Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


L'étau se reserre pour ALTIA et ses salariés à Montreuil Bellay : seulement 1 mois d'observation !

Le Tribunal de Commerce de Paris vient de placer le groupe ALTIA et toute ses divisions en redressement judiciaire avec une période d’observation d'un mois seulement. Cela concerne aussi la « division structures » à laquelle appartiennent le site de Montreuil Bellay alors qu'il s'attendait à une période de 3 à 6 mois (relire notre article du 24 juillet dernier en cliquant ici). Un risque aujourd'hui plus qu'avéré d'une liquidation pure et simple du site saumurois et de ses 72 emplois. Les élus saumurois sont interloqués.


Depuis 2010, le groupe ALTIA industrie, dont une unité est basée à Montreuil Bellay, est confronté à d'importantes difficultés financières (1). La mise en redressement judiciaire du leader du chariot de supermarché a poussé la Banque Publique d'Investissement (BPI), sous couvert direct du Ministère du redressement productif, à devenir actionnaire à hauteur de 20 % pour éviter l'explosion et décidé d'écarter les actionnaires de la gouvernance opérationnelle du groupe en désignant 3 mandataires début juin 2014. C'est d'ailleurs la BPI qui a payé les salaires de juin du groupe. La stratégie des mandataires avait été présentée le 4 juillet dernier en préfecture de Maine et Loire à l'occasion d'un tour de table organisé par le Préfet de Maine-et-Loire pour le site Montreuil-Bellay, en présence des services de l'Etat, des élus, des syndicats et représentants du personnel. Il s'agissait :
1) d'isoler très rapidement les entités en grandes difficultés et les placer en redressement judiciaire.
2) de démanteler le groupe et céder dès que possible les unités pour lesquelles il y a des perspectives site par site ou sous-ensemble de sites cohérents dans un délai le plus court possible dans la mesure où ALTIA « vit sur l’argent public ».
3) de trouver des repreneurs solides qui apportent des garanties sérieuses pour l’ensemble des sites d’ici septembre, même s’il est précisé que les cessions devraient s’opérer dans le cadre d’une procédure judiciaire.
4) d'élaborer un business plan pour montrer à des repreneurs potentiels que les sites disposent de garanties.

Un accompagnement de Saumur Agglo

Pour accompagner cette démarche, Saumur Agglo, à la demande du Comité d'Entreprise d'Altia de Montreuil Bellay s’était mobilisé en donnant son accord pour co-financer, aux côtés de la Région Pays de la Loire, une partie des frais de missions d’un expert chargé d’apporter un appui technique dans la perspective de projets de reprise. Pour ce faire, il était alors question que la division ALTIA structures (site de Montreuil Bellay et du Mans) soit placée en redressement judiciaire en bénéficiant d'une période d'observation convenable de 3 à 6 mois. Mais l'audience du Tribunal de Commerce de Paris de ce mercredi 30 juillet a fixé cette période à 1 mois !

Les élus saumurois interloqués

Face à ce risque avéré d'une liquidation pure et simple du site de Monteuil Bellay, les élus saumurois ne restent pas sans voix et s'indignent. Selon Sophie Saramito, 1er Vice Présidente de Saumur Agglo et Vice Présidente du Conseil Régional, « cette annonce est d’autant plus surprenante qu’elle ne correspond pas aux orientations annoncées lors du tour de table organisé par le Préfet de Maine-et-Loire le 4 juillet dernier. En effet, à cette occasion, l’un des trois mandataires désigné pour assurer la gouvernance opérationnelle du groupe, avait indiqué que l’objectif était de procéder dès que possible au démantèlement du groupe ALTIA et ce, pour trouver au plus vite des repreneurs pour les divisions dites stratégiques, dont la division structures à laquelle appartient le site de Montreuil Bellay. Comment peut-on atteindre cet objectif avec une période d’observation aussi courte qui plus est en plein mois d’août ! »
Pour Eric Touron, le 2ème Vice président de Saumur Agglo et Président du Grand Saumruois, « la situation demeure d’autant plus préoccupante que l’un des principaux clients de la division structure, la société AGCO (fabricant des tracteurs Massey Ferguson) a décidé la semaine dernière de ne pas soutenir les sociétés de la division structures le temps qu'elle trouve un repreneur. »
Et à l'unisson de déclarer : « Cette annonce est un vrai coup dur pour les salariés du site industriel de Montreuil Bellay qui avait déjà vécu des moments difficiles lors de la liquidation de la société Desmarais Composant en 2010 qui avait finalement été reprise par ALTIA. »

(1) Relire tous nos articles sur le sujet :
- 22/07/2014 :Vente à la découpe d'Altia : le site de Montreuil Bellay bientôt à vendre ? Cliquez ici
- 04/06/2014 : L'Etat vient en aide à Caddie et Altia. Cliquez ici
- 03/06/2014 : Altia Montreuil Bellay, inquiet des difficultés de son groupe avec Caddie. Cliquez ici
- 02/05/2013 : Débrayage à l’entreprise Altia de Montreuil Bellay : une victoire pour les salariés. Cliquez ici



Article du 01 aout 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de alinea 02/08/2014 19:19:54

Hollande, le plus grand fossoyeur de l'emploi...



Commentaire de coco 03/08/2014 17:40:14

quand c'est mort c'est mort !!!!!!
c'est pas nos èlus qui vont diriger une entreprise !!
la plus part on deposè le bilan ou vendu leurs enterprises pour faire
de la politiquue
ça rapporte beaucoup plus et ça donne des conseils !!!!!!!!!!!!



Commentaire de Daniel 05/08/2014 21:51:51

Vive l' Europe de se qui sans mettre plein les poches



Commentaire de bizarre oui 06/08/2014 07:51:28

il est vrai que fabriquer des caddies alors que les francais n ont plus d argent pour les remplir


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI