Des collèges entrent en REP, d'autres en sortent... À Saumur, pas de changement pour Mendès-France.

Ce mercredi 17 décembre 2014, Najat Vallaud-Belkacem dévoilait sa nouvelle carte de France des Réseaux d'Éducation Prioritaires, anciennement appelés et plus connus sous le nom de Zones d'Éducation Prioritaires (ZEP). Beaucoup de changements ont eu lieu dans l'hexagone mais pas à Saumur, où le collège Pierre Mendès-France (le seul concerné à Saumur) est toujours classé en REP.


Au nombre de 1 089, avec à chaque tête de réseau un collège, les nouveaux REP ont été dévoilés ce mercredi 17 décembre. Pour la ministre de l'Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, les contours de la nouvelle carte de l'éducation prioritaire ont pour objectif de réduire les inégalités sociales. La carte sera applicable à la rentrée 2015. Des établissements entrent dans ces réseaux, d'autres en sortent. Le choix est effectué par les académies et la ministre tranche. Conséquence : des voix se sont élevées lorsque des établissements se sont rendus compte qu'ils risquaient d'être exclus du nouveau dispositif. Un millier de collèges et 8 000 écoles sont concernés par l'éducation prioritaire et 350 millions d'euros supplémentaires vont être investis par l'État.

Ne les appelez plus ZEP mais REP désormais.

Les Zones d'Éducation Prioritaires (ZEP) puis Réseaux d'Éducation Prioritaires (REP) sont, dans le système éducatif français, des zones dans lesquelles sont situés des établissements scolaires (écoles ou collèges) dotés de moyens supplémentaires et d'une plus grande autonomie pour faire face à des difficultés d'ordre scolaire et social, rompant ainsi avec l'égalitarisme traditionnel du système éducatif français (« donner plus à ceux qui en ont le plus besoin »). Elles sont définies par l'Éducation Nationale et ont été créées en 1981, dans le but de lutter contre l'échec scolaire. Ces zones n'existent plus sous le nom de ZEP depuis 2006-2007, d'autres dispositifs les remplaçant sous des appellations variables (APV, RAR, CLAIR, ECLAIR, etc...) mais l'expression reste ancrée dans le langage éducatif et plus globalement dans l'esprit des gens.

Dans le Maine et Loire, trois établissements disparaissent de la carte des REP les collèges Rabelais et Renoir d’Angers et le collège Jacques-Prévert de Châteauneuf-sur-Sarthe.


Article du 17 décembre 2014 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI