Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Montreuil-Bellay : la société Altia n'a plus qu'un repreneur potentiel.

Anthony Audebert, délégué adjoint CGT, a annoncé qu'il ne restait plus qu'un repreneur potentiel pour le site d'Altia Montreuil-Bellay. Il s'agit de l'entreprise SMC (Société Mécanique de Cintrage), située à Châteaudun (Eure-et-Loir). Quant au groupe Oxymétal, leader de la découpe industrielle basé à Bordeaux, il a décidé de se retirer. Le lundi 3 novembre dernier, le Tribunal de Commerce de Paris a également confirmé la poursuite de l'activité de la société Altia, jusqu'au 1er décembre prochain.


Le 1er septembre dernier, le Tribunal de Commerce de Paris avait décidé d'attribuer trois mois supplémentaires à la période d'observation d'Altia Montreuil-Bellay, c'est-à-dire jusqu'au 1er décembre. Une décision qui soulageait les salariés mais qui était encore loin de sauver l'entreprise d'une liquidation judiciaire relire notre article du 26/09/2014 en cliquant ici). Ce lundi 3 novembre, la période d'observation a été confirmée, comme l'explique le délégué adjoint CGT Anthony Audebert : « Lundi soir, le Tribunal de Commerce de Paris a procédé à une audience intermédiaire et a confirmé notre période d'observation. La trésorerie a été confirmée et, comme prévu, nous allons pouvoir poursuivre l'activité jusqu'au 1er décembre prochain ».

« Plus qu'un seul dossier de reprise pour Altia ».


Selon Anthony Audebert, « la société Oxymétal n'a pas souhaité poursuivre et a retiré son dossier. Il ne reste donc plus qu'un dossier de reprise pour Altia : la Société Mécanique de Cintrage. La SMC est effectivement toujours intéressée mais son offre est incomplète et n'a pas pu être présentée au Tribunal de Commerce de Paris ». En effet, selon La Nouvelle République de ce mercredi 5 novembre, « le dossier de l'entreprise SMC de Châteaudun a été retiré, faute de garantie bancaire ». A noter que le destin de Montreuil-Bellay est intimement lié à celui du Mans (Sarthe) mais aussi à celui de Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher). En effet, il s'agit des trois divisions structures du groupe Altia, qui fabrique, lui, des cabines de tracteurs. A noter que la prochaine audience du Tribunal de Commerce de Paris aura lieu le 1er décembre.


Article du 05 novembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI