Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Les adjoints et conseillers de Cizay-la-Madeleine expliquent leurs démissions.

La petite commune de Cizay-la-Madeleine n'a, jusqu'à lors, que très peu fait parlé d'elle si ce n'est par la vente de l'Abbaye d'Asnière, par le Conseil Général de Maine-et-Loire à l'épouse du maire de Beaune l'année passée. 12 des 15 conseillers municipaux ont démissionné de concert reprochant au maire son manque de dialogue.

Rififi municipal à l'ombre de l'Abbaye.


Les démissionnaires avaient préféré attendre quelques jours avant de donner les raisons de leur départ du Conseil (relire ici). Par un communiqué, les deux ajointes et 10 conseillers expliquent leur départ. Le quorum n'étant plus atteint au sein du conseil, une élection devrait avoir lieu début janvier. Les démissionnaires ont annoncé leur volonté de se représenter dans leur ensemble. La préfecture, elle n'a pas encore statué sur le fait que le maire doit être réélu par la nouvelle assemblée.

Voici le communiqué :

"La situation étant très sérieuse, nous avons préféré en informer Monsieur le Préfet en priorité.

Après avoir essayé de dialoguer avec Monsieur le Maire au fil des réunions de conseil, au bout de huit mois, 10 conseillers et 2 adjoints du conseil municipal de Cizay la Madeleine (sur 15 personnes)ont déposé leur démission.

Il s'agit d'une démarche collective et solidaire rendue nécessaire par l'absence totale d'écoute
et d'ouverture de Monsieur le Maire.

Cette démarche exceptionnelle exprime une rupture totale et profonde avec le mode de gouvernance de Monsieur le Maire.
- bureau municipal, commissions, compte- rendus : ignorés .
- manque de transparence sur les travaux et appels d'offres
- absence de communication...

Outre l'expression de ce désaccord absolu, cette démission vise à alerter les concitoyens afin de reconstruire, dans le cadre défini par Monsieur le Préfet, les bases d'une véritable gestion responsable, partagée et assainie.

Ce manque de concertation et de communication, nous obligent aujourd'hui à démissionner de nos postes de conseillers avec beaucoup de regrets et d'émotion".


Article du 26 novembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI