Fontevraud-l'Hôtel de l'Abbaye : quel modèle économique pour faire vivre le patrimoine ?

Que faire du patrimoine si ce n'est lui donner un usage et de la vie pour le faire exister aujourd'hui. C'est l'angle choisi par la Région pour faire exister le passé avec les technologies du futur et un certain esprit de l'accueil comme fil rouge de l'esprit des lieux.


En faisant appel au designer Patrick Jouin (relire la présentation de son travail à Fontevraud en cliquant ici) pour imaginer le concept du nouvel hôtel de l'Abbaye de Fontevraud, c'est une certaine idée de l'élégance à la fois moderne et traditionnelle qui a été retenue. Le projet de veut sobre et contemporain avec du bois, du métal ou du tissu comme matériaux intérieurs. L'aménagement des espaces repense le passé et le traduit avec les techonologies d'aujourd'hui. Ainsi, le numérique prend sa place dans tous les espaces. Dans les chambres, avec la possibilité de commander son room service avec sa télé, dans la chapelle du Prieuré, avec la création d'un ibar, une bibliothèque virtuelle utilisant les ressources numérisées et contemporaines de l'Abbaye. Cette espace intégrera aussi le circuit de visite.


L'histoire hospitalière de Fontevraud

Pour David Martin, directeur de l'Abbaye de Fontevraud, l'ostentatoire ne sera pas de mise dans cet hôtel 4 étoiles : «Nous misons sur la qualité de l'accueil et du service. Nous avons pour fil rouge la tradition hospitalière de Fontevraud : accueillir, prendre soin mais aussi étonner.» Pour ce faire, un directeur de « l'Hospitalité », Pascal Bailly, vient d'être recruté. Celui-ci a travaillé en Asie en Europe de l'Est, en Afrique ou encore dans de grands établissements parisiens. Il sera accompagné dans sa tâche par Frédéric Algan qui, lui, a fait sa carrière dans des Relais et Châteaux et affiche quelques «étoiles Michelin» à son tableau de chasse. Ce sera l'objectif rapide de Fontevraud qui dévoilera le nom de son établissement dans les semaines à venir.



54 chambres de 125 à 250 euros


54 chambres et 4 suites au prix de 125 à 250 euros seront disponibles à partir du mois de juin prochain. La commercialisation se fera en direction de la «clientèle affaire» notamment par la proposition de séminaires. «L'objectif de l'hôtel n'est pas de se positionner sur les marchés de ses homologues. Au contraire il veut être un moteur de l'image et de l'activité touristique de la région. L'hôtel n'appartiendra pas non plus à une chaîne. Il ne se positionnera pas non plus sur les sites de ventes de chambre à prix cassés si ce n'est pour avoir de la visibilité» précise David Martin.

47 salariés et 16 millions d'investissement

L'investissement pour faire vivre le patrimoine par l'économique est de 16 millions d'euros. David Martin : « En contre-partie du coût des travaux, Fontevraud va verser un loyer annuel à la Région visant à couvrir la partie des coûts liés à l'aménagement et à l'exploitation de l'hôtel et du restaurant. Nous estimons à 24 ou 36 mois, le temps nécessaire pour arriver à l'équilibre. Nos calculs se sont basés sur un taux d'occupation assez faible. J'insiste sur le fait que ces travaux sont effectués certes avec l'argent des contribuables, mais non pas pour seulement conserver du patrimoine mais bien pour le faire vivre de lui-même afin qu'il se valorise. Par ailleurs, 37 emplois vont être créés dans les semaines à venir, ce qui portera à 107 le nombre total de salariés à l'Abbaye». Bref, une vraie PME... On oublie souvent le poids de l'économie touristique dans la région.


Article du 19 mars 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI