Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Champs de maïs à Saumur : Le Préfet de Maine-et-Loire répond à la lettre ouverte de M. Abellard.

En réponse à la lettre ouverte de M. Abellard, propriétaire des prairies « de la discorde » semées de maïs en bord de Loire au pied du Pont du Cadre Noir à Saumur (relire l'article en cliquant ici), François Burbeyron, Préfet de Maine et Loire souhaite apporter les éléments factuels et réglementaires. Voici le communiqué de la Préfecture.


« Le territoire des prairies inondables de bords de Loire en Saumurois s’étend le long du fleuve sur 16 km et 1200 hectares. Les prairies appartiennent à plusieurs centaines de propriétaires et sont exploitées par une vingtaine d’agriculteurs.
De nombreuses parcelles bénéficient pour leur gestion de mesures agroenvironnementales, qui visent à préserver la gestion traditionnelle en herbages extensifs, par le maintien de pratiques favorables aux espèces animales et végétales protégées caractéristiques et emblématiques des bords de Loire.
Les agriculteurs et les propriétaires concernés travaillent ensemble au quotidien au sein du comité de gestion du site Natura 2000 « Vallée de la Loire des PONTS-DE-CE à MONTSOREAU » pour assurer une bonne gestion du site.
Seul, le GAEC BOIREAU Frères a délibérément décidé de s’affranchir du respect de la réglementation. En effet, rien ne lui permet de prétendre ignorer la loi puisque qu'il a fait l'objet de 3 arrêtés préfectoraux entre mars et juin 2014 en conséquence des travaux qu'il a engagés illégalement.
Le Préfet rappelle qu'il lui appartient de faire respecter la réglementation, par des mesures coercitives si nécessaire quand les rappels à la loi s'avèrent inefficaces.
Le Préfet de Maine-et-Loire invite donc les intéressés à retrouver la voie d’une gestion respectueuse de leurs parcelles, comme le font tous les autres agriculteurs du secteur.
»


Article du 09 octobre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


16 commentaires :


Commentaire de clecalau 09/10/2014 18:01:55

Pardonnez mon ignorance, mais je me suis toujours demandé pourquoi, dans les environs de Saumur, il est interdit de faire pousser du maïs sur les bords de Loire alors que quelques km en aval, il y en a des champs entiers qui eux n'ont l'air de gêner personne. Les castors, hérons et autres palmipèdes y auraient-ils d'autres besoins ou habitudes, ou doit-on simplement y voir une
"logique administrativotechnocratique" ? Merci pour vos réponses...



Commentaire de pajo 09/10/2014 18:21:04

Monsieur le Préfet je comprends très bien qu' il faut faire respecter la réglementation mais je pense que ces agriculteurs ne sont ni des voleurs ni des criminels mais des travailleurs qui veulent vivre de leur métier. D'autre part vous mentionnez qu'il faut préserver la gestion traditionnelle en herbages extensifs par le maintien de pratiques favorables aux espèces animales et végétales. je suis très surpris quand ont voie l'état des berges de la Loire qui ne sont pas entretenues, des arbres coupés en bordure de la Loire par vos services, une levée par entretenue etc.......
Alors Monsieur le Préfet je souhaite que Natura 2000 se préoccupe aussi des berges de la Loire et du bois coupé en bordure de notre beau fleuve sauvage. Merci.



Commentaire de boudu 09/10/2014 18:27:51

Boireaud frères Abellard = j en ai rien à foutre de la limitation de vitesse ou de l alcool au volant je suis chez moi na faut pas m enmerder



Commentaire de @Monsieur Abellard 09/10/2014 18:42:40

Pour éviter que le Préfet et les gendarmes montrent leurs muscles
il suffisait Monsieur Abellard d'ouvrir votre parcelle pour en faire squatter une petite partie par "Les Gens du Voyage "



Commentaire de morino 09/10/2014 21:11:46

"En effet rien ne lui permet de prétendre ignorer la loi puisqu'il a fait l'objet de 3 arrêtés préfectoraux entre mars et juin 2014 en conséquence des travaux qu'il a engagés illégalement".
Le GAEC BIOTTEAU étant basé en Indre-et-Loire où la réglementation NATURA 2000 est peut-être différente, il reste possible que, de bonne foi il ait ignoré la réglementation angevine. Sauf erreur, les arrêtés dont fait état le préfet sont postérieurs aux début des travaux "illicites". M. Abélard ne dit rien d'autre !
Nul n'est censé ignorer la Loi. D'accord ! En sachant que c'est nettement plus facile à appliquer quand on est haut fonctionnaire que simple citoyen !
Qu'il serait bon de voir le même entrain de la Haute Administration à lutter contre d'autres actions illicites autrement plus graves telles que le trafic de drogue, les profanations d'églises, la présence interdite sur le sol français ou les prières de rue !
Et que dire sur l'incapacité de l'Etat à remplir les propres obligations qu'il se fixe (les 35 heures dans les hôpitaux, le versement des aides ANAH, etc....)



Commentaire de ADB 10/10/2014 01:14:20

La prose du préfet est caractéristique de ce langage administratif pratiqué avec un grand plaisir par les "hauts fonctionnaires" à l'égard des "administrés" qui, eux, croulent sous des textes liberticides et de plus très souvent mal fondés : alors comment s'étonner que l'exaspération monte inexorablement chez tous ceux qui se sentent exploités et brimés !



Commentaire de Superdeg 10/10/2014 09:09:47

Lorsqu'on touche la PAC et d'autres aides de l'Etat et bin on respecte les lois et la règlementation...car tout sans contre-partie ça ne marche pas!



Commentaire de bataillal 10/10/2014 09:59:25

attention monsieur le technocrate ' apres le feu au centre des impots celui des prefectures pour les vider de tout ceux qui n' jamais mis les mains ans le cambouis
et entierement d'accord avec les commentaires



Commentaire de Certain! 10/10/2014 11:29:39

Certain de son bon droit et de son rôle à faire appliquer "la loi" le Préfet est dans son rôle! En revanche, l'humanisation, la compréhension et le souci de bienveillance sont les qualités qui distinguent l'homme du technocrate .... Certain que notre Préfet est un humaniste et tolérant, il est certain que son action sera pondérée par sa réflexion.



Commentaire de OK avec Superdeg 10/10/2014 15:04:26

Complètement d'accord avec Superdeg! Faut pas pousser... Subvention pour protection de la nature + recolte du maïs = double salaire. dans quel autresecteur d'activité ce genre de culbute est il possible? dites moi tout.. Non non non ras le bol c'est le seul secteur où on peut manger deux fois dans la même gamelle. Bravo le nouveau monde paysan n'est plus à ce qu'il était... Les nouveaux Kerviel en botte de caoutchouc, qui gagnent leur bifsteack à grands coups de spéculations honteuses fondées sur la faim mondiales et de subventions. Ca suffit maintenant. Alors foutez la paix aux douces prairies et arrêtez de faire croire que vous passerez au dessus des lois. J'aurais été Préfet je vous aurais sucré vos tracteurs qui ne vous sont pas nécessaires pour toucher vos subventions. a bon entendeur, y compris pour les propriétaires terriens qui ont oublié qu'on n'est plus au moyen âge. Même si on a servi au conseil municipal au siècle dernier.



Commentaire de alinea 10/10/2014 20:32:58

Les paysans nourrissent les hommes, les administratifs les affament.



Commentaire de Deux poids, deux mesures ? 10/10/2014 22:28:18

Et le Préfet, qu'est ce qu'il en dit des nuisances subies par les habitants en raison de l'activité de parachutisme au dessus de la zone urbaine de Saumur ?
Impossible qu'il ne soit pas au courant.

Là aussi la réglementation doit s'appliquer : respect des hauteurs de survol des zones habitées, troubles du voisinage, établissement d'une carte d'exposition au bruit, risques pour les populations, construction d'habitations à proximité de l'aérodrome.

Alors si vous pouviez aussi vous intéresser à ce dossier !




Commentaire de a table 11/10/2014 07:45:14

alinea.sans les administratifs de bruxelle qui a mon avis engraisse plutot les agriculteurs qu il ne les affames



Commentaire de VIVE LA REPUBLIQUE 11/10/2014 10:29:10

Comme d'habitude, le "peuple" s"exprime ; Et il se complait à faire des mélanges (des amalgames). Le sens de la République est bien difficile à entretenir par ce "peuple". Pourtant l'agriculteur en question a bien été averti par la préfecture, à maintes reprises ! Mais il brave directement l'Etat, sans négocier (via le tribunal par exemple), et le "peuple" prend sa défense... Le "peuple" sot aime s'exprimer, il a besoin de déshordre, occultant les conséquences qui lui reviendront inévitablement en pleine gueule, tant que la France sera encore la France.



Commentaire de Superdeg 11/10/2014 17:42:17

Les paysans produisent de la nourriture mais pour maintenir les cours hauts il en détruise une partie...donc ils affament le petit peuple, lorsque j'attends aussi que les paysans qui investissent 8000 €uros par vache plus le prix de la vache (1500 €uro), m'expliquent comment ils amortissent avec un prix de rachat de 0,38€uros le litre de lait...il faut au minimun 25 000 litres de lait avant d'espérer à récolter les fruits de son travail...Et s'ils embauchaient du personnel pour traire les vaches



Commentaire de CA SUFFIT 15/10/2014 17:29:16

arrêtez les comparaisons qui n'ont pas lieu d'être. de faire des rapprochements qui n'ont pas lieu d'être. bref, arrêtez de tout mélanger. il n'est pas question d'écologistes, de Bruxelles, d'administration, et autres...

Il n'est quand même pas difficile de comprendre que la Loire doit être protégée, et que les champs cultivés sont la plupart du temps soumis aux pesticides, lesquels se retrouvent directement dans le fleuve.

si on peut au moins faire un petit effort, penser à nos générations futurs plutôt que de penser à soit, alors peut être on arrivera à avancer ... un peu ...

et ne répondez pas par l'argument de l'emploi. aujourd'hui on n'entend que ça : si on est contre, c'est qu'on est contre l'emploi. n'importe quoi! ayons un peu de conscience, travaillons de façon à ne pas détruire plus notre environnement qu'il ne l'est déjà. SVP


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI