L'Etat vient en aide à Caddie et Altia.

La nomination ce 4 juin de Michel Rességuier comme directeur général à la tête du fabricant de chariots de supermarchés Caddie et sa maison-mère Altia en difficulté pourrait bien sortir le groupe de l'ornière. Une lueur d'espoir pour les 70 salariés de Montreuil Bellay.


Comme nous l'annoncions dans notre article de ce 3 juin, la survie du groupe Altia et donc aussi de son usine à Montreuil Bellay était conditionnée à la nomination d'une nouvelle direction (relire notre article en cliquant ici). C'est l'édition du soir du Monde de ce mercredi 4 juin qui nous l'apprend : l'homme chargé de sortir de l'ornière le fabricant de chariots de supermarchés Caddie et sa maison-mère Altia a été choisi. Il s'appelle Michel Rességuier. Sa nomination comme directeur général d'Altia a été annoncée mercredi 4 juin. M. Rességuier "aura la charge directe du groupe et de l'ensemble de ses filiales – notamment Caddie – avec pour principale mission l'amélioration de la performance opérationnelle", précise le communiqué d'Altia.

Les conditions de Bpifrance, le bras armé de l'Etat.

La nomination d'un spécialiste faisait partie des conditions posées la semaine dernière par Bpifrance pour son aide. Déjà actionnaire à 20 % d'Altia, le fonds public français a accepté de réinjecter environ 5 millions d'euros pour éviter le dépôt de bilan de sa filiale Caddie, qui risquait d'entraîner la chute de l'ensemble du groupe.

Pas de changement au niveau de la Présidence d'Altia.

En échange, les pouvoirs publics ont souhaité reprendre en main le groupe. "M. Durand nous a trop menti, nous n'avons plus confiance en lui, confiait l'un des responsables à la manœuvre il y a quelques jours au journal Le Monde. Il doit prendre du recul !" En pratique, M. Durand reste président d'Altia, et l'un de ses trois actionnaires de contrôle, avec ses confondateurs Nicole Cohen et Patrick Adolf. Mais la direction opérationnelle est confiée à M. Rességuier. Le Monde indique que "cet ancien élève de l'Essec dirige Prosphères, un cabinet spécialisé qui dispose d'un vivier de managers de transition, chargés d'intervenir dans des entreprises en péril. A ce titre, M. Rességuier a notamment effectué des missions récentes à la tête de la société de réparation d'appareils électroniques Anovo, des librairies Chapitre ou encore de la filiale française du voyagiste Thomas Cook."


Article du 04 juin 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Gaël P. 04/06/2014 19:53:59

Désolé de resté anonyme mais je pense d'abord à ma famille. Je suis heureux de cette nouvelle, moi qui ai voté hollande. Donc j'en remercie le gouvernement. Mais j'attend de voir ce que cela va concrètement donné. Des effets d'annonce, on en a plein (on en avait déjà avant, c'était la spécialité de Sarko). J'ose espéré que pour une fois ce n'est pas juste ça !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI