce qu’elle est ?»


Courrier du Kiosque

Monsieur le Député,

Petit organe de presse que nous sommes, au Kiosque, nous essayons de faire notre part comme le Colibri avait tenté d'éteindre l'incendie avec des gouttes d'eau... A la lecture de vos lignes, on ne peut être que d'accord avec vos propos, Monsieur Piron. La distanciation et la perte de confiance entre le politique et le citoyen est devenue une évidence. Ce n'est pas un hasard si 32% des Français se disent aujourd'hui séduits par les idées de Marine Le Pen. Un record qu'il faut cependant modéré. Les deux points clés du programme du FN sont rejetés à une très large majorité des sympathisants. La sortie de l'euro (64% y sont opposés contre 29% favorables) et la préférence nationale en matière d'emploi (72% la rejettent contre 24%). Allez comprendre... Marine Le Pen n'attire donc pas pour ses idées, mais peut-être plus pour ce qu'elle incarne. Une autre manière de faire de la politique ?

La presse racoleuse.

Vous avez raison Monsieur Piron, des «unes» comme celle du Point de cette semaine «sous doués» à propos du gouvernement ou encore la célèbre couverture de Marianne «le voyou de la République» à propos de Nicolas Sarkhozy n'élèvent pas le le débat. Pas terrible et d'autant plus paradoxal que la presse est largement financée par des fonds publics. Elle est tenue à bout de bras par l'état et les politiques qui composent les différents corps. On ne peut pas dire que les journaux rendent la monnaie de ce soutien démocratique.

La presse coûte 1,8 milliards d'euros.

C'est Pierre Laval qui avait mis en place le système en 1942. Aujourd'hui, les aides directes et indirectes sont estimées à 1,8 milliard d'euros au nom de la pluralité du débat publique. Le journal «Le Monde» reçoit par exemple 18,6 millions d'euros et «Le Figaro» 18,2 millions. Lors du dernier congrès du Syndicat de la Presse en Ligne auquel a assisté le kiosque, les «experts» ont annoncé la fin de la diffusion «papier» aux Etats Unis en 2017 en en France en 2029... Pourquoi ? Parce qu'en France, la presse est sous perf ... Mais a encore besoin de racoler ...

Trust des Grands journaux.

Que penser aussi, Monsieur Piron, de la créance de 4 millions d'euros abandonnée par l'Etat du journal l'Humanité, en début d'année, au moment où les partis définissaient leurs investitures pour les municipales ? Dans un autre registre, c'est aussi la toute puissante Association de la presse d’information politique et générale (IPG) qui a trusté le fond google de 60 millions d’euros dont le principe de compensation a été acté à l’Elysée avec le géant américain qui commercialise indirectement le travail de la presse. Les «petits» journaux en ligne comme nous, même reconnus par la commission paritaire et les instances ministérielles, ont été exclus. Ils n'ont d'ailleurs aucune aide et n'ont même pas le droit de diffuser les annonces légales, première ressource de revenu des journaux papier régionaux.

Balayer devant sa porte.

Je ne crois pas cependant, Monsieur Piron, que la presse soit la seule responsable du désamour des citoyens pour leurs politiques. En lisant votre texte, je n'ai pu m'empêcher de penser au vieil adage : « Avant de critiquer... commençons par balayer devant notre porte ». Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j'ai été fortement agacé par la fausse opération main propre qui a été réalisée après la révélation de l'affaire Cahuzac par Médiapart (tiens, une presse non financée par l'Etat) ... Ah les belles déclarations de patrimoine que nous avons pu lire par la suite ... Tiens, lui, il a un vélo, je suis content de le savoir. Il n'a que ça comme patrimoine, lui, alors qu'il est ministre du budget. Diplômé comme il est et à son âge ... Humm c'est plutôt inquiétant ... Les citoyens attendaient que le monde politique ne se comporte pas comme une caste. Ce fut le cas.

Montrer l'exemple...

Je crois, Monsieur Piron, que ce dont les français ont marre, c'est de devoir se serrer la ceinture sans que les citoyens élus, les parlementaires, qui ont pris la décision, ne montrent l'exemple. Ne croyez vous pas, Monsieur l'ancien professeur de philosophie, que montrer l'exemple est la base de la pédagogie ? Pour preuve, souvenez-vous, dans les années 90, le Canada avait décidé un terrible coup de rabot budgétaire pour combler son déficit abyssal. Le premier ministre, Jean Chrétien, avait commencé par réduire le train de vie des élus. Charité bien ordonnée...

Le mille feuille.

Un sujet que vous connaissez bien aussi, Monsieur le Conseiller Général. On essaie de réformer le mille feuille. Alors pour cela, on redécoupe les cantons ... C'est bien, mais on garde le même nombre d'élus. Croyez-vous, Monsieur Piron, qu'un seul habitant de Maine-et-Loire considère que le département serait allé à la catastrophe si le nombre de ses édiles avait été diminué de la même manière que celui des circonscriptions ?

Sur le fond, vous avez raison Monsieur le Député, il faut que le débat public reprenne de la hauteur. Je crois sincèrement que les citoyens y sont prêts, mais ils ont besoin qu'on leur redonne confiance...

Dites, vous ne pourriez pas leur dire à Paris.

Michel Choupauvert


Article du 13 février 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


28 commentaires :


Commentaire de tchernobill 13/02/2014 19:18:27

Il n'y a plus rien à dire mais beaucoup trop à faire...



Commentaire de un gennois 13/02/2014 19:30:55

Monsieur Piron,
Devrait prendre sa retraite pour laisser la place à un politique qui souhaite vraiment faire des changements essentiels pour que la politique soit plus crédible pour le peuple.
Un seul mandat pour redonner confiance serait un signe positif M.Piron. De même que la supercherie du redécoupage des cantons pour les diminuer mais laisse autant de conseillers généraux en exercice. De même que la loi sur le cumul applicable en 2017, et qui peut être annulée par un nouveau gouvernement d'opposition, bref aucun politique n'en veut notamment vous.



Commentaire de vielle mémé 14/02/2014 16:03:05

A le lire, j'en avais les larmes aux yeux, il y avait des restes de PSU
d'UMP, et de Centrisme ! Qu'avez vous fait pour que cela change ? En effet il est temps, de vous apercevoir que les électeurs disent de plus en plus tous pourris.



Commentaire de papycassecou 15/02/2014 19:58:51

un traître qui a changé de parti sans démissionné je rappelle qu'en tant que député il a été élu avec des voix UMP, et L'UMP qui lui pardonne en acceptant des UDI sur la liste du maire sortant à SAUMUR les électeurs UMP s'en souviendront en mettant leur bulletin dans l'urne



Commentaire de pilou49 15/02/2014 20:18:19

C'est vraiment grotesque de venir ainsi pleurnicher, si nous en sommes rendus si bas c'est la faute de qui ? De droite comme de gauche depuis le plus petit siège bien confortable jusqu'au plus haut lorsque ce ne sont pas plusieurs sièges musicaux. Sans parler des "affaires" à répétition des deux bords depuis le départ du Général...
Alors quoi que voulez vous exactement que l'on accepte toute cette gabegie les yeux fermés, que l'on soit contents de nos élus, mais ce n'est même plus une plaisanterie c'est de la pure fumisterie, rien d'autre !



Commentaire de Saumurois et Saumuroise. 15/02/2014 20:20:45

Qu'il prenne donc sa retraite celui là aussi! moi je demande depuis un moment que ces députés soient respectueux des citoyens qui les regardent à l'assemblée nationale le mardi et mercredi à la télévision!!! je suis outrée de voir leur attitude et comportement dans l'hémicycle souvent devant des enfants, comment voulez vous avoir confiance dans des gens qui n'ont aucune tenue!!!! alors comme je le demandais à votre ami Mr Taugoudeau, demandez à Mr Bartelone d'agir!!!!!!!!!!!!!!! UMP et UDI c'est vraiment le pompon!!!! ne soyez pas étonné si les gens ne vont plus voter.



Commentaire de Superdeg 16/02/2014 10:18:40

Ca si ce n'est pas une réponse! Dans le monde des politiques y en a qui achète un local et le loue comme permanence parlementaire, ça c'est l'exemple du politique qui veut gagner sur tout, un gagne petit!



Commentaire de Jerome 16/02/2014 12:19:29

Grandement d'accord : tant que nos élus n'auront pas compris qu'ils doivent se serrer la ceinture (quels parlementaires sont vraiment transparents sur la totalité de leurs avantages et pas seulement de leur rémunération ??) on n'avancera pas.
Allez voir le site internet du nouveau parti "Nous Citoyens" : les propositions sont simples, compréhensibles et sans langue de bois, à commencer par diviser par 2 le nombre de parlementaires et d'élus.
Et effectivement merci pour le rappel du coup de rabot fait par les Canadiens dans les années 90, c'était du drastique, mais clair et surtout homogène : tous les ministères ont été traités pareillement, c'est plus simple, plus égalitaire, et surtout beaucoup plus rapide !



Commentaire de Paul 16/02/2014 12:38:23

On sait que les politiques lisent le kiosque... Il n'y en pas un qui a donné son avis sur le sujet !



Commentaire de pic vert 16/02/2014 13:19:57

aprés avoir beaucoup cru,parfois voté blanc,désormais je ne voterai plus,je sais ,cela n'est pas glorieux mais à la hauteur de ma désespérance face à cette caste qui infantilise ,qui manipule,bref qui nous trompe depuis presque quarante années!



Commentaire de Pilou49 16/02/2014 14:02:37

Voilà l'une et quelques autres, car la liste serait longue, des principales raisons qui dégoutent complétement les français des "politiques" d'un bord ou de l'autre : dissimulation volontaire, mensonges permanents, langue de bois, promesses non tenues, profits de tout poils pour leur seul intérêt personnel , etc...
Moralité c'est le système complet qui doit être changé de A à Z mais comment et surtout par qui ? Les français sont ils prêts à accepter un tel drastique bouleversement ou préfèrent-ils rester dans cette médiocrité qui nous mène directement vers une prochaine France bananière ...



Commentaire de fontevriste 16/02/2014 14:44:53

"Les «petits» journaux en ligne comme nous, même reconnus par la commission paritaire et les instances ministérielles, ont été exclus. Ils n'ont d'ailleurs aucune aide et n'ont même pas le droit de diffuser les annonces légales, première ressource de revenu des journaux papier régionaux."
Je reprend ces quelques lignes, car c'est un fait que les journaux sont muselés par les politiques grâce à ces Annonces légales, qui permettent de faire pression sur des sujets "non politiquement correct" ou embarrassant. D'où un exposé des faits sans enquête, du coup nous n'en savons pas plus à la fin !!!



Commentaire de La rédaction 16/02/2014 14:50:29

Merci tout de même de nous lire même si vous n'avez pas confiance dans nos propos. Pour nous, objectif réussi, vous avez eu un raisonnement sur le sujet... Reste à ce que vous ayez confiance en nous...



Commentaire de Francis PRIOR 16/02/2014 15:16:54

Bien triste tout ça !!! Pas confiance dans les politiques, pas confiance dans la presse, pas confiance....Dans un pays riche comme le notre, où nos enfants peuvent aller à l'école et à l'université, où l'on peut se soigner, où l'on peut vivre ou vivoter même sans avoir d'emploi...Qui a démérité?? Je ne sais pas si nous nous posons les bonnes questions. Jamais notre société n'a été aussi riche, les Hommes travaillant aussi peu, vivant aussi vieux et nous sommes toujours en train de vouloir plus..de vouloir avoir plus. La "crise" que nous connaissons ne se situe pas là où on le dit. Elle se situe dans la fin d'un mouvement de croissance matérielle fondé sur la destruction des ressources de la Planète. Il faut réorienter nos efforts vers d'autres horizons que la seule consommation individuelle. On peut reprocher aux politiques comme à la presse comme on peut se reprocher à soi même de ne pas percevoir le caractère insoutenable d'une croissance matérielle supposée infinie dans un monde qui par définition est fini. La puissance de nos moyens de production permet à tous de bénéficier du confort encore faut il apprendre à modérer nos égoïsmes pour que la fête continue notamment pour nos enfants et nos petits enfants. Modérons nos envies de possessions et augmentons nos capacités à etre.



Commentaire de franck 16/02/2014 15:41:33

Je crois avoir entendu aux actualités télévisées, il n'y pas très longtemps, un député européen outré, hurler en s'adressant à ses collègues bien enfoncés dans leurs somptueux fauteuils à peu près ceci : -" Attention le peuple va entrer et tous nous pendre ! Et il aura raison! Nous sommes des privilégiés qui profitons honteusement du système sous toutes ses formes ... etc"
Ceci à un nom c'est la "REVOLUTION" et nous nous en approchons à grands pas !



Commentaire de à écouter 16/02/2014 15:58:55



Commentaire de Jean 1 16/02/2014 18:15:18

Une observation technique à la rédaction: le maintien du nombre de conseillers généraux,malgré la division par 2 du nombre de cantons , est dû à la nouvelle obligation de parité:il faudra désormais 2 conseillers, H et F, par canton!...M.Piron n'y est pour rien!!
La nouvelle règle se substitue à la loi Sarkozy ,annulée en 2012 par F.Hollande,(héritage Sarkozy à bannir....qui avait dans ce cas "l'inconvénient",elle, de réduire nettement le nombre d'élus...)



Commentaire de La rédaction@Jean 16/02/2014 18:25:13

Loin de nous l'idée de faire de Monsieur Piron le bouc émissaire des choix gouvernementaux quels qu'ils soient. Ce fut l'occasion pour nous en lui répondant d'ouvrir un débat sur le sujet de la difficulté du fait "politique". Et qui sais ? Il leur dira peut-être à Paris ?



Commentaire de alinea 16/02/2014 19:06:21

La France est un pays suradministré mais sous gouverné. Si nos politiques n'en prennent pas conscience, on n'en se relèvera pas.



Commentaire de fontevriste 16/02/2014 21:05:37

Je ne visais pas le Kiosque en parlant des annonces légales puisque vous n'en profitez pas ( quoique vous êtes bien affilié à un quotidien régional ?), mais les autres quotidiens ...



Commentaire de La rédaction 16/02/2014 21:45:16

Et non indépendant



Commentaire de Fleur 17/02/2014 14:38:47

Politique quand tu deviens inutile.....Vote blanc, gauche, droite, extreme....

le nouvel Ordre Mondial , Illuminatis... manipulation des esclaves !!



- Comment faites-vous pour avoir des esclaves aussi dociles?
- En fait, c’est assez simple : au début, ils se révoltaient souvent, ce n’était pas bon pour nos affaires, alors nous, les Maitres, nous nous sommes regroupés, avons créé des organismes communs pour les exploiter, et nous nous partageons les bénéfices.
- Près de 7 milliards d’humains, et aucune révolte?
- Aucune, car nous leur faisons croire qu’ils sont libres. En fait, ils ne sont libres de rien, et surtout pas de décider quoi que ce soit qui les concerne, mais nous leur permettons de choisir qui d’entre nous les dirigera.
Nous nous organisons entre nous et leur offrons chaque 4 ou 5 ans à choisir entre ceux que nous leur présentons. Ils votent et ainsi croient qu’ils décident. Au bout de 2 ou 3 ans, ils se rendent compte que rien n’a changé, mais ils ne se rebellent pas : ils attendent la prochaine élection qui apportera de nouveau le changement qu’ils souhaitent. Cela fonctionne parfaitement depuis 200 ans. On appelle cela la république ou la démocratie.
- Et vous ne craignez pas qu’il y en ait quelques uns qui se rèveillent ?
- C’est dèjà le cas : ils sont de moins en moins nombreux à voter ; mais nous sommes bien organisés. Nous avons créé le Club Bilderberg, spécialisé en gestion d’esclaves, qui va tous les implanter afin que nous puissions gérer leur reproduction et contr6ler les éléments dissidents.
- Et vous pensez que tous vont accepter que vous implantiez le microchip à leurs enfants ?
- Bien sûr, ils sont déjà tellement conditionés que nous les manipulons à notre gré. Tenez, nous avons construit près de mille camps de concentration, ils le savent et se doutent bien que nous ne les avons pas faits pour nous, mais pour ceux qui voudraient s’opposer à nos projets, et ils n’ont pas réagi!
Cela fait déjà plus de dix ans que nous les empoisonnons peu à peu avec les chemtrails, et personne ne se rebiffe!
La grande majorité est parfaitement conditionnée à ne pas vouloir savoir, à ne s’occuper que de son petit quotidien, et à abandonner ses propres enfants sans réagir au futur que nous leur préparons.
- Il n’y a donc absolument rien qui puisse s’opposer à l’esclavage total des humains?
- Pas tout à fait: un mouvement s’est peu à peu créé, qu’on appelle la démosophie, ce mouvement a fait échouer notre campagne de vaccination de 2009, mais il n’est constitué que d’individus qui s’ignorent entre eux, et ne deviendraient dangereux que s’ils pouvaient s’unir pour empêcher notre plan général d’aboutir.
Tiré du Livre " la démosophie " de Eric Fiorille

Il n'y a pas que cette vidéo de " Commentaire à écouter" qui circule sur les réseaux. Un groupe se crée en effet, Thierry Borne (le livreur de fumier avec son camion à l'assemblée et une des têtes d'affiche du "jour de colère") part demain mardi 18 février pour l'assemblée et l'Elysée, on va en entendre parler d'ici peu, pour la destitution du gouvernement actuel avec journaliste engagé et Xavier Kemlin (petit actionnaire très actif conforté d'une amitié de longue date avec les familles fondatrice de Carrefour et Promodès, qui a gagné son pari de mettre à la tête Carrefour un épicier)...



Commentaire de Philippe Méar 17/02/2014 15:55:46

Monsieur Choupeauvert Bien que ne partageant pas la conception de la société de Monsieur Piron, j’adhère dans les grandes lignes aux termes de son éditorial. J’adhère aussi à votre commentaire et j’appelle les journalistes, ceux des « grands média »notamment, à beaucoup plus de modestie. Vous avez certainement remarqué que, heure par heure, jour après jour, semaine après semaine, …, les média français entretiennent la crise dans l’esprit de leurs lecteurs et auditeurs par un dénigrement systématique de tout ce qui se fait en France. Il est impossible d’ouvrir un média qui ne vous parle de l’incompétence du Président de la République, ou du gouvernement, ou, plus généralement, du mouvement politique au pouvoir. Ça ne concerne pas d’ailleurs que le pouvoir actuel. Connaissez-vous un seul média qui ait eu une parole élogieuse sur une décision du pouvoir en place en matière économique depuis, disons, 20 ans ??? La crise est le fonds de commerce des média. Si tout allait bien, si les entreprises embauchaient, si les impôts baissaient, si la Sécu retrouvait son équilibre, si les français n’étaient plus malades, etc., nous n’aurions plus besoin d’eux. Un mot aussi sur les éditorialistes, politologues, économistes de tous poils, qui ont tous repéré les causes du malaise français et ont tous les solutions pour y remédier. Pourquoi ne sont-ils pas tous au pouvoir ? Pourquoi aucun d’entre eux n’a jamais sollicité le suffrage des français ? Les économistes, pour ne citer qu’eux, ont tous prévu la crise des subprimes aux États-Unis et ses conséquences en Europe !! Le problème, c’est que personne ne les a entendus. Ils sont beaucoup trop modestes !! C’est comme pour les média, si tout allait bien, plus besoin d’eux. Bien que ce ne soit pas l’usage sur Internet en général, sur le Kiosque en particulier, je vais assumer mon propos et signer de mon nom.



Commentaire de Aie confiance, aie confiance.... 18/02/2014 18:13:50

Il est plus que net que la population n'a plus confiance en l'appareil politique, sauf ceux qui en croquent (...).
Les statistiques sur le FN que vous citez en disent long: sur les deux points "phares" du programme du FN, près des deux tiers des "sympatisants" sont contre.
Cela signifie tout simplement que le FN ne rassemble plus les personnes autour de ses 'idées", mais autour de son esprit d'opposition.
Une quantité inouïe de personnes, après avoir été déçue par tel bord politique est allée voir "de l'autre coté", et n'a trouvé que l'équivallent de ce qu'elle venait de lacher...
La casquette changeait, les paroles changeaient, mais pas la musique. Et une fois qu'on connait la musique...

Le Bleu des républicain et leurs aspirations déçues, le Blanc des royaliste qui veulent un gentil papa qui s'occupe de tout et qui leur donne une image quand ils ont une bonne note, et le Rouge des communistes qui refusent de voir que les hommes en sont à un stade d'évolution psychologique encore trop proche de l'annimal, pour éspérer vivre ensemble sans que les gros malins écrasent les petit... Ha oui, j'oubliais la "nouvelle couleur" à adjoindre au drapeau dans le Saumurois: le Jaune des Illuminés...

Et c'est bien là qu'est le souci: les politiciens, de tous bords, à force de monter des carembouilles plus grosses qu'eux, ou de se faire gauler la main dans le sac, (passez moi l'expression, mais au vu de leur Tartuferie il n'y a pas d'autre vocable réellement idoine...), ils ont fini par "lasser leur public"...

Les électeurs se sentent de plus en plus floués d'avoir à choisir le nouveau guignol qui va, depuis son trône, leur expliquer les efforts qu'il ont à faire, tout en se garnissant grassement les fouilles (avec un " f " s'il vous plaît merci)...

Aux yeux de beaucoup d'électeurs, le seul "parti" qui propose de "tout remettre à plat", est le FN...
Beaucoup, lassés qu'ils sont de la Drauche et de la Groite, se disent:
"Et pourquoi pas, on les a jamais eus ceux là, est-ce que ça peut réellement être pire que ce qu'on connait actuellement?"
D'autant qu'il n'y a pas que de jeunes paumés épris de mauvaise bière et de phantasmagorie de troisième Reich, qui y adhèrent...
Il y a des gens qui ont fait de brillantes études à l'École des hautes études en sciences sociales par exemple... Ou dans d'autres grandes écoles... Qui ont une approche de la communication un tantinet plus évoluée que proposer à leurs brebies de porter un voile jauni autour du cou... Quoique c'est pratique, le voile: il y a toujours moyen de se cacher dessous et d'invoquer un mauvaise visibilité en cas de collision avec un mur "qui déboitait...".

Avec le FN, on n'est "hélas" plus en face du "borgne allumé" qui prêtait autant à rire qu'a s'inquiéter il y a 30 ans; ce sont désormais des gens qui construisent un discourt soutenu, et fondé sur des bases qui, compte tenus de la déliquessence actuelle du pouvoir, semble cohérente à certains...

Et ça c'est le résultat de qui, ou de quoi? De ce qu'est devenue la démocratie, où plutôt des dérives que l'on a accepté, et même validé en votant point par points chaque élément qui lui ont permis de descendre aussi bas...

On récolte ce que l'on sème.

P.S. n'hésitez pas à vous renseigner sur les démarches de Xavier Kemlin. http://www.economiematin.fr/les-experts/item/8395-...



Commentaire de Franck 18/02/2014 19:07:38

Qu'un homme mais un vrai ou une femme mais une vraie également avec des idées nouvelles, claires, saines complétement révolutionnaires s'il le faut se lève et nous le ou la suivrons tous pour balayer nos étables politiques de tous bords ! Le peuple de France n'en peut plus, à un tel point qu'il n'est même plus capable de réagir, il cahote, résigné ! ... C'était pourtant un grand peuple admiré, écouté, qu'en reste t-il ? Nous sommes devenus la risée du monde entier, en sois cela nous serait peut être égal si par dessus le marché nous n'avions pas perdu tout espoir d'avenir dans notre propre patrie que nous voyons sombrer toujours plus bas ! Mais les révolutions ne se font, c'est bien connu qu'avec des "ventres-vides", alors l'heure n'est pas encore venue, mais elle approche et alors mesdames et messieurs les praticiens politicards ils faudra ce jour là vous cacher bien soigneusement pour ne pas être sans hésitation suspendus "à la lanterne" par le peuple incontrôlable ! ...



Commentaire de Fleur 18/02/2014 22:20:23

Héoui aie Confiance aie confiance, Bien dit. Ce que tu n'as pas dit c'est que Xavier Kemlin est au côté de thierrry Borne (celui qui avait déversé son fumier devant l'assemblée) dans le camion. Ils sont bloqués à l'entrée de Paris ce soir mais ça risque de chauffer d'ici peu! Agriculteur, taxis, routier, etc... se joignent au mouvement et il est + que tant! Ils se pourraient que les banques nous réservent de jolies surprises d'ici quelques jours en ponctionnant les comptes des épargnants pour les renflouer. Et là s'ils piquent dans les caisses des gens! Hé oui! La loi est passée au parlement Européens, ainsi qu'une modification succincte des textes comme quoi ils ont droit de tirer sur le peuple en cas de rebelion (hé oui! Loi passée encore en force depuis peu) ils peuvent piocher maintenant sur les comptes et pour ceux qui ne le savent pas encore (et nombreux sont-ils avec les grands médias) un 7ème "suicidé" à la banque JP Morgan!... Espérons que Thierry Borne les devancent.........Et que tout le monde le soutienne.



Commentaire de @ à écouter... 19/02/2014 11:06:21

...Ou bien à lire pour les non anglophones.

Cela en dit long sur l'amenuisement de l'impact des déclarations qui peuvent être faites et diffusées...

Trop de communication tue la communication ?



Commentaire de @ à écouter... 19/02/2014 11:09:16

Au fait, comment as ru fais pour insérer la séquence vidéo ?
Saumur Kiosque deviendrait un outil en "open source" ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI