Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Après avoir déraillé, l'Agence de Développement se remet sur la voie.

A la mi octobre les chefs d'entreprises, membres du bureau de l'agence de développement économique du Grand Saumurois, démissionnaient en bloc de leurs fonctions. Ils voulaient signifier aux élus leurs désaccords sur les orientations de fonctionnement de l'organisme paritaire (relire notre article les chefs d'entreprises démissionnent et bousculent l'ordre établi). Ce jeudi 20 novembre, un accord pour réfléchir au fonctionnement de l'établissement de développement économique du grand Saumurois a été trouvé. Le matin même où le fret ferroviaire refaisait son apparition dans la zone de Méron...


L'agence de développement avait été en partie créée pour faire venir des entreprises dans la zone de Méron. Elle avait orienté sa communication sur la "seule zone du Grand Ouest a être embranchée fer". Sur les salons de France et de Navarre, une maquette avec un petit train animait son stand. Manque de chance, en 2007, la SNCF décidait de fermer le fret "Wagon isolé" de sa gare de Montreuil. Quelques temps plus tard, les naturalistes demandaient aussi et avec succès que soit pris en compte la présence l'Euphorbe de Séguier et l'Outarde Canepetière. Des espaces sont aujourd'hui définis et... Ce jeudi 20 novembre, le premier train de Nestlé Waters arrivait chez le transporteur Combronde...(lire notre article de ce jour en cliquant ici)

Temps politique et temps entreprise

Il aura fallu 7 ans pour que la zone de Méron redevienne à nouveau commercialisable. Le temps... C'est sur cette notion, entre autres, que chefs d'entreprises n'étaient pas d'accord avec les élus. Guy Bertin, le président de l'Agglo déclarait après la démission des chefs d'entreprises de l'Agence : "J'aimerais que l'on puisse aller plus vite, mais, malheureusement, on ne peut pas définir une stratégie et l'appliquer immédiatement comme en entreprise. Je comprends que les chefs d'entreprises veuillent de la réactivité mais il faut qu'on étudie précisément quelles seront les missions de l'agence et éviter les doublons."

Nouvelle donne pour l'Agence

Avec la création du Grand Saumurois, qui regroupe les Communautés de Communes de Gennes, Longué, Doué-la-Fontaine et Saumur, l'agence a quitté la seule sphère de Saumur Agglo pour rejoindre celle du nouveau grand bassin de vie de 100 000 habitants... Elle est passée du nom d'Agence de Développement du Saumurois (ADS) à celui d'Agence de Développement du Grand Saumurois (ADGS). La donne est nouvelle pour l'agence. Pour ré-orienter sa mission et penser à son avenir, les chefs d'entreprises avaient fait appel à un Cabinet. La copie rendue par "Katalyse", au lieu de fédérer, a eu pour objet de diviser, d'autant que l'Agence dirigée par les chefs d'entreprises, se sentait oubliée des actions en cours pour le développement économique sur le territoire.

La réforme des territoires en toile de fond

La géométrie des services économiques est variable selon les collectivités qui forment le Grand Saumurois. "Saumur Agglo dispose d'un service complet, Longué, d'une personne dédiée à l'accompagnement, mais à Doué la Fontaine et à Gennes, il n'y a personne pour effectuer cette mission", explique Eric Touron, le président du Grand Saumurois. Ce dernier n'oublie pas, non plus, que la réforme territoriale imposera peut-être aux Communautés de Communes de fusionner : "Effectivement, nous avons dans un coin de notre tête, l'idée que, demain, il se peut que les Communautés de moins de 20 000 habitants, c'est le cas de Doué, Gennes et Longué, soient obligées de fusionner. Il se pourrait que nous soyons tous réunis au sein du Grand Saumurois. Il faut anticiper".

Rendez-vous fin mars

Réunis ce jeudi 20 novembre, chefs d'entreprises et élus ont trouvé un accord et ont fait le choix de se donner un temps commun pour définir quel sera le paysage du développement économique de la région. Jean Benoit Portier, le président de l'Agence de Développement :"Nous avons fait le choix de prolonger notre mandat jusqu'à la fin mars. J'ai ressenti chez les élus, une vraie volonté d'avancer. Le temps pour qu'en interne, nous dressions un état des lieux des organismes qui interviennent et comment. Ce sont Aloyse Wagner, l'ex PDG d'Euramax et le salarié de l'ADGS, Aymeric de Monplanet, qui auront cette tâche. Nous, chefs d'entreprises, nous sommes, au sein de l'Agence, des citoyens qui sommes là pour apporter notre connaissance des dossiers. Un peu comme si les élus, pour développer le sport, interrogeaient des sportifs". Le président du Grand Saumurois, Eric Touron semble sur la même longueur d'onde : "Il nous reste du travail, nous avons beaucoup de points de convergence. La satisfaction sera totale quand nous aurons fin mars réussi à boucler le dossier".
L'agence de développement est remontée sur les rails...


Article du 20 novembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI