Saumur : Alltub investit pour asseoir sa position de leader mondial du tube aluminium.

Ce jeudi 27 novembre 2014, le groupe Alltub organisait un point presse au sein du site de Saumur, sur la Zone Industrielle du Clos-Bonnet, pour présenter ses projets de développement économique. L'objectif est d'investir afin d'asseoir sa position de leader mondial dans la fabrication de tubes aluminium, malgré la fermeture du site de Bondoufle (Essonne), il y a quelques mois (relire notre article). Investir pour mieux régner, c'est le leitmotiv d'Alltub et de son président, Mario Barbero.

Mario Barbero, le président du groupe Alltub.


Alltub est le leader mondial du tube flexible en aluminium, avec 1,4 milliard de tubes vendus par an. Les clients sont multiples (La Roche-Posay, Panzani, L'Oréal, etc...) et bien repartis puisque aucun ne possède la majeure partie du marché d'Alltub. Il est également un des principaux producteurs européen d’aérosols et cartouches en aluminium. Avec quatre sites de production dans le Monde (France, Italie, République Tchèque et Mexique), le groupe Alltub génère un chiffre d'affaires de 115 millions d'euros.

Déjà 5 millions d'euros investis à Saumur.

À Saumur, le site dispose de 48 000 m², dont 20 000 m² couverts. L'objectif, désormais, c'est d'investir dans les équipements pour conserver cette place de leader. Comme l'explique le président du groupe, Mario Barbero, « le groupe Alltub a déjà investi 20 millions d'euros en 2013-2014, dont 5 millions sur Saumur. Pour la période 2015-2017, le plan d'investissement est de 13 millions d'euros, dont 1 ou 1,5 million par an à Saumur ». Jacques Godard, le directeur général d'Alltub France, a également souligné que cet investissement devra passer par une formation en interne de l'entreprise, pour anticiper notamment les départs à la retraite des « anciens », présents depuis les années 70.

La fermeture de Bondoufle était « inévitable ».

Le président Mario Barbero s'est également exprimé sur la fermeture du site de Bondoufle (Essonne), acquis en 2007 et fermé en 2014. Selon lui, cette fermeture était « inévitable » puisque « structurellement, le site n'avait aucune possibilité d'être rentable. A l'heure où les entreprises ont besoin d'être spécialisées dans un secteur d'activités, le site de Bondoufle était trop généraliste. De plus, il y avait trop de rotations dans les emplois ». Malgré cette fermeture, le groupe Alltub reste leader mondial dans son secteur d'activités dominant. À Saumur, par exemple, Mario Barbero souhaite que la production de tube aluminium se focalise à 100% sur le secteur pharmaceutique, sur le long terme.

« Renforcer sa position de leader, c'est aussi optimiser les métiers »

Actuellement, 61% de la fabrication sont consacrés au secteur pharmaceutique, 22% à la cosmétique, 16% à l'industriel et 1% à l'alimentaire. « Renforcer sa position de leader, c'est aussi optimiser les métiers », explique Jacques Godard. Un sentiment renforcé par son président, Mario Barbero : « Les tubes sont vendus à très bas coûts et c'est pour cette raison que les 1 200 salariés du groupe, y compris les 250 Saumurois, doivent optimiser leur façon de travailler ».


Article du 27 novembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI