Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


La Maison Ackerman avec le collectionneur saumurois Yves Cornet.

Cette semaine, pour les petites histoires qui font la grande, le collectionneur saumurois Yves Cornet, aux 2 500 cartes postales, nous fait découvrir la Maison Ackerman, située à Saint-Hilaire-Saint-Florent.


Après cette longue période de vacances… Je reprends avec plaisir la présentation de ma collection de cartes postales et documents de Saumur. Je remercie les lecteurs, les collectionneurs, les chercheurs aussi qui me contactent régulièrement et partagent avec moi cette passion... Continuons nos visites des caves de Saint-Hilaire, avec cette série concernant les établissements Ackerman. Comme toujours je renvoie au site « Saumur Jadis » sur lequel vous trouverez l’histoire complète sur ce sujet. Par ailleurs il existe aussi d’autres sites (notamment ceux des firmes concernées comme Ackerman ou pour le précédent article Bouvet-Ladubay).

Il semblerait que la Maison Ackerman ait été créée en 1814 et non en 1811 par Jean-Baptiste Ackerman né à Bruxelles le 24 juin 1790 et mort à Saumur le 10 janvier 1866. Il introduit à Saumur les méthodes champenoises de vinification. On voit son portrait sur l’image. Le nom Ackerman-Laurance est l’association de celui de Jean-Baptiste avec celui de sa femme Emélie Laurance qu’il épousa le 14 octobre 1829 et qui était la fille d’un banquier saumurois.



Voici une lithographie de Roland, imprimeur à Saumur qui représente deux médailles obtenues par la maison Ackerman ; l’une en 1838, sous Louis Philippe donc et l’autre en 1855, sous le second empire. Les revers des médailles expliquent les appréciations portées par le jury à chacune des époques concernées. (N.B. : pour les lire avec l’ordinateur, il suffit de zoomer sur l’image et le texte).



L’image suivante est une publicité assez amusante puisque le dessin (une bouteille, son bouchon et une coupe) est constitué d’un texte vantant les mérites et les qualités des vins mousseux. Le médaillon en haut à droite est toujours celui utilisé sous le règne de Louis Philippe, seule la date de 1844 a été rajoutée par rapport à celui de l’en-tête de la lettre précédente.



La photo que j’ai copiée sur internet date d’août 1900. Elle est intitulée : réception et dégustation des vins. Le nom du photographe, difficile à lire, semble être celui de Francis Voelker.



Les deux publicités suivantes sont l’une, une carte postale imprimée au dos en anglais et l’autre un petit dépliant publicitaire non daté, indiquant les tarifs pour le Dry, Le Royal Saumur et le Carte Blanche.




La « Compagnie générale des vins mousseux de Saumur » émet cette action de cinq cents francs au porteur datée de 1921.



Puis suit une série de cartes postales de la maison Ackerman (vues extérieures, et intérieures avec les différents ateliers de fabrication ou de stockage. When the cheap replica handbags have been hot, people will buy more handbags on the website.







Je m’arrête un peu plus sur la photo qui concerne le rinçage des bouteilles, ci-dessous…. A l’époque on ne recyclait pas le verre…. Replica Handbags On recyclait les bouteilles…c’est un procédé (« la consigne ») qui est toujours utilisé en Angleterre et en Allemagne, que nous avons aussi connu dans notre enfance et dont on reparle beaucoup en France…. Car il serait en fait moins coûteux que le recyclage du verre !




La dernière photo présentée ici pour un peu d’humour est prise dans la cour de la Maison Ackerman. Elle nous montre qu’en matière de « munitions » l’École de Cavalerie était alors une bonne consommatrice ! Et que les tonneaux de son arsenal transportés ici avec une grande précaution sur des wagonnets, n’étaient pas remplis que de poudre !... C’est peut-être ces cavaliers qui sont à l’origine de l’expression…. « Avoir le casque »… !




Article du 01 septembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI