Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. La nouvelle organisation du nouveau marché a fait des mécontents samedi...

En 2011, la municipalité Apchin avait déplacé le marché des produits manufacturés de la place de la République vers l'axe Franklin Roosevelt/Bilange en raison des travaux du théâtre et en prévision de la rénovation de la place. Aujourd'hui, les travaux ne se feront plus et certains commerçants non-sédentaires étaient invités à se réinstaller face à la mairie. Trop peu nombreux à leurs goûts, ils ont invectivé, Jackie Goulet, le premier adjoint en charge du dossier.



Décidément, les commerçants non-sédentaires ont du caractère et défendent leurs intérêts bec et ongle. Lors du premier déménagement en 2011, le ton était déjà monté avec Albert Rodriguez qui traitait le dossier. En 2014, pour la première installation place de la République du nouveau marché, des invectives ont été lancées à l'endroit de Jackie Goulet. Une poignée de camelots ont considéré que l'élu leur aurait menti quand à la densité du marché Place de la République. En effet, ils n'étaient qu'une demi douzaine à s'installer devant la mairie, alors que 18 emplacements sont prévus.

Abonnés et passagers réguliers ou non...

Il y a deux familles parmi la centaine de commerçants non sédentaires, enfin presque 3. Les abonnés, les passagers réguliers et... les moins réguliers. Ce sont eux qui ne sont pas venus samedi matin et qui ont laissé leurs collègues esseulés. Comme pour tout commerce l'emplacement joue un rôle essentiel. Les camelots aiment repérés et retrouvés facilement. Cinq réunions ont été nécessaires pour que chacun trouve sa place avec les différents protagonistes.

Des critères

C'est pour répondre à des problèmes de sécurité d'accès pompier et de sécurité et à la demande de certains commerçants de la rue Franklin Roosevelt qui avaient fait remarquer à la ville que la présence de commerçants devant leurs vitrines, notamment ceux qui accrochent des produits, gênait leur visibilité, que ce déplacement a été organisé.
La définition des emplacements dans les discutions ont répondu à plusieurs critères. Il y a tout d'abord l'ancienneté. Le service des droits de place est informatisé depuis 2007. C'est cette date qui a fait foi. Ensuite, il y a l'assiduité. Les abonnés sont prioritaires, puis viennent les passagers réguliers et... les moins réguliers. Le choix de la place de la République a été fait pour avoir la possibilité de s'étendre si des "passagers" manifestaient l'envie de venir s'installer.
Pour mémoire, le tarif pratiqué pour le droit de place est 80 centimes d'euros le m² par journée d'occupation.


Article du 16 novembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :

16/11/2014 11:45:48 Commentaire de patroc

Messieurs et Dames de la rédaction je vous trouve un peu méprisant pour les commerçants non sédentaires qui exercent un dur métier, je le sais par expérience...
arrêter votre mépris en les appelant "CAMELOTS"


16/11/2014 12:01:44 Commentaire de Jamais contents ?

Je suppose que ce sont les mêmes qui se sont plaint du déménagement de 2011 qui se plaignent de celui de 2014. Je me trompe ?


16/11/2014 18:26:00 Commentaire de @patroc

Il ne faut parler non plus de femmes de ménage mais de techniciens de surface ?


16/11/2014 22:42:33 Commentaire de gaulois

Un rien râleur les deux pattes, d'abord on râle après on voit !
Il vaudrait mieux imaginer comment l'améliorer et inciter des collègues venir s'installer avec eux.


17/11/2014 07:55:11 Commentaire de papy cassecou

Mr APCHIN je cite "çà commence" concernant l'installation des commerçants non sédentaire. Non Mr APCHIN çà continue, qui les a fait se déplacer rue Franckin Roosevelt, alors qu'ils n'étaient pas d'accord.


17/11/2014 10:11:38 Commentaire de Jpf

Un marchė en centre ville est toujours compliquė, incorporer les non sedentaires devant les vitrines commerçantes n est surement pas la bonne solution, le probleme franklin roosevelt est resolu mais quand est il de la bilange. La plupart des vitrines des commerces sont dissimulės (camaieu, sfr ,cash convecteur etc...) par des activites concurrentes, donne t on la priorite a des emplacements qui rapporte 80cts le metre carre ou a des commerces dont les loyers et charges sont nettement superieur.
J attend de voir les manifestations de noel.


18/11/2014 08:38:01 Commentaire de camelot

Un camelot à l'époque allait de ville en ville vendre ses produits. Donc patroc c'est pas la même définition qu'aujourd'hui? En quoi cela est-il méprisant? Il faut arrêter d'être toujours et systématiquement dans l'aboiement (idem pour les femmes de ménage).


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI