Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le sud et le sud-ouest de Saumur, avec le collectionneur Yves Cornet

Cette semaine, pour les petites histoires qui font la grande, le collectionneur saumurois Yves Cornet, aux 2 500 cartes postales, nous fait découvrir les alentours de Saumur : le sud et le sud-ouest...


Au fil de son existence, Yves Cornet a cumulé une belle collection historique classée par thème. En tout, le collectionneur saumurois compte environ 2 500 cartes postales dans ses classeurs. « Je les ai toutes scannées et insérées dans des fichiers pour mieux les organiser. Ce que je veux aujourd'hui c'est faire vivre ma collection », raconte-t-il. Aujourd'hui, le collectionneur saumurois Yves Cornet s'intéresse aux alentours de la Ville de Saumur : le sud et le sud-ouest... En allant vers le sud de Saumur les paysages, bien sûr, changent, la Loire n’est plus là, mais la campagne n’en a pas moins de charme.


Sur la commune de Distré, qui compte aujourd’hui un peu plus de 1 700 habitants, se trouve le château de Pocé datant du 15ème siècle et dont voici deux vues. A l’origine, il était composé de quatre grosses tours dont il n’en reste que deux aujourd’hui. Le seigneur de Pocé possédait des droits des plus excentriques rapportés dans de nombreux ouvrages. Quelques-uns sont décrits sur le site de la mairie de Distré. Pendant longtemps, bien que classé aux monuments historiques en 1862, il était transformé en exploitation agricole.
















Une autre exploitation importante était la ferme de Villevert pour laquelle on trouve plusieurs cartes nous montrant les travaux champêtres. Ici nous avons une vue d’ensemble des bâtiments en partie cachés par un immense tas de foins.



Le village de Distré s’est développé le long de la départementale reliant Saumur à Montreuil-Bellay au nord du Coudray-Macouard. Il est amusant, comme sur beaucoup de cartes de l’époque d’ailleurs, de remarquer comme les gens aimaient à poser pour le photographe.




Cette remarque est encore valable sur cette carte de la rue de la poste au Coudray-Macouard où même l’attelage s’est arrêté pour l’occasion.



L’activité vinicole est toujours présente et l’une des grosses exploitations est le château de Beaulieu dont voici une vue des vendanges et une autre des caves. Le propriétaire est le même que celui de la ferme de Villevert à Distré, Monsieur J.Répécaud.




Deux autres importantes bâtisses : le Martellière avec un agréable jardin et la Seigneurie… plutôt en mauvais état.




Revenons sur la route de Saumur à Doué-la-Fontaine, après être passé devant le château de Pocé nous arrivons aux Ulmes…. Je crois savoir qu’un de mes fidèles lecteurs possède une collection quasi complète des cartes postales des Ulmes. Je n’en possède pour ma part que très peu car elles sont plutôt rares. La première nous montre le lieu-dit « le moulin cassé ».



Aujourd’hui, la route est coupée à cet endroit et la nouvelle route fait le tour de ce lieu-dit. La seconde est une belle carte de l’entreprise Fournier prise en 1911. La maison est curieuse avec ses deux lanternons sur la façade et sa toiture à losanges.



Une carte légendée « les moulins » et datée de 1922… s’agit-il du Moulin Cassé ?



La quatrième est une carte multi-vues (en mauvais état) d’une procession eucharistique malheureusement non-datée.



Le château de Marson a été reconstruit au XIXème siècle sur les bases d’une forteresse médiévale. Le bâtiment, réplique miniature du château d'Azay-le-Rideau, est l’œuvre de l'architecte Charles Joly-Leterme. Voici deux scènes de chasse à cours... Sur la première a été rajouté le nom du propriétaire, Mr. Baillou de la Brosse.




La carte suivante, que nous avons déjà vue dans l’article sur les garagistes et mécaniciens de Saumur, est très rare et, bien qu’un peu abimée, fort intéressante. Il s’agit du mécanicien Duhamel de Saumur, spécialisé dans la réparation des matériels agricoles.



Photo prise à Verrie lors du battage du blé. Les cartes de Verrie concernent en général le champ de courses. Nous en avons déjà parlé dans un article précédent et il en existe un très grand nombre, je n’en ai repris que deux !




La tour de Ménives (à gauche), beau logis du XVème siècle, agrandi dans le style néo-gothique au XIXème, a connu depuis la famille Leroux de la Roche des Aubiers, de célèbres propriétaires. L’un d’entre eux, Jean Baptiste Niveleau aurait, par son avarice, servi de modèle à Balzac pour son père Grandet.

Enfin, une belle carte de l’entrée du bourg de Meigné-sous-Doué.


















Article du 29 octobre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de vincent 29/10/2014 13:00:49

chapeau bas, mille fois bravo...
les vues du coudray et de distré sont superbes.
quel voyage dans le temps !!
je viens juste d'acquérir une nouvelle carte sur les Ulmes, rare bien sur.
A+vincent


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI