Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur so bio en salon les 29 et 30 nov. En vidéo, les vignerons expliquent leur démarche nature.

23 vignerons bio du Saumurois (Saumur, Saumur-Champigny et Saumur Le Puy Notre Dame) présentent leurs vins mais aussi leur manière de voir leur métier du 29 au 30 novembre. Nous les avons interrogé pour savoir ce qu'était le vin bio et ce qu'il souhaitait exprimer par ce salon. A la dernière question, le vin bio a-t-il un goût différent ? "Ce sont des vins d'auteurs" répond Guillaume Reynouard à la fin de la vidéo.


Saumur So Bio est une toute jeune association de vignerons des appellations Saumur et Saumur Champigniy. Ses membres sont réunis autour du travail de la vigne et du vin en bio et de la volonté de faire des vins avec de la personnalité comme vous pourrez l'entendre sur l'interview de Loïc Terquem, Guillaume Keller, Guillaume Reynouard et Antoine Sanzay.

Voici les questions :


Pourquoi ce salon ? Quels sont les critères pour faire partie de l'association ? Le vin est-ce la vigne ou aussi la cave ? Le cuivre, produit essentiel du traitement des vignes en bio, est-il dangereux pour les sols ? Les passages en vins bio sont plus fréquents dans les vignes. Quel est le bilan carbone des vins bios ? Un domaine viticole bio est-il rentable ? Le vin bio a-t-il un goût différent ?


Restauration bio


Gaetan Leveugle du restaurant "Les Canons" de Saumur, Jean Pierre Kausz des "Dames de la Loire" aux Ulmes et David Beaufreton du Puy à Vin proposeront des repas bio et animeront des ateliers de cuisine. Sébastien et Gérard Girardeau proposeront des assiettes de charcuterie bio.

Les Vignerons présents :


Mathieu Bouchet (Château Gaillard) - Gil Caborderie - Xavier Caillard (Les Jardins Esméraldins) - Laurent Charrier (Le pas St Martin) - Jean-Pierre Chevallier (Villeneuve) - Michel Chevré - Richard Desouche (Le P'tit Domaine)- Bruno Dubois - Eric Dubois (Clos Cristal) - Philippe Elliau (La Fuye)- Thierry Germain (Les Roches Neuves)- Françoise & Philippe Gourdon (La Tour Grise)- Aymeric Hillaire (Clos Melaric)- Dominique Joseph (Le Petit St Vincent) - Jean-Noël Millon (La Source du Ruault )- Guillaume Reynouard (Manoir de la Tête Rouge) - Adrien et Guillaume Pire (Fosse Sèche) - Jacky Ripoche (Les Noades)- François Saint Laud - Jean-François Régnier - Antoine Sanzay - Loïc Terquem (La Folie lucé) - Mathieu Vallée (Yvonne )

Pratique : Du 29 novembre au 1er décembre 2014 - Samedi 16h-21h / Dimanche 10h-18h / Lundi 10h-12h - Entrée : 5€ (verre offert) - Lieu : Salle de la Bergère, Rue de la Bergère à Bagneux - Plus d' Infos : www.saumursobio.com


Article du 15 novembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


51 commentaires :


Commentaire de david 16/11/2014 17:34:58

ce petit groupe me fait sourire, la critique du vin "conventionnel" comme ils le disent si bien est a tomber par terre.Vous n'êtes pas le centre du monde , faites un vin différent si vous voulez , une pratique viticole également mais arrêtez de prendre les autres vignerons , qui d'ailleurs représentent une grosse partie de la production française, pour des vilains petits canards.La comparaison avec les tomates du jardin du grand-père est quand même pas mal,mais ne comparez pas les tomates produites sans terre dans des serres avec des engrais au besoin et les vignes qui ont encore une notion de terroir.
Vous êtes en train de donner une image négative de la viticulture saumuroise et je ne pense pas que c'est ce que nous recherchons.
Produisons mieux , bon et pour tout les goûts et arrêtez de vous regarder le nombril.
Je suis déçu de certains viticulteurs présents dans ce témoignage que j'appréciais pourtant énormément.



Commentaire de glouglou 17/11/2014 15:04:32

la belle image !!!on fait l authentique on achete un cheval et on en profite pour augmenter la bouteille et le client est content il a l impression de retrouver son passé.certain font du bon mais pour d autres pas top



Commentaire de louche 17/11/2014 16:35:49

Les bobos bio ce sont les gentils. La tradition, c'est eux ! La vie dans les villages, c'est eux ! Leurs enfants vont dans l'école publique du village. On ne les voit jamais faire leurs courses dans les supermarchés car ils achètent aux producteurs bio du village. Vous ne les verrez jamais à bord de 4X4 car ils se déplacent à pied, en vélo ou à cheval pour réduire leur bilan carbone. Ils ont même réduit la dose de métal lourd, bravo ! Pourquoi se priver d'être bio puisque c'est rentable, "évidemment" !
Et les conventionnels sont les grands méchants, des capitalistes qui cherchent le rendement. Ils ne font aucun effort. La culture raisonnée et les traitements à demi-dose c'est du vent !
Et le pire dans tout ça c'est le coopérateur conventionnel qui roule en Vario et se promène en quad ! Pour lui faut que ça pisse !!
Et où va la grande majorité de la population pour acheter son vin ? Chez les méchants ... C'est le monde à l'envers !





Commentaire de Dédé 17/11/2014 19:02:57

Super remake du sketch des inconnus sur les chasseurs et les galinettes cendrées version viticole saumuroise. Bravo les gars on rigolent dans les chaumières... Didier bourdon se reconnaîtra sûrement !



Commentaire de sourire 17/11/2014 19:45:42

bravo les bios, les chimiques, chacun fait comme il l entends .la france reste un pays de liberté,, reste cool david,.ce qui certains allez demander l avis aux sangliers qui dans la région sont nombreux,ils preferent fouiller avec leurs groins les parcelles des chimiques , vérifier vous méme ,lol



Commentaire de l'inconnu 17/11/2014 20:06:10

Que d'agressivité dans ces commentaires !
Vous n'êtes pas d'accord avec les arguments de ces vignerons "bio", c'est votre bon droit. Présentez nous alors, votre approche du vin, celui de vous produisez, celui que vous consommez, celui que vous aimez ...
Par exemple, dites nous pourquoi c'est si utile de mettre des pesticides dans nos verre et en quoi cette approche de l'agriculture est bonne pour notre santé.
N'hésitez pas, messieurs à vous étendre en arguments ... je suis tout ouïe !



Commentaire de david 17/11/2014 21:51:47

je ne critique pas la démarche bio , bien au contraire , nous serons de plus en amené à produire en culture résonné et c'est tant mieux.Ce qui me gène dans ces propos c'est le fait de dénigrer les "autres viticulteurs", car vous savez comment ce petit groupe appel les viticulteurs" conventionnels ", "les cons", c'est plus court et d'une élégance remarquable....



Commentaire de sooo...mur 17/11/2014 21:59:45

Il est vrai qu'il n'est pas nécessaire de s'énerver pour dire les choses. j'ai entendu dans la vidéo certaines personnes parler des vignerons traditionnels en utilisant le nom de "chimiques", je trouve ce raccourci simpliste tout à fait déplacé et idiot. Penser que les "traditionnels" sont tous irresponsables,cupides et pollueurs invétérés est aussi stupide que de dire que les "bios" sont tous mal coiffés, gueulards et sentent mauvais. J'aurai préféré que dans cet article, les vignerons présents parlent davantage de leurs vins plutôt que de juger les méthodes des autres.Je trouve dommage que ces vignerons "bio" qui revendiquent à juste titre le droit à la différence n'acceptent pas celle des autres. C'est pourtant ce qu'on pourrais appeler la " biodiversité de pensée"



Commentaire de louche 18/11/2014 10:19:49

Chacun a ses propres arguments pour conduire son vignoble à sa façon. Je ne pense pas qu'un Sanzay cultive comme un Desouche, ni qu'un Reynouard cultive comme un Chevallier ni qu'un Terquem cultive comme un Germain et qu'ils le fassent tous pour les mêmes raisons. Faire des généralités sur les méthodes culturales amène aux clichés. C'est réducteur.
Il y a autant de méthodes culturales qu'il y a de viticulteurs, qu'il y a de passés, de présents, de futurs, qu'il y a de contextes familial et économique, etc...
On a tous à apprendre des autres. Communiquer en écrasant les autres c'est stupide et malsain. Communiquons avec humilité et intelligence.
Partageons nos expériences, écoutons les raisons qui font que notre voisin utilise des produits chimiques ou pas, avançons, changeons mais ne donnons pas de leçons car personne ne peut prétendre qu'il détient LA méthode culturale qui respecte la terre et les hommes tout en répondant à un modèle économique viable et durable pour chacun et répondant aux besoins de tous.
Et gardons à l'esprit qu'il y'a des cons partout, autant chez les "bio" que chez les "con...ventionnels" !



Commentaire de sobo sobio sobobo 18/11/2014 22:40:30

Bien vu "louche", s'il suffisait de faire un vin"bio" ou pas "bio" pour qu'il soit bon,cela se saurait.D'autre part, je pense qu'il est vraiment nécessaire de recentrer ce débat, ce n'est pas comme certains voudraient le faire croire les "bios" contre les"conventionnels" mais plutôt les "donneurs de leçons contre les autres.
Pour avoir oeuvré pendant un petit moment dans le milieu viticole et ce aussi bien en "conventionnel" qu'en "bio"( je précise certifié car c'est important pour certains) , (31 eme vendange cette année), il n'est nul doute comme le disait David dans un commentaire que la démarche qui consiste à aller vers une viticulture plus propre et respectueuse encore soit la voie à suivre. Ce qui me pose davantage problème dans cet article est la manière suffisante et limite sectaire d'aborder le problème.
Ces "donneurs de leçons" croient ils vraiment être les géniaux inventeurs d'une démarche initiée il y a presque trente ans par des vignerons "conventionnels", les seuls existants à l'époque car le mot "bio" n'était pas encore à la mode. Ou étaient ils quand ces mêmes vignerons, à leur propre initiative mettaient en place des méthodes telles que l'éclaircissage, l'enherbement, le travail des sols, la lutte raisonnée, dans le soucis d'améliorer la qualité et de diminuer leur emprunte sur les terrains.(et non pas par cupidité car cela coûtait parfois trés trés cher)
Que de perte de temps dans ces guéguerres intestines dans le seul but de flatter des égos surdimensionnés. Il n'est de respect de la terre sans le respect de celui qui la cultive et comme vous le dites "louche", chacun a beaucoup à apprendre de l'autre.
Pour ma part,qu'il soit "bio" ou non, je préfère un vigneron qui se pose en permanence des questions dans le but de faire avancer ses pratiques plutôt qu'un autre, presque intégriste, sûr de son fait et incapable de se remettre en question.
Pour en terminer, je dirais que pour moi, il n'existe qu'une sorte de vigneron, celui qui travaille la vigne à sa façon.
Yann



Commentaire de en réponse à inconnu 19/11/2014 00:17:09

ben nous les conventionnels, on passe nos nuits à mettre des pesticides dans les verres c'est paceque ça tue les cons, alors c'est sur faites ben attention à vous !!!



Commentaire de adolf 19/11/2014 15:10:59

il y a un vin pour chacun et bio pas bio ce n est pas au vins a s adapter mais aux clients de choisir le vin qui conviens



Commentaire de Biobolitique 20/11/2014 12:03:21

Bio, pas bio.... Beau, pas beau.... bobo, pas bobo?
J'aime la comparaison avec le sketch des inconnus. On aurais aussi pu parler de celui de Coluche avec la lessive qui lave plus blanc que blanc...
C'est formidable de faire l’apologie du respect de la nature et des bons produits. Il est évident que nous devons tous aller vers une utilisation plus raisonnée de l'espace qui nous entoure...
Mais est-ce en étant intégriste qu'on y arrivera?
Est-ce en montant des petits groupes de donneurs de leçons?
Il faut bien lire entre les lignes.
Ce n'est pas le salon des vins bios du Saumurois.
C'est une présentation d'un groupe de copain qui a mis en place des règles pour ne pas avoir tous les bios, éviter ceux qui dérangent, qui ne sont pas dans le moule....leur moule.
Aucun appel à candidature n'a été fait.
Deux trois gars on fixés des règles....
Des règles, lesquelles?
-Pas de notion d'histoire par exemple....combien dans le groupe peuvent annoncer des générations de vignerons derrière eux?
Combien peuvent être fiers de plus de 20 ans d'expérience dans le domaine du bio?
-Pas d'investisseurs.....Mais qui est propriétaire de 100% de son exploitation? pas de banquiers?...pas de fonds venus de quelques professions libérales ''assez rémunératrices'' ?
-100% bio.
Là c'est le hic! Certains bios à 100% et labellisés de surcroit n'ont pas étés conviés...Trop salle gueule? ou pas assez peut être...Oupps on les a oubliés....
Et quid des coopérateurs...Le gars qui met une partie de sa récolte dans la ''fosse commune'' (comme ils disent)... il n'est pas digne de faire partie du groupe ?....Sans doute...mais bio quand même...
Le gars qui fait 50% de son chiffre d'affaire en vendant des vins de négoce non bios est présent...Lui est digne, intéressé.... et intéressant? Mais pas complètement bio .....

Ou est la logique dans tout ça?

Il y en a qui ont un peu de mal à s'expliquer droit dans les yeux...On sent un ''petit malaise'' chez d'autres...
Et puis les radicaux.... Ceux là il n'y a plus rien à faire... espérons qu'ils n’engendrent pas trop de dommages collatéraux....

Pas super clair tout ça.....et pas super propre...mais Biobolitiquement correct sans doute










Commentaire de alors la ! 20/11/2014 17:46:34

Alors la, j'ai pas mieux.je voulais poster un commentaire pour dire ma position, mais biobolitique, vous m'avez volé mes mots. Je suis moi meme vigneron et j'ai presque honte de dire "bio"au vu de ce qui a pu etre dit dans cet article. Je me rassure en me disant que je suis un ancien " con" comme ils disent et que j'ai gardé des gènes de cette époque la. j'ai pour ma part toujours respecté le travail de chacun sans meme me poser la question de connaitre sa position par rapport au bio et je suis persuadé, pour les connaitre, que certains des noms cités dans ce dit article ne peuvent avoir ces idées la, enfin j'espere. Dailleurs, il serai peut etre bon que le service de communication de cette "association", si il y en a un, nous en dise un peu plus sur cette histoire. Si cette position est volontaire, partagée par tous ses membres, ou si c'est seulement la "connerie", il n'y a pas d'autre mot, des intervenants.



Commentaire de sasramieulannéeprochaine 20/11/2014 19:37:19

Hubert de Montille a défendu la cause du vin authentique. Pas d’artifice œnologique inutile, respect des bonnes pratiques, élevages soignés...Mais que reste-t-il de son message 10 ans tout juste après la sortie de Mondovino ?
Les vins techniques font désormais partie du paysage; Les vignerons cherchent ainsi à répondre à trois préoccupations majeures, améliorer la rentabilité, intégrer les contraintes environnementales et prendre en compte les attentes de nouveaux consommateurs.
Vins bios et biodynamiques, deux labels pris pour l’estampille de la qualité par nombre de journalistes en mal de lecteurs…
Vin technique ou vin tendance, deux approches éloignées de la qualité, telle que définie par Hubert de Montille. Celui-ci disait : « Le bio, cela fait une belle vigne, cela garantit la santé des plants. Mais le vin est bon ou pas, qu’il soit bio ou pas. Il s’agit de ne pas faire de bêtise en vinification et le laisser s’élever tout seul ». Un message de patience parfois perdu de vue…
Alors on pourra gouter des vins bio très bon, ...ou pas !
c'est ça la diversité.



Commentaire de gourou 20/11/2014 23:51:10

Et dieu a dit: aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimé.
Que reste il de son message deux mille ans après?
Un peu de sérieux les "gourous". on peut tous prendre pour exemple une personne qui a dit que...
Ce n'est pas pour autant la vérité absolue!
Vous êtes tellement sectaires que vous me faites peur.
Arrêtez de vous cacher derrière les gens que vous essayez d'entraîner. Vous voulez faire croire que tous les vignerons "bio" pensent comme vous mais c'est faux, la plupart de ceux la le font par conviction, dans le respect des autres.
Vous n'êtes qu'une poignée mais bien plus polluants qu'un pesticide!
Tout le mal que je vous souhaite, c'est ,un jour, d'ouvrir les yeux et d'accepter que les autres vivent dans le respect des lois, mais pas forcément comme vous l'avez décidé.



Commentaire de bachus 21/11/2014 09:40:44

les nouveaux bobos de gauche ecolos sont arrivés.le paraitre avant le travail et les vrais valeurs



Commentaire de l'abus des "gros " mots est dangereux pour la santé !!! 21/11/2014 10:15:14

Peut être qu'un petit "méa culpa" de la part des interviewés serait nécessaire. il nous rassurerait sur le fait que leurs paroles ont dépassé leurs pensées et qu'en fait ils ont mal exprimé leur passion ! avec un peu trop de fougue !
Parce qu'en fait le Bio c'est aussi la simplicité !



Commentaire de aie 21/11/2014 11:14:56

oui mais des gros mots bio c est plus propre



Commentaire de Bio pas beaux!! 21/11/2014 11:45:58

Comment croire tous ces baratins? C'est quoi un vin bio??? quelqu'un peut nous le dire... précisément?
C'est pas moi qui fait du bon vin.... ce sont les autres qui en produisent du mauvais... cela ne vous rappelle rien???



Commentaire de Moyen âge 21/11/2014 14:07:10

Par la main d'œuvre dont nous aurons besoin..on va faire vivre le boucher, le boulanger....les écoles...Et nous "Seigneurs" nous seront à l'ISF pendant que les "décocheurs scolaires" du saumurois travaillerons pour le smic agricole!!! Tout s'explique à Saumur!!! m^me la misère!



Commentaire de leszinconnus 21/11/2014 22:02:41

un grand moment de bonheur ce sketch !!! vraiment , j'ai bu ces 7 minutes avec ivresse , je me suis vu transporté dans le sens de la verticalité (il vaut mieux effectivement boire debout plutôt qu'allongé , car risque de fausse route ...) , j'ai appris qu'un métal lourd n'était plus dangereux (ça me rassure , je vais pouvoir balancer mes piles dans le jardin , en plus c'est bon pour le bilan carbone , car je n'aurai plus besoin de les emmener avec mon tracteur..) , ben le vin bio avec des métaux lourds , c'est meilleur qu'un autre , enfin on n'est pas sur , mais cela nous permet de le vendre plus cher , et cerise sur le gâteau , c'est celui qui en connait le moins en viti qui donne la leçon aux autres.....bah , au moins maintenant , les inconnus ....ont un visage!!!! bon ,allez , je vais aller me mettre un petit coup de sulfites sous les papilles pour feter tout ça!!



Commentaire de Cram 22/11/2014 11:50:37

Rien de pire que les "détenteurs de vérité". M'est avis que dans cette petite coterie, une bonne majorité de ces messieurs (curieusement toujours pas de dames), ne serait pas là…si elle n'avait pas hérité des vignes de leurs sales pollueurs de parents et grands parents. Pour ce qui est de "faire vivre les campagnes" en embauchant plus que les autres, ce jeune homme croit-il vraiment en ce qu'il avance ? Ce n'est certainement pas l'embauche d'une ou deux personnes sur une - soyons larges - trentaine d'exploitations qui va redynamiser le saumurois. Question dégustation, ces messieurs sont-ils prêts à faire une dégustation complètement "à l'aveugle" de leurs vins avec d'autres "conventionnels". Car croyez-moi, en tant que dégustateur, certains de ces vins "bio" sont aussi moyens que certains conventionnels - j'en connais même un dans ce tas-là, qui conseille à ses clients d'ouvrir ses bouteilles 24h à l'avance, tellement son pinard est "fermé" et tannique ! Je ne sais pas vous, mais moi, je prévois rarement de boire mon vin une journée en avance. L'intégrisme de cette bande risque bien de faire voler en éclat le belle entente d'antan. Bonjour l'ambiance aux prochaines Grandes Tablées. Ces messieurs feraient bien de mettre en application une célèbre citation du Daï Laï Lama : Votre esprit est comme un parachute. Drôlement plus efficace quand il est ouvert ! À bon entendeur.
PS: pour avoir travaillé dans ce métier un certain temps, pourrait-on avoir l'obligeance de m'expliquer ce qu'est la "verticalité" d'un vin ?



Commentaire de vigneron 22/11/2014 23:37:05

Toujours pas de réponse de "sobio", ont ils une extinction de voix après avoir dit tant de stupidités, ou seulement la gueule de bois après avoir bu trop de vins "verticaux". Pour ce qui est de la cohésion des vignerons, je ne m'inquiètes pas de trop. Les vignerons sont bien assez futés pour reconnaître un collègue loyal d'un fourbe! Et en plus, maintenant, c'est encore plus simple, il suffit de consulter la liste ci dessus!



Commentaire de Clown 23/11/2014 10:29:48

Après les zinc connus....voilà les sonneurs de cuivre dans un band de morceaux choisis...en veste Napapijri (sic)....le tout avec une verticalité qui nous précipite vers un abyme sans fond ni goût...!Bio? traditionnel? conventionnel? exceptionnel? En tout cas...des clowns!!



Commentaire de Granit 23/11/2014 12:45:19

En tant que consommateur je ne fait que constater l'augmentation notoire du nombre de vignerons qui depuis 25 ans, ont changé et adaptés leur mode de production pour tendre vers des pratiques dites "raisonnées", allant régulièrement au delà des contraintes fixées par la certification. Au delà de ce constat et en tant qu'acheteur, les prix pratiqués sont tout aussi variables que dans le cadre de productions dites "conventionnelles". Je recherche donc essentiellement un vin abordable, de qualité, que j'aime et qui correspond à mon système de valeurs (subjectif). Force est de constater que les valeurs et les exigences des consommateurs ont bien changées et s'avèrent plus soucieuses quant à la nature de ce qu'ils achètent et quant aux conditions de production... Les propos précédemment exprimés ne tiennent pas compte de cet état de fait, ce qui conduit à ce que chacun prêche pour sa propre paroisse constituant ainsi, un débat bien archaïque... Une seule certitude et peu importe la production dont il s'agisse, l'agriculture se doit désormais d'être globalement raisonnée et durable en prenant en compte plusieurs facteurs: sanitaire, environnemental, sociétal, économique...
Ceux qui contredisent et critiquent l'aspiration d'un producteur à remettre en question ses propres pratiques pour s'orienter vers une démarche agricole plus respectueuse et forcément mois impact-ante environnementalement et humainement, ne sont donc pas en mesure de prendre en compte la situation et les évolutions du monde actuel, ce qui conduit au désintérêt et parfois même à l'irresponsabilité...
Ces nouveaux modes de production viennent nécessairement questionner les précédents conduisant chacun à sa propre remise en cause ou non, comme en témoigne ces échanges... Le fait que des vignerons dits "conventionnels" se mettent à proposer au sein de leur carte par ci par là un ou deux vins "bio", illustre parfaitement mon propos. En ce qui me concerne, je suis fier de vivre au sein d'un territoire qui interroge et fait évoluer les pratiques bien au delà de ses frontières ne serais-ce que sur la question de la vigne, qui rappelons-le est l'une formes de production agricole les plus polluantes... Par ailleurs, mes ascendants sont eux aussi heureux de pouvoir retrouver des sensations gustatives qu'ils avaient presque oubliés... Pour le reste, je suis bien satisfait de ne plus "Souffr-ir" d'une trop forte concentration de cet élément dans mon verre le lendemain de sa consommation et bien au delà...
Enfin il très aisé de trouver chaussure à son pied sur le plan financier, bien qu'il s'il s'agisse de vins Bio ou nature, le choix de l'acheteur de se tourner vers ce type de produits se résume donc en deux termes sa "conscience" et sa "sensibilité". Ce dont malheureusement beaucoup d'individus sont dépourvus...



Commentaire de Cram 24/11/2014 13:40:27

Mais personne n'a jusqu'ici reproché à ces vignerons d'être passé en bio, qui est une option fort recommandable et respectable. À aucun moment. C'est la méthode intégriste qui est discutable. Elle fait penser à tous ces anciens fumeurs, qui deviennent encore plus intolérants avec ceux qui n'ont pas (encore) arrêté, que les non-fumeurs de toujours. Question : travaillez-vous tous vos vignes avec des chevaux ? Non, puisque certains d'entre vous en sont à comparer le nombre de passages tracteur avec les autres ! Mais si vous voulez rester à 100% dans votre espèce de "dogme", il le faudrait. Et à propos, comment allez-vous tous vous rendre dans cette salle à Bagneux ? Sûrement avec les 4x4 et camionnettes que vous conduisez tous et qui tournent, pour la plupart, au diesel. Vous voyez à quel point il est difficile d'être cohérent jusqu'au bout, ou peu vous importe de contribuer un peu plus à la pollution générale de nos villes et campagnes (et de mon air de piéton). Un peu d'humilité et de recul ne vous nuiraient point. Verticalement vôtre.



Commentaire de Surprise sur prise !!! 24/11/2014 16:23:05

C'est à mourir de rire cette caméra cachée !!!



Commentaire de vigneron 24/11/2014 18:05:56

Bien vu "cram". Il n'a jamais été question de revenir sur la nécessité d'aller vers une viticulture de plus en plus propre , mais le danger avec des gens qui ont l'impression d'être arrivés à la vérité ultime, c'est qu'ils n'avancent plus et ne risquent pas de faire avancer les autres.
Pour en revenir à l'interview, une petite chose m'étonne: monsieur Reynouard dit que d'après ses calculs, la dose de cuivre qu'il dispense au mètre carré pourrait tenir sur son pouce soit environ 1 gramme je présume, c'est vrai que cela peut paraître peu, mais multiplié par 10 000 ( nombre de mètres carrés par hectare) cela fait tout de même 10 000g soit 10 KILOGRAMMES par an et par hectare!!! Certes, c'est un oligoélément, mais à cette dose là, ne risque t on pas l'empoisonnement. Je crois que même le pire des conventionnels est bien loin de ces doses.
Alors, erreur de calcul?
Pour quelqu'un qui paraît si sûr de lui et de ses pratiques, je ne sais quoi dire, j'espère juste qu'il n'utilise pas la même méthode de calcul lors des sulfitages. Je sais, une calculette, c'est pas bio, mais preuve est faite que c'est utile.



Commentaire de Noel tamere 24/11/2014 18:40:37

Auraient-ils touchés une corde sensible .

pourquoi tant de haine ?

tres bon dossier de l'inserm... Avec un petit tour d'horizon sur les cancers et les risques liés aux pesticides

http://www.inserm.fr/content/download/72647/562921...




Commentaire de vigneron 24/11/2014 19:18:55

non non, je ne pense pas. Il faudrait juste prendre des leçons ( de calcul) avant d'en donner!



Commentaire de Femme 24/11/2014 20:58:28

Tout d'abord je souhaite saluer la pertinence des internautes: effectivement aucune étude sérieuse n'a pu prouver que l'acte de manger bio etait facteur de bonne santé humaine (il semblerait qu'elle provoque même des crises de nombrilite aigue). Nous savons tous que l'espérance de vie en france a doublé depuis le xxeme siècle, seraitce depuis l'apparition de la "chimie"? L'AB est une démarche louable mais utopiste car cette dernière ne permettant pas une agriculture de masse indispensable à une population mondiale: comment nourrir toutes ces bouches avec des rendements aussi faibles? En réponse à Noel tamere Non elle ne touche aucunement la corde sensible de la ménagère (et consommatrice avertie) dont le porte monnaie n'est pas extensible. Sachez Mr que certains de ces vins n'auraient même pas l'honneur de finir dans mon coq au vin.



Commentaire de au boulot 25/11/2014 13:09:31

a tout les bobobios de gauche .au lieu de ce la peter vous feriez mieu de vous inquieter des vignes qui bio ou pas avec cette douceur sont apres repartir en pousse



Commentaire de GRANIT 25/11/2014 19:05:12

Ces multiples jugements de valeurs soutenus par des affirmations ridicules et insensées relevées dans la grande majorité des posts publiés sur cette page, ne font que constituer un débat que je peux qualifier d'une insuffisance qui frise la consternation...

Mais quelle serait la teneur de vos réactions, si des raccourcis hasardeux étaient avancés tels que Viticulteurs Conventionnels = Production intensive = FNSEA = Droite réactionnaire etc...
De quoi parle t’ont? Sur quel contenu s'appuie ces affirmations?
De la part en plus d'un bon nombre de protagonistes qui n'ont certainement qu'une connaissance bien partielle de ces sujets. Bonne Continuation...



Commentaire de femme de ............................... 25/11/2014 20:06:51

quel déferlement!!!quelques commentaires de vignerons passionnés et authentiques et "HOP!"les mauvaises langues se déchainent!!la bétise est à consommer avec modération!!ne reçoivent des leçons que ceux qui en ont besoin!François Bouchet , depuis 1962 est convaincu par la bio dynamie,il défend de vraies valeurs paysannes et étudie le lien qui unit l homme la terre les planètes!!!les memes valeurs pour tous ,pour tous les vignerons dont le but est de fabriquer du bon vin ,de le faire partager!!avec de tels commentaires ,ce sont les "BIO"qui trinquent!!alors finies les conneries , buvons et du bon !!!santé à tous !! et surtout , sauvegardons celle de nos enfants!!!!



Commentaire de Femme 25/11/2014 21:58:44

J 'ai adoré femme de!! Son discours sectaire est digne d'une conjointe de Mr + J'aurai aimé que ces hommes aient eu la sagesse de faire participer leurs homologues féminines au débat: je suis certaine que vos femmes, épouses, collègues auraient pu défendre une noble cause avec respect, tact et diplomatie. Effectivement nous ne les avons pas entedues de suite. Peut être qu'ellles étaient occupées à chercher de l'eau au puit!



Commentaire de Balthazar 26/11/2014 11:43:59

Bio ? Bien sûr ! Le Bordelais va mourir sous les pesticides :
http://rue89bordeaux.com/2014/05/vigne-sellette/

Bio c'est la seule solution en attendant le passage à la biodynamie qui demande encore plus de savoir-faire !




Commentaire de argilo calcaire 27/11/2014 18:11:17

Arrêtez de vous cacher derrière la démarche "bio", ce n'est pas elle qui est attaquée à travers la grande majorité des commentaires, c'est davantage votre façon sectaire de voir le monde viticole. En regardant la vidéo, j'ai pu remarquer deux façons bien différentes d'être "bio", celle de monsieur Sanzay, qui suit une démarche personnelle, responsable et respectueuse qui est tout à fait louable et propice a faire avancer le débat, qu'on soit ou non "bio", puis, l'attitude presque arrogante des autres, paradant de vérité en contre vérité pour satisfaire un orgueil mal placé. Messieurs,au lieu de vous enfoncer dans cette attitude bornée, faîtes nous plutôt rêver en essayant de faire des vins peut être moins verticaux mais plus exceptionnels.



Commentaire de sophie la girafe 30/11/2014 09:10:28

chers amis,
le salon est en ce moment ! allez donc y faire un tour
vous y découvrirez des passionnés et y boirez les meilleurs vins de la région.
posez-vous donc la question du goût (oui je sais vous avez déjà gouter du vin bio mais c'était une fois il y a 5 ans et vous aviez acheté la bouteille en supermarché!)
pourquoi ce produit a t'il un goût différent du conventionnel ?
Testez également quelques fruits et légumes et autres produits d'épicerie, vous trouvez qu'ils ont un goût différent. Renouvelez l'expérience sur le plus long terme, vous trouverez que votre produit "normal" à finalement un drôle de goût.
effectivement le gout du bio c'est le goût du vrai et c'est souvent le goût d'un produit (quel qu'il soit) fait avec passion (et non industriel mais bon si vous aimez bosser à l'usine!)
Longue vie à ces vignerons, aux autres aussi que j'aime bien.



Commentaire de client 30/11/2014 18:40:01

Cela veut dire quoi? Que les vins présentés au salon vins et gastronomie de saumur ne sont pas bons. Décidemment, ce n'est pas l'humilité qui vous étouffera.



Commentaire de vilain petit canard 30/11/2014 23:54:52

ça y est sophie la girafe vient nous sauver du monde industriel , mais je rêve , vous êtes vraiment bornés. Dans tous les commentaires de cette page , personnes n'a dit que les produits bio n'étaient pas bon mais que le comportement des personnages était affligeant , ce n'est pas la même chose.Je ne pense pas que c'est en critiquant les autres que vous arriverez à faire aller les gens dans ces salons et comme dit si bien "client" un peu d'humilité.



Commentaire de a table 01/12/2014 14:10:41

femme ,je suis d accord qu il faille une agriculture massive pour nourrir les quidams mais entre manger de l industriel banalisé et sans trop de gout et un produit avec une culture plus propre (j ai pas dis bio) la difference de gout est bien la.et si vous ne la trouvez pas cela commence a etre grave car l industrie agroalimentaire charche tjr des gouts qui attire le client mais pas forcement de qualité.c est comme dans les champs entre engrais naturel et chimique.aucun sondage de verre de terre a été realisé car tous mort en version engrais chimique mais la terre dit merci avec une fumur organique.



Commentaire de Femme de ... con 02/12/2014 12:42:06

"A table", y'a moins de vers de terre dans les sols bio que dans les sols conventionnels alors arrêtez de dire des bêtises. A lire : http://www.viti-net.com/vigne_vin/article/moins-de-vers-de-terre-dans-les-sols-de-parcelles-bio-18-80599.html
Pour ce qui est du bio, il n'est pas critiqué alors arrêtez l'amalgame. Ce sont les guignols en manque d'humilité qui nous font sortir de nos gonds.



Commentaire de ancien agri 02/12/2014 14:03:14

ya lgt que vous n avez pas été dans les champs car si plus de verre de terre en sol conventionnel que bio je veu bien creuser et vous les montrer.un sol enrichi en matiere organique est plus vivant qu un sol qui recoit de l engrais chimique qui libere son action sur le cou mais a long et moyen terme n aporte plus rien a la terre.il faut etre logique



Commentaire de hugues .G 02/12/2014 14:06:28

il faut regarder des textes et comparatifs et etudes neutres et non diligenré par des organismes de cooperative qui ont tout interet a continuer de vendre leur produit phyto comme ce texte de Terre-net Média qui bien sur rassure le conventionnel de sa bonne pratique.apres on ne croi que ce que l on voit



Commentaire de stephane morin 02/12/2014 14:08:51

femme de .il est si difficile d etre une epouse de viti conventionnel pour ne pas donner son nom avec lequel nous sommes fier d exercer notre profession si nous avons la conscience tranquille.je ne comprend pas



Commentaire de Ver de terre 02/12/2014 14:45:36

"Il semblerait que le travail du sol réalisé en viticulture bio, plus fréquent et plus profond qu’en viticulture conventionnelle, ait un effet négatif marqué sur le fonctionnement biologique du sol. Toutefois, l’augmentation de la compaction et de la teneur en cuivre disponible ont contribué à des modifications de l’état physique et chimique du sol, préjudiciables pour le fonctionnement du sol."
Tirés des actes de la 5ème journée scientifique organisée par l'Institut des hautes études de la vigne et du vin (Ihev), à Montpellier, le 5 avril 2012. L’intervention de P Coll avait pour thème : « Quels effets à long terme de la viticulture biologique sur le fonctionnement du sol ? » Ce travail a notamment était financé par l'ADEME.



Commentaire de bebert 02/12/2014 15:42:08

et les pesticides ils adorent les verres de terre? arretons et aller un peu plus dans les vignes et observez bien la nature et le sol.les vignes ressemble a des paysages lunaires et ou les verres de terre pourraaient ils trouver a bouffé.la terre est a nu et la mousse si install signe de terre morte



Commentaire de Soso 02/12/2014 16:28:02

Et allons plus à la rencontre des viticulteurs bio et observons les bien. Ils sont tous barbus, fument des pétards, sentent mauvais, sont imbus de leur personne et font tous du vinaigre.
Faut arrêter de généraliser !
Des "verres" de terre il y en a plein le saumurois qui est truffé de caves où on peut boire du bon vin "bio" ou pas ! De la mousse il y en a aussi mais c'est plutôt dans les flûtes de mousseux "bio" ou pas !



Commentaire de Dommage 03/12/2014 20:22:45

Toujours pas de réaction des protagonistes de cette vidéo, pas la moindre tentative d'explication de leurs propos!
Sont ils bien conscients en lisant ces commentaires du préjudice qu'ils ont causé ? Il existe depuis depuis de nombreuses années une entente cordiale entre un grand nombre de vignerons, qu'ils soient bio ou pas. Ces relations basées sur le respect du travail et de la personne sont tout à fait propices à faire avancer chacun d'entre nous vers une démarche de plus en plus responsable et respectueuse de l'environnement. Certes, pour diverses raisons ( sociales, économiques ou autres), certains avancent, sur certains points, peut être un peu moins vite que d'autres, nul n'est parfait, ce n'est pas pour autant que l'on puisse les qualifier de pollueurs ou de "chimique".
Etant moi même passé en viticulture "bio" certifiée, donc ancien "conventionnel", je n'ai pas l'impression d'avoir découvert le respect de la nature et de la terre le jour de ma certification. Certains des propos tenus dans cette vidéo sont des raccourcis enfantins et parfois des contres vérités dignes d'une fin de soirée bien arrosée au coin d'un comptoir, mais pas d'un article de presse. Il est à mon avis préférable de communiquer sur soi-même, sur son ressenti, son travail, sa passion, pour faire avancer les choses plutôt que de critiquer celui qui ne fait pas pareil que nous, l'exercice est parfois plus long, plus compliqué mais combien plus efficace.
Yann



Commentaire de des vrais champions 30/01/2015 13:01:27

et vive l autocongratulation!!!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI