Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



En traversant Saint-Hilaire, avec le collectionneur Yves Cornet.

Cette semaine, pour les petites histoires qui font la grande, le collectionneur Saumurois Yves Cornet, aux 2 500 cartes postales, nous fait traverser Saint-Hilaire-Saint-Florent. Après avoir visité les caves, restons dans la commune mais pour cette fois se promener dans le bourg.



L’accès en venant de Saumur par l’École de Cavalerie se faisait par ce pont à structure métallique qui fut détruit par les allemands à la fin de la seconde guerre. Les abords du Thouet ne manquaient certes pas de romantisme et cette barque de pêcheur donne à cet endroit un aspect de calme et de sérénité aujourd’hui bien perturbé !



Je suis certain que quelques lecteurs pourront m’éclairer quant à cette usine sur la droite du pont, avec sa grande cheminée… les deux arbres comme deux sentinelles « à l’entrée du bourg » semblent bien isolés mais ne manquent pas de charme à l’extrémité d’une voie bien peu fréquentée.



Mais voilà… le 26 août 1944… le pont est détruit par les troupes allemandes… et sera reconstruit…. En pierre cette fois ! Mais aujourd’hui que reconnaît-on de ce pont ?...



Nous allons vers le centre par cette avenue de Saumur dont voici plusieurs vues. Le Café de l’Avenue avec le garage à bicyclettes et sa terrasse au toit de chaume…



Deux cartes et qui nous montrent un bar/tabac/épicerie… aujourd’hui le « Saint Hilaire », et sur le mur juste avant, des publicités pour le Palais des Marchands ou le chocolat Menier. Il y avait dans le dégagement, à droite, un charron qui réparait les roues de charrettes.




Puis l’avenue descend vers la place de la Sénatorerie… on aperçoit, en arrière-plan, la seconde cheminée (celle de l’usine électrique).



On remarque que les cafés de la rue étaient très fréquentés par les cyclistes… cette vue du Café Cyr, (comme celle du Café de l’Avenue) nous le montre. Il est vrai que la bicyclette était le principal moyen de locomotion pour nombre de gens, avec la charrette à cheval ou à bras pour les marchandises.



Sur la place à droite du porche (à gauche sur la photo) se trouvait une boucherie.



Comme nous l’avons vu, la plupart des maisons au bas de Saint-Hilaire ont été construites pas Bouvet pour loger ses personnels.

Deux cartes de l’usine électrique, qui deviendra plus tard un dépôt de la maison Blanchaud et puis, pour un temps, le magasin Leclerc… !!! Nous avions déjà vu l’intérieur de l’usine avec l’article sur les établissements Bouvet-Ladubay.





En face, le couvent de Sainte-Anne qui devint l’école du Bon Pasteur.




Plus haut, le château et ce que l’on appelait la « rue haute » (aujourd’hui la rue Vaugouin) par opposition à la « rue basse » (aujourd’hui la rue Ackerman).





Voici une belle carte du Restaurant Lizé avec, devant, la remorque du grainetier C. Valérien, de la rue du port….



De l’autre côté, plus près du pont de Bagneux, le Clos du bois Brard, domaine des 18ème et 19ème siècles aujourd’hui chambres d’hôtes…



(Comme toujours reportez-vous au site fabuleux de « Saumur Jadis », en cliquant ici).


Article du 15 septembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :

17/09/2014 19:00:51 Commentaire de boileau

bravo mr Cornet qu'elle belle collection,mais hélas il ne doit pas se trouver des témoins de l'époque,vraiment dômage ,mais c'est bien agréable de revoir tout celà


17/09/2014 22:21:46 Commentaire de Adieu Finesse

Merci M. Cornet!...

J'ai deux photos de la boulangerie Agoulon en face de Veuve Amiot... Pour ceux qui s'en souviennent... Si des copies vous intéressent...

A bientôt


17/09/2014 22:43:33 Commentaire de vincent

superbe


18/09/2014 10:45:36 Commentaire de belle découverte

J'ai récemment trouvé d'anciennes cartes postales (environ 700...) datant début 1900.... Je souhaite les faire découvrir à des professionnels mais comment faire ???


18/09/2014 11:57:11 Commentaire de yves cornet

j'apporte trois réponses
l'une à monsieur Ancelin : je connais votre collection Monsieur Ancelin et je l'ai bien sûr vue aux archives et c'est certainement votre livre qui à l'époque m'avait donné encore plus envie de collectionner les CPA de Saumur. Mais je n'ai que l'édition de 79...et vous parlez de 1973...?
en tout cas merci!

la seconde à Adieu finesse...: bien sûr que je suis intéressé par des copies de vos cartes... mon mail est : yves78sfr.fr

la troisième à belle découverte : de la même façon vous pouvez me contacter par mail ou téléphone : 0620433755
et enfin merci à tous les commentateurs ou contacts de plusieurs lecteurs... on voit que Vincent est un fidèle lecteur!!!


21/09/2014 08:31:39 Commentaire de Franck

Belle et nostalgique série qui change de celle du site ethnico-chevalin ! Mes souvenirs des années 49_55 concordent avec nombre de vos photos-cartes. Manquent celles des petits commerces du centre-ville Florentin; l'avenue Foch avec son rideau de peupliers; la passerelle de bois installée à la place du pont détruit après guerre : les cavaliers devaient y mettre pied à terre. Suivront sas doute celles des cavistes ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI