Abbaye de Fontevraud : passation de pouvoirs entre l’Etat et la Région

Une nouvelle étape pour l'Abbaye de Fontevraud a été officialisée Samedi soir : La nouvelle convention de gestion l'Abbaye de Fontevraud a été officialisée. C'est désormais le Centre Culturel de l'Ouest (financé à 90% par la Région) et non plus l'Etat qui gère l'édifice dans sa globalité, quoiqu'il en reste propriétaire.

De gauche à droite : Jacques Auxiette (Président du Conseil Régional des Pays de la Loire), Xavier Kawa-Topor (Directeur du Centre Culturel de l'Ouest) et Jean Daubigny (Préfet de Région).

Lors de l'assemblée générale qui s'est tenue le 19 juin dernier, le conseil d’administration du centre Culturel de l’Ouest a approuvé le projet de convention par laquelle l'État confie de nouveau au Centre Culturel de l’Ouest la gestion du domaine de l’Abbaye de Fontevraud pour les dix-huit prochaines années.

Le document contractuel est complété de trois autres conventions par lesquelles l’Etat attribue des autorisations d’occupation temporaire à la Région pour réaliser les investissements lourds que le projet de développement de l’Abbaye requiert.
L'année 2010 s'ouvre donc pour le Centre culturel de l'Ouest sur des perspectives qui vont mobiliser tous les acteurs attachés au devenir de ce patrimoine en permettant d'intensifier l'offre culturelle et artistique et accentuer les actions de valorisation, de favoriser l'ouverture et l’élargissement du public notamment à destination des familles, de proposer une offre qualitative et singulière de tourisme d'affaires et de poursuivre l’ouverture de l'Abbaye sur des activités contribuant au développement local. "C'est une nouvelle étape pour Fontevraud", signifiait Jacques Auxiette, Président du Conseil Régional des Pays de la Loire et Président du Centre Culturel de l’Ouest-Abbaye de Fontevraud à l'occasion de l'officialisation de cette signature.  "Après 18 années de conventionnement entre l'Etat et la Région, et après toutes ces années de travaux de restauration, place aujourd'hui au développement éconimique, touristique et culturel, pour que rayonne ce magnifique outil", décalrait Jean Daubigny, Préfet de la Région des Pays de la Loire. J. Auxiette de continuer : "Notre volonté est de porter encore plus aujourd'hui l'excellence culturelle auprès du plus grand nombre et de faire vivre l'Abbaye toute l'année. Depuis 2006, nous travaillons avec Xavier Kawa-Topor, à un projet commun qui viese à faire de ce lieu une "Cité idéale" de la culture pour tous aux portes de notre Région. Un lieu où l'on pourra trouver les clefs du passé pour comprendre le présent." Et Jean Daubigny de conclure : "Cette convention permet de clarifier les responsabilités entre le CCO et la Région pour conforter l'attractivité du site. Si depuis 18 ans, la dimension "conservation patrimoniale" était primordiale, aujourd'hui ce type de gestion permettra de mieux identifier le projet culturel et d'assouplir les modes de gestion"...bref de permettre au CCO d'être maître de ses choix en matière de développement culturel mais aussi touristique.

 

Le projet dans le détail

 

Des mois de réflexion, mobilisant plusieurs groupes de travail associant les partenaires de l’Abbaye, ont permis au Conseil d’Administration d’adopter le projet de développement de l’Abbaye et de tracer les perspectives d’aménagement. Dépassant la seule logique "monument historique" qui a permis de sauvegarder le patrimoine architectural, le projet vise à ouvrir une nouvelle "période historique" : celle d’un patrimoine vivant et à vivre, conjuguant passé, présent et avenir ! Cité monastique, puis cité pénitentiaire, l’Abbaye doit continuer à être pensée en tant que cité, impliquant une vision urbanistique. Bien plus qu’un simple constat architectural, il s’agit de « faire projet » avec la notion de cité. Le "projet-cité" questionne le rapport au temps en pensant l’histoire comme un mouvement, faisant de la création et de l’innovation un enjeu central ; le rapport à l’espace en pensant l’articulation de l’Abbaye avec ses territoires, faisant de l’ouverture un enjeu majeur ; le rapport à l’autre en pensant la diversité des activités propres à la cité (culturelles, intellectuelles, résidentielles, économiques, etc.) faisant de la pluralité un enjeu permanent.

Trois ambitions principales structurent le projet :
- Le développement culturel, avec pour objectifs la valorisation et médiation du patrimoine, la création artistique, le spectacle vivant, le débat d’idées, …
- Le développement touristique, autour du renforcement de l’offre de tourisme culturel, tourisme familial, tourisme d’agrément, tourisme d’affaires, …
- Le développement territorial, en faisant de l’Abbaye un acteur du développement du Saumurois et plus largement du Val de Loire.

Fontevraud, cité d’histoire(s), cité en devenir !

Pensée et vécue comme une cité, l’Abbaye de Fontevraud et son projet s’organisent en sept quartiers ayant chacun une vocation majeure, constituant le cadre de référence des travaux et aménagements des années à venir. Ainsi, un schéma directeur des vocations et des usages, document approuvé par la Commission Supérieure des Monuments Historiques, précise les affectations de chaque espace de l’Abbaye en fonction de leur qualité architecturale, et confrontant les perspectives d'évolution souhaitées avec les servitudes liées à l'architecture et à l'histoire des lieux. En proposant de "faire cité", en rassemblant ce qui paraît épars voire contraire, le projet ambitionne de poursuivre l’histoire de l’Abbaye, en construisant une "Cité à vivre", et pas simplement une "cité à contempler" (voir le plan de la cité idéale de l'Abbaye demain en PDF joint).

Des grands chantiers en 2010

L'année 2010 sera celle des chantiers  et de l'affirmation du projet culturel. Les projets fonciers :

- Projet énergie : études et lancement des premiers travaux visant la réhabilitation énergétique du site et la création de la chaufferie bois.
- Hôtellerie Saint Lazare : lancement des travaux de rénovation et procédure de sélection d’un nouvel opérateur hôtelier.
- Aliénor Café : création d’un point de restauration au coeur de l’Abbaye, autour d’un concept de "bar à vins".
- Développement touristique : finalisation et mise en oeuvre d’un programme d’actions de marketing touristique.

L'ambition du projet culturel :

Le projet culturel a pour socle le bilan des quatre dernières années dont les points saillants ont été notamment :
- La définition et la mise en oeuvre d’un projet de développement culturel partagé entre l’Etat et la Région,
- L’ouverture au territoire, à ses acteurs, notamment dans une dimension interrégionale.
- Une méthode participative qui a conduit à l’émergence de l’idée de Cité (autour de l’événement « Cité Idéale »).
- L’ouverture à tous les publics, notamment les familles et les jeunes.
- L’ouverture aux cultures actuelles (design, cinéma d’animation, arts de la rue, musiques actuelles…)
En 2010 s’ouvre une nouvelle étape dans le développement du projet culturel de Fontevraud. Interrogeant l’idée de "cité", il ambitionne de faire de ce grand site patrimonial un "laboratoire du vivre ensemble".
- Un lieu de débats et de rencontres autour du « vivre ensemble » interrogeant notamment les discriminations dans notre société contemporaine.
- Un lieu de diffusion et de création artistique résolument tourné vers les cultures actuelles (musique, spectacles, arts visuels, design).
- Un lieu d’histoire qui propose d’explorer le passé pour y trouver des clefs de compréhension du présent.
- Un lieu d’éducation et de formation, d’accès pour tous à la culture.
Cette ambition suppose à terme la réalisation de projets d’aménagement importants comme l’équipement de salles de spectacles, la création d’un musée de site, la création d’une pépinière d’entreprises….


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 25 janvier 2010 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Alain TEXIER

Voici en effet une merveilleuse nouvelle et l'on ne saurait trop en remercier ceux qui l'on rendu possible.Un regret pourtant,il ne me parrait pas que, dans le panel des actions en visagées, figure la reprise des études historique consacrées à l'étude de l'ordre monastique de Fontevraud. De ces études,le Comité d'histoire fontevriste auteur de cinq - je crois- interessantes plaquettes, sans doute toujours en vente à l'abbaye royale, était le promoteur . Mais depuis un certain ombre d'années, plus de nouvelles des travaux de ces chercheurs en histoire fontevriste ... et c'est bien dommage.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI