Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


ZI de Méron - Match environnement et emploi en Saumurois : mi-temps : 1 - 0

C'est un bien drôle de match qui se joue dans la zone industrielle de Méron à Montreuil-Bellay. 200 emplois sont en suspend... Les nouveaux élus sont aujourd'hui surpris par cette situation de blocage. Pourtant, en 2005, une réunion entre les services Agglo et le Conservatoire avait permis de définir des mesures allant dans le sens d'un compromis entre le développement de la zone industrielle de Méron et la conservation de la biodiversité... Un aménagement de la Charte de développement durable devait voir le jour... Cela ne semble pas avoir été le cas !

L'Euphorbe de Séguier fait partie des espèces protégées présentes sur la zone industrielle de Méron à Montreuil-Bellay et

La "charte environnementale" n'a pas été renouvelée et les associations de protection de la nature, dont la Sauvegarde de l'Anjou ont alerté les services de l'Etat sur le fait que la zone était située en bordure de zone Natura 2000 qui abrite des espèces floristiques et faunistiques protégées. La célèbre Outarde canepetière ou encore l'Euphorbe de Séguier font à nouveau parler d'elles. C'est le Conservatoire botanique national de Brest qui a alerté les élus de la Communauté d'Agglomération en septembre dernier, alors que la collectivité voulait autoriser l'implantation d'une usine classée Seveso de Panhard Développement et que deux autres implantations d'entreprises logistiques étaient pour ainsi dire actées.
Michel Apchin, Président de l'Agglo, déclare : « je pensais naïvement que dans la situation dans laquelle nous sommes plongés, l'emploi devait primer sur toute autre considération. » (sic Courrier de l'Ouest du 07/01)...
L'Etat, lui, sous la pression des associations, ne l'entend pas de la même manière : le développement de l'emploi est une priorité sur ce territoire, mais il ne peut aller de paire qu'avec la sauvegarde de l'environnement et le respect de la biodiversité... tout aussi vitale...! L'emploi pour les générations d'aujourd'hui au détriment du cadre de vie des générations de demain...?
Le Conservatoire Botanique n'interdit nullement l'implantation d'entreprises sur cette zone : il met juste la collectivité en garde quant à la nature des activités pouvant être autorisées sur un tel site, en respect de la législation française en vigueur et des directives européennes ...et cela ne date pas d'aujourd'hui ! Déjà en 2005, la collectivité avait été alertée par deux fois de cet état de fait concernant la zone de Méron et avait demandé à l'Agglo d'être vigilante dans ses démarches de prospection d'entreprises et autorisations d'implantation...qui plus est, une législation en matière d'environnement qui n'est pas aller en s'assouplissant au fil des années...

Un contexte pourtant connu...

C'est en 1998, qu'une réflexion avait été engagée visant l'aménagement de la partie non-urbanisée de la zone de Méron dans une optique de développement économique à l'échelle intercommunale (à l'époque Communauté de Communes du Canton de Montreuil-Bellay et district urbain de Saumur). Parallèlement, en raison des atouts mais conscients des contraintes environnementales de cette zone – particulièrement sa localisation au sein d'un site d'intérêt écologique inscrit à l'inventaire ZNIEFF des Pays de la Loire, qui abrite la nidification de l'Outarde canepetière, oiseau protégé par la Directive Européenne "Habitat Faune Flore" de 1992 et situé à proximité d'un captage d'eau potable -, la commune de Montreuil, le Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine et le District Urbain de Saumur avaient alors entamé une démarche de mise en place d'une charte de développement durable. Cette charte, si elle ne constitue pas un document officiel, pose néanmoins le cadre des prescriptions et mesures conservatoires qui s'imposent à tout aménagement et implantation. Elle sert de base à tous les documents nécessaires aux différentes autorisations pour l'aménagement de la zone industrielle.

La Communauté d'Agglomération naissant en 2001, englobant entre autre la communauté de communes du Canton de Montreuil et la District urbain de Saumur, et ayant la compétence développement économique, a logiquement repris à son compte la gestion et l'aménagement de la zone. Une signature officielle de la Charte a eu lieu en 2001. Tout semblait cadré...les aménagements sont allés bon train, jusqu'au jour où le Conservatoire Botanique National de Brest, chargé par l'État d'une mission de connaissance, d'expertise et de conservation du patrimoine végétal sauvage du Massif Armoricain a alerté l'Agglo en 2005. Le sujet ? Le risque grave de destruction d'espèces végétales protégées. Elle faisait référence à la présence sur le site de 3 plantes inscrites à l'arrêté ministériel datant de 1993 fixant la liste des espèces végétales protégées en Région Pays de la Loire : le Xeranthenum cylindraceum, le Milium vernale et l'Euohorbia seguerana. Délicat ! Surtout si celles-ci sont présentes sur des terrains de la zone faisant l'objet d'un aménagement en vue de l'extension industrielle !...

Le Conservatoire Botanique National avait signifié à l'époque que la poursuite des travaux sur l'ensemble de la zone aboutirait irrémédiablement à la disparition complète de cet habitat naturel. Par ailleurs, il a été redécouvert la présence de l'Euphorbe de Séguier et celle du Millet printanier sur le site. C'est suite à ce constat, que le Conservatoire avait demandé à l'Agglo de réviser sa charte en prenant ces nouvelles contraintes en considération...et ce dès 2005...Cette demande serait-elle restée sans suite ? De fait, les aménagements ont continué, y compris sur les parties dites « sensibles » et aucune modification ne semble avoir été apportée à la Charte ! C'est ainsi, qu'en septembre 2009, apprenant l'implantation prochaine de deux entreprises logistiques et d'une entreprise classée Seveso sur cette partie aménagée de la zone et venat de découvrir à nouveau de nouvelles espèces protégées, le Conservatoire Botanique National est revenu à la charge, s'interrogeant sur les suites données à ses alertes et préconisations de 2005 !

 

La procédure risque d’être longue et le match comportera encore plusieurs manches…

 

Les dossiers de demandes d’implantation de ces entreprises devront maintenant être instruits par la Préfecture de Maine-et-Loire qui devra trancher sur la compatibilité des activités prévues avec le maintien de la flore et de la faune protégée sur le site.
Le match environnement/emploi continue donc, la collectivité doit contre attaquer, 300 personnes dans le public attendent un résultat. Pour le moment, ils sont encore supporters...Alors laxisme des services et élus, complexité des rouages administratifs, législation de plus ne plus restrictive en matière de préservation de l'environnement...? Bien malin qui pourrait le dire. Une chose est sûre : les autorités compétentes de l'Etat (qu'elles relèvent du Ministère de l'Environnement ou de celui de l'Economie) devraient bien accorder leurs violons...ce serait plus simple pour les collectivités, qui néanmoins sont averties : les dossiers ne doivent pas être laissés sans suite...


Article du 07 janvier 2010 I Catégorie : Vie de la cité

 


15 commentaires :


Commentaire de perfide

Michel Apchin, Président de l'Agglo, déclare : « je pensais naïvement que dans la situation dans laquelle nous sommes plongés, l'emploi devait primer sur toute autre considération. » Encore un qui a du rater Copenhague !!



Commentaire de Sophie Dumas

Les intégristes de l'environnement vont trop loin... 200 emplois en attente ! en plus sur une zone qui n'est certainement pas protégée pour la beauté de ses paysages... En quoi ces plantes sont utiles pour la biodiversité ? Peut-être pourrait elle être transplanté au futur zoo du végétal terra botanica ?



Commentaire de la chute ......

citation:"je pensais naïvement " comme l'adverbe lui va bien à notre "cher" président de l'agglo; une belle bourde !!!!!!!



Commentaire de QUERAUD MICHEL

La préservation de l'environnement , c'est important certes. Le développement économique avec source d'emplois l'est aussi sinon plus en ces temps de crise où l'on constate une misère croissante et un taux de chômage en hausse. Vaut-il mieux laisser à nos générations futures une chance de travailler et de vivre correctement ou seulement un environnement idéalisé où il ne fera que bon d'aller à la pêche ? Rappelons nous: les années 70 où Saumur a loupé le coche de l'implantation de Michelin par souci, entre autres, de garder une ville bourgeoisement propre et touristique....les années 90 avec le retard d'une dizaine d'années de l'autoroute Le Mans-Tours pour sauvegarder un scarabée doré (!!), avec le retard de l'autoroute A 85 pour contourner le chateau de Langeais, avec les guéguerres,menées par des gens qui ont tous chez eux TV, machines à laver.., contre les éoliennes qui "déparent" le paysage (vive l'époque de la bougie) ...etc... L'écologie, il en faut...l'environnement, il faut le préserver au maxi...mais vivons aussi avec notre temps !!!



Commentaire de Trèfle d'Or

1) Nombre d'emplois possibles: On passe de 15 enplois potentiels à 100, puis 150, puis 200, puis 300 ! Arrêtons l'inflation mensongère ! 2) Merci par avance au président de la communauté d'agglomération de préciser les résultats de son action antérieure de chef d'entreprise en matière de création d'emplois



Commentaire de Candide

Je ne comprends pas : j'ai lu dans la presse ce matin que Christophe Béchu, à l'occasion de ses voeux, se félicitait de l'arrivée de Panhard Développement à Méron...ah, il ne manque pas d'air : c'est la voix de son maître, des effets d'annonce qui vont bien ! Il devrait pourtant être bien informé puisque qu'il paraît que le possible N°3 sur sa liste n'est autre que...Michel Apchin en personne ! problème de communication ???



Commentaire de Jim et son équipe

Panhard Développement à Méron, c'est mission impossible !



Commentaire de Nous, Chrétiens prions .

Nous attendons une réponse: combien d'emplois et d'entreprises ,Michel Apchin a-t'il sauvé pendant son règne de juge consulaire et président du tribunal de commerce de Saumur ? car il nous semblerai ,d'après ses déclarations que l'emploi devrait primé ? est-ce du remords ou du repentis ? Nous attendons peut-être (naïvement )une réponse .



Commentaire de La rédaction

Désolés, nous ne pouvons répondre...peut-être un internaute averti...



Commentaire de Christophe Cardet

Je viens de lire deux trois articles locaux sur notre euphorbe de Seguier est je tiens à vous féliciter sur la précision de cet article sur ce site internet. Le chemin est encore long pour montrer que développement économique et environnement ne sont pas incompatibles. Le préambule a celà c'est de ne pas ignorer l'autre et d'être prêt à inventer l'avenir collectivement et pas comme on le veut. Et puis en option il faut avoir un peu de génie collectivement pour maintenir une zone industrielle durable en bordure d'une zone natura 2000. Quel beau symbole une euphorbe qui vit dans des conditions extrêmes (pelouses très sèches sur sables calcaires) face à l'installation d'une future usine de l'extrême (seveso seuil haut) !!! Par ailleurs quelle tristesse de voir à quoi tient le développement économique sur ce territoire (des hangards de stockage de produits chimiques) alors que nous devons installer des entreprises qui si elles ne l'ont pas déjà pensé, inventeront en leur sein la reconversion écologique de leur activité. La campagne electorale va nous permettre d'apporter des propositions différentes pour créer de vrai emplois durables qui ont du sens sur ce territoire et non délocalisables. Avec un cahier des charges de ce type on installera d'autre usine à Meron c'est sur. Ensuite le choix dépend des citoyens : que veulent ils demain pour eux, leur ville, le saumurois et leur région.



Commentaire de vieille mamie

bravo à CH;Cardet, un double zéro à Michel Quéraud, qu'est-ce qu'il en a à faire à l'âge qu'il a de partir empoisonné par l'espace SEVESO, mais les jeunes ils désirent vivre dans un environnement sain, sans craintes d'un risque important pour leur vie, les garanties sont extensibles comme le nombre d'emplois crées ! pourquoi monsieur PANHARD ne va-t-il pas installer ses saloperies à côté de la Tourette à BOURGEUIL près de c/Mr APCHIN ???



Commentaire de Michel QUERAUD

En réponse à « Vieille Mamie » qui je le constate n’a même pas le courage de se déclarer (vos initiales ne seraient-elles pas B.F ???), je dirai simplement que , comme le stipule mon commentaire pour qui sait lire et interpréter objectivement ( !!), je suis d’accord moi aussi avec C.Cardet qui affirme qu’il doit être possible de trouver un compromis pour sauvegarder à la fois l’environnement futur et la situation socio-économique de nos descendants (…c’est d’ailleurs la seule chose que je crois avoir compris dans son « délire »intello-environnemental !!). Quant à l’attaque personnelle de « B.F » concernant mon soi-disant grand âge, je n’ai rien à lui envier..n’est-ce pas « Vieille Mamie » !!!!



Commentaire de vieille mamie (BF)(banque de france)!!

bravo fin limier ! moi je suis vieille, mais je pense à mes petits queniots et arrières queniots, des entrepots SEVESO avec des garanties trés élastiques, non. Combien d'emplois pour combien de morts empoisonnés par des produits entreposés, comme à Toulouse, où un jour ou l'autre l'erreur humaine provoquera une catastrophe ! une usine Sevoso à montreuil ça suffit, deux bonjour les dégâts, avec mes excuses, ô vénérable !



Commentaire de Hardy

Bonjour, Il faudrait peut-être se demander si 15 millions d'euros investis, des fonds publics, pour créer théoriquement 300 emplois, si c'est rentable ou pas. A ce tarif, il est certainement possible de faire beaucoup mieux dans d'autres domaines économiques plus porteurs sans mettre en péril la biodiversité. Je signalerais aussi que le "Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine" est un label qui draine des touristes, et donc crée des emplois, incompatibles avec ce type de projet. 300 emplois éventuellement gagnés ici pour en perdre combien ailleurs ? J'ai l'impression que les élus du Saumurois n'ont pas beaucoup évolué depuis le dix-neuvième siècle malgré leur discours. Si le taux de chômage est voisin à l'heure actuelle de 20 %, ce n'est certainement pas à cause des écolos qui critiquent l'extension de la zone industrielle de Méron, mais sans doute d'abord à cause d'élus passéistes et incompétents qui vivent leur temps avec un siècle de retard ! Bref, laissez la champagne de Méron tranquille et trouvez des élus locaux compétents ! Cordialement à tous, Hardy



Commentaire de mamie flingueuse

PANHARS, ma mère autrefois voulait une PL 17 PANHARD LEVASSEUR Entre 1955 et 1959, quand Panhard était à la porte de Choisy PARIS 13ème qu'est-ce qu'il vient chercher à polluer notre belle région, d'un côté certains veulent valoriser le saumurois avec un Center park etd'autres sous un prétexte - pas certain- puisque c'est pour servir d'entrepôts, de créer de nombreux emplois ( pipeau ), alors je suis contente que l'on préserve ces lieux, à Saumur sur saint-lambert il y a plein de locaux vides en zone industrielle, si c'est si inoffensif, pourquoi ne pas remplir ces locaux ? Est-ce innocent ? QUE VA ME DIRE KERO ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI