Attribution dans le cadre du Plan Nouveau de Rénovation urbaine : Saumur devra encore patienter

Elle était annoncée pour la fin du mois de juin, puis pour le mois de septembre, puis pour octobre et enfin pour début novembre : En fait la liste des 200 quartiers qui bénéficieront d’une partie des 5 milliards d’€ de l’ANRU n’est toujours pas publiée et ne le sera certainement pas avant la mi-novembre, au mieux. Saumur, qui est postulante pour achever la métamorphose du quartier du Chemin Vert, devra donc encore attendre pour savoir si elle pourra bénéficier de cette nouvelle manne financière (relire notre article du 11/06/2014 en cliquant ici). Pourquoi ces retards ? Explications.


C’est une liste qui vaut son pesant d'or. L’annonce des 200 quartiers prioritaires de la politique de la ville, ces territoires qui bénéficieront d’environ 85% des 5 milliards d’euros de budget de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain (PNRU), n’en finit plus d’être repoussée. En septembre dernier, le ministère indiquait que cette fameuse liste serait connue non pas début d’octobre, mais plutôt à la fin du mois, à l’issu d’un conseil d’administration de l’ANRU. Aujourd’hui, nouveau report. La liste ne sera pas dévoilée d’ici la fin de la semaine, mais plutôt « durant la première quinzaine du mois de novembre », précise-t-on dans la haute sphère ministérielle.

Des retards qui s'expliquent : 3 raisons

Si la sélection des 200 quartiers prend autant de temps c'est tout d’abord, parce que les montants en jeu sont énormes : 5 milliards de subventions pour 200 quartiers, alors qu’il existe 1 300 quartiers potentiellement éligibles (1). De fait, en période de crise, tous les maires s’activent pour bénéficier de cette manne. Ce qui induit que les très nombreuses sollicitations ralentissent la procédure.
Une lenteur qui s’explique également par le mode de fonctionnement du PNRU. En 2003, lors du lancement du programme de rénovation urbaine (PRU), la liste des quartiers bénéficiaires n’avait pas été prédéfinie. Les crédits étaient octroyés par le biais d’un système d’appel à projets. Un mode d’allocation qui a mis les villes sous pression. Les élus locaux ont dû élaborer leur projet de rénovation urbaine dans l’urgence, les premiers arrivés ont été les mieux servis. A l’époque, les élus avaient donc intérêt à aller très vite. Aujourd’hui, ils ont plutôt intérêt à prendre le temps de sensibiliser les membres du conseil d’administration de l’ANRU sur la situation de leurs quartiers.
Enfin, les périmètres figés engagent l’État, les collectivités locales et leurs partenaires pour plusieurs années. Des zones urbaines sensibles étaient créées pour quelques années et perdurent depuis 1997. Aujourd’hui, du côté de l'ANRU, l'attention dans les choix est beaucoup plus fine, cela engageant pour pour une durée plus longue.

Saumur toujours confiante


Saumur devra attendre pour savoir si elle peut espérer achever la métamorphose du quartier du Chemin Vert. Même si rien ne filtre au niveau du Ministère, la ville de Saumur se montre toujours confiante car le quartier répond aux critèree, notamment celui du revenu moyen par habitant, qui est toujours au Chemin Vert inférieur à celui requis. A suivre.

(1) Sur la base des 1300 quartiers prioritaires qui ont été identifiés durant l'été, l’ANRU a concentré ses moyens sur 230 d’entre eux nécessitant une reconfiguration urbaine. Dans le cadre des contrats de ville, son action se déclinera via des conventions comportant un volet développement économique mais aussi une action plus importante sur l’habitat privé.


Article du 04 novembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de barbatruc49 04/11/2014 23:51:00

Quoi ??? Pas l'ombre d'un ronchon pour nous rebattre les oreilles d'un "encore du social" ! Sui déçue, vraiment...



Commentaire de @barbatruc 49 05/11/2014 08:50:49

Attendez ils vont venir la bêtise humaine n'a pas d'heure!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI