Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le végétal spécialisé franchit une nouvelle étape au salon d’Angers.

La démarche sur le végétal spécialisé a été lancée ce mardi 18 février, au salon du végétal à Angers (18 au 20 février). L’objectif est de renforcer la visibilité et l’attractivité du territoire sur chacune des pointes du triangle « Recherche-Formation-Innovation », à partir d’une réflexion stratégique engageant l’ensemble des acteurs de la recherche, de la formation et de l’innovation.


Qu'est-ce que le végétal spécialisé ? Ce sont les fruits, les légumes, la vigne, les fleurs, les arbres, les plantes médicinales,... c’est-à-dire des productions végétales à haute valeur ajoutée. La Région des Pays de la Loire a engagé, depuis novembre 2012, une réflexion afin d’accompagner les thématiques fortes de son territoire dans le cadre d’approches intégrées : Recherche-Formation-Innovation. L’objectif est de renforcer la visibilité et l’attractivité du territoire sur chacune des pointes de ce triangle, à partir d’une réflexion stratégique engageant l’ensemble des acteurs de la recherche, de la formation et de l’innovation. Christophe Clergeau, en présence des principaux partenaires de la démarche, a lancé ce mardi 18 février, au Salon du végétal d'Angers, la démarche sur le végétal spécialisé.

Le pôle végétal angevin, premier effectif national.

Les Pays de la Loire sont la première région horticole française et le végétal constitue un des thèmes importants de la recherche en région, avec 450 chercheurs et enseignants-chercheurs. La structure fédérative de recherche « Qualité et santé du végétal », créée en 2008, réunit des laboratoires sous la tutelle de l’INRA, de l’Université d’Angers, d’Agrocampus Ouest, de l’Ecole supérieure d’agriculture et de l’Université de Nantes. Ces établissements ont également des activités de formation qui bénéficient d’une forte reconnaissance nationale. Le pôle végétal angevin est le premier au niveau national en effectifs étudiants de l’enseignement supérieur (2 500 élèves contre 600 en région parisienne). Il propose une offre unique et complète sur la thématique du végétal spécialisé.

« Nourrir la créativité et l’innovation du secteur végétal ».

Sur le plan économique, le végétal représente, avec 4 000 entreprises à l’échelle régionale, un secteur important dans les Pays de la Loire, avec la présence de grands industriels des semences mais également un nombre important d’entreprises d’horticulture, de maraîchage etc… Faire des Pays de la Loire un pôle d’excellence international de formation, de recherche et d’innovation sur le végétal spécialisé. Sur la base d’un diagnostic commun, qui a mis en lumière les forces considérables des Pays de la Loire dans le domaine végétal, les acteurs ont défini une feuille de route collective pour devenir, dans cinq ans, un pôle d’excellence international de formation, de recherche et d’innovation sur le végétal spécialisé. La structuration des acteurs, pour atteindre cet objectif, sera basée sur un flux d’échanges et de connaissances continu, entre les laboratoires et les entreprises. Pour Christophe Clergeau, premier Vice-président de la Région en charge de l’économie et de l’innovation, « cette méthode innovante ouvre la voie à un croisement sans précédent des compétences pour nourrir la créativité et l’innovation du secteur. Fruit d’une ambition collective, ce positionnement sera unique en France dans le domaine du végétal ».

Un budget de 12 M€ pour répondre à 7 critères.

Le budget de la démarche est estimé à 12 M€, sur 5 ans. La Région va contribuer à hauteur de 5 M€ et Angers Loire Métropole, à hauteur de 1 M€. L’objectif est de faire levier sur les autres financements publics, notamment ceux de l’Europe (Horizon 2020) et de l’Agence nationale de la recherche (ANR), afin de compléter le budget. Il s’agira :

- de renforcer la qualité, la visibilité et l’attractivité de la recherche amont,
- d’accroître l’attractivité du pôle de formation ligérien en végétal,
- d’intensifier les liens entre formation et monde socio-économique,
- de mettre l’innovation au cœur de la formation,
- de renforcer les synergies recherche-innovation,
- de renforcer la visibilité globale du site ligérien en végétal,
- de structurer et organiser le projet Recherche-Formation-Innovation.

La majorité des acteurs impliqués dans cette démarche sera rassemblée d’ici 2015 au sein du Campus du végétal, financé dans le cadre du Contrat de projets Etat-Région 2007-2013. Avec des équipements de pointe comme des serres expérimentales, le Campus du végétal va permettre le regroupement des forces de recherche et d’innovation, et deviendra ainsi la vitrine de l’excellence des Pays de la Loire sur le végétal spécialisé.


Article du 19 février 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Jean 1 19/02/2014 18:23:57

Le mot "vigne" est bien écrit une fois dans ce texte,mais comme parler du vin -sinon en mal- est interdit,à cause de la loi Evin...la viticulture est en réalité le parent pauvre de ce "pôle végétal"


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI