Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Edito de Michel Choupauvert : laïcité ou tolérance ? C'est valable à Varrains ou au Coudray aussi.

Je suis d'une nature optimiste et j'aimerais bien voir des graines pousser sur le terreau maudit des martyrs Charlie. C'est pas gagné, mais il y a quand même des gestes positifs... Cela serait bien, par exemple que l'imam de Paris soit écouté quand il souligne que l'islam est une "religion de tolérance et de coexistence". La tolérance ! Nous aussi dans la région nous avons nos exemples...



Cela fait presque que 3 semaines que l'horreur a frappé en France. La majorité silencieuse s'est réveillée pour dire non à la barbarie et oui à la liberté d'expression... Depuis, la raison gagne du terrain sur l'émotion et les valeurs de la laïcité. Le fondement du "bien vivre ensemble" depuis 1905, regagne les discours politiques presque unanimes sur le sujet. Doit-on parler de laïcité et/ou tolérance ? Je crois me souvenir que c'est sous cet angle, de la tolérance, que Voltaire attaquait les fanatismes et a allumé la lumière de la laïcité un siècle avant la révolution. C'est certain, le mot tolérance est plus simple et accessible et moins connoté que laïque... Si j'avais a en dessiné un, je lui mettrai un KWAY, une banane, une barbe et il crierait "fermez les écoles libres"...

Montrer l'exemple

Le dernier couac que je connais entre l'école libre et laïcité, c'est à Varrains qu'il a eu lieu. L'église est en réparation et, pour fêter noël, "Saint Florent" a demandé la salle de la mairie toute proche. Oui, a répondu le maire sans y voir aucun mal. Un internaute nous a envoyé l'invitation à "une célébration de la nativité dans la salle des mariages" dénonçant le non respect du principe de laïcité. Le kiosque s'est posé la question de savoir s'il devait le passer. Ils ont téléphoné à l'école pour savoir si oui ou non, il y aurait des chants religieux. Oui a répondu le directeur. Alors, ils ont passé.... A posteriori, je crois qu'ils ont eu raison. Les enfants n'avaient rien demandé, ils voulaient juste fêter Noël, mais, comment voulez-vous que les autorités soient fermes avec des demandes d'autres communautés, tels que le port du Nikab ou l'aménagement d'horaires de piscine pour les les femmes, si les principes ne sont les mêmes pour toutes les confessions. Le papyrus de l'ouest reprenait l'information et sortait la boîte à jeu de mot et assimilait celle-ci à Tartuffe.... M'ouais.

Du théâtre pour les limites de la tolérance

Clochemerle Macouard a fait fort pour démontrer les limites de la tolérance et du dialogue "quand ça m'arrange". Vous avez été 4 000 (soit 4 villages comme le Coudray) à passer 10 minutes en moyenne à regarder des élus du village s'exercer à la démocratie dans leur Conseil Municipal. (la vidéo par ici) Entre pantomime et opérette, le maire, minoritaire, s'accroche à son siège et pourfend l'opposant à coups de procédures et d'avertissements pour finalement accéder à la demande des élus majoritaires... Incroyable ! Elle est pourtant sympa et représentative du Coudray Macouard cette assemblée municipale "arc en ciel" comme disait Mandela... Bah non, on ne s'écoute pas, sur fond de mauvaise fois. Une fois qu’on a passé les bornes, il n’y a plus de limites » écrivait aussi Alphonse Allais... On peut donc jouer avec la tolérance et aussi les mots, refuser les évidences... Le maire du Coudray ne doit pas avoir compris qu'il n'avait plus de légitimité et que son conseil municipal était bloqué. Avant que l'Etat ne mette le village sous tutelle s'il n'arrive pas à voter son budget, peut-être que pour fonctionner, le conseil devrait-il démissionner et retourner devant les électeurs ?

La rhétorique a des travers où des orateurs vont droit dans l'absurde en se refusant de prononcer des phrases simples et claires. Au Coudray Macouard, en voici un nouvel exemple ou le chat n'est pas appelé chat.
J'ai réécouté par hasard, le Tribunal des Flagrants Délires de 1982 consacré à Jean Marie Le Pen de cet article ou la parole est vraie directe et drôle (vidéos ci-après). Ce n'est pas certains que les propos tenus par Luis Régo et Pierre Desproges puissent encore l'être aujourd'hui. Dans le réquisitoire contre Jean-Marie Le Pen, Desproges se pose deux questions : 1er : Peut-on rire de tout ? Il répond oui, 2eme : Peut-on rire avec tout le monde ? Il répond "c'est dur". Puis, Luis Régo résume la journée d'un fasciste. Les mots sont directs. C'était il y a 32 ans...

Michel Choupauvert








Article du 24 janvier 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


16 commentaires :


Commentaire de ADB 25/01/2015 01:27:31

J'estime que vous faites une bien mauvaise comparaison dans "l'affaire" de Varrains, car la location d'une salle pour une fête, qu'elle soit d'inspiration religieuse ou non, n'est pas une manifestation publique, ce qu'est par contre, d'une certaine manière, le port du niqab ou de la burka dans la rue, espace public par excellence. Ce sont, selon moi, de telles mauvaises confusions qui nourrissent l'intolérance et le ressentiment.



Commentaire de La rédaction 25/01/2015 02:29:09

Bonjour ADB, Vous résumez parfaitement la situation en parlant de la location d'une salle pour une fête. A Varrains, comme ailleurs, il y a des lieux pour ça, les Ifs en l'occurence. Il n'y aurait pas eu d'ambiguïté si celle-ci n'avait pas été la salle officielle des mariages et réceptions de la commune. Peut-être nous sommes nous trompés en considérant que celle-ci était un emblème de la laïcité.



Commentaire de parent d'élève de st florent 25/01/2015 15:22:26

bonjour,
ce qui me fais rire (ou me révolter c'est selon!!!) c'est qu'on soit venu saccager une fête de noël pour des enfants sans qu'il y ai eu des arrières pensées de quoi que ce soit du directeur. Qui vous dit que cette salle n'est parfois réservé à des fins religieuses autre que catholique par d'autres personnes, rien ne leurs impose de dire en quoi consiste leurs manifestations!!! et puis entre nous, si il n'y avait que les catholiques qui fêtaient noël, les autres de religions différentes devraient travailler ce jour là alors!!!!! mais là c'est une autre histoire n'est ce pas? et puis tous ces décors de noël partout, il ne faut plus en mettre, chez personne. Mon dieu, ils appartiennent à la religion chrétienne!!!!! dirons les mauvaises langues, mais où va t on? et dire que tout ça à commencé par un parent d'élève qui a ses enfants dans cette école, et bien il faut prendre ses responsabilités et les retirer si vraiment l'enseignement ne lui convient pas, il ne fallait pas venir dans une école privée!! si c'est juste pour échapper aux rythmes scolaires qui sont imposés dans les écoles publiques et non mis en place dans le privé, c'est un peu ridicule!!! mais bon, tout le monde sait de qui il s'agit aujourd'hui, les enfants ça parlent ..... (rires). cdt



Commentaire de Bernard 25/01/2015 17:32:37

Les laïcards et autres ayatollahs extrémistes ne devraient pas oublier deux ou trois petites choses: 1) Trop de liberté tue la liberté
2) Trop de laïcité tuera la laïcité
3) La France et comme une grande partie de l'Europe depuis l'an 1 un pays de principalement de religion chrétienne.
4) Après avoir été vaincu à Poitiers en 732, l’islam essaie de se réimplanté en Europe et en France de façon insidieuse.
5) A partir du moment ou des communes (Lille entre autre gouvernée par un maire socialiste), autorise des créneaux de piscine réservés aux Femmes musulmans, pourquoi des Mairies de petite villes, village ou conseil régionaux devraient interdire les crèches dans des lieux publiques.



Commentaire de varrains kiosque 25/01/2015 19:40:09

Bonsoir " la rédaction",
Faire de l’ « affaire Varrains » un exemple de la lutte pour la laïcité, du bien vivre ensemble et relancer un édito sur l’école libre, c’est vraiment jouer les pompiers pyromanes ! Apparemment vous n’êtes pas très tolérants et le droit n’est pas votre point fort. Comme l’a dit ADC , une salle communale est une salle communale, un point c’est tout, qu’elle s’appelle Marianne ou pas. Cordialement,
David



Commentaire de La rédaction 25/01/2015 20:02:08

David, la question, justement, est que cette salle n'est pas une salle comme les autres. La salle des Ifs est une salle communale mise à disposition de toutes les associations. Celle concernée est le lieu symbolique laïque des mariages avec le portrait du chef de l'Etat et le buste de Marianne pour déco. A moins que juridiquement, vous nous démontriez le contraire. Ceci dit, c'est vraiment dommage que les enfants n'aient pu trouver une autre salle à proximité. Je crois que ce qu'a voulu dire Choupauvert, c'est que charité bien ordonné commence par soi même



Commentaire de peu importe, mais à lire.... 25/01/2015 20:55:11

juste pour infos, et remettre les choses en ordre.
oui cette salle est communale, cette salle a été payé avec les impôts de catho, des musulmans, des athées, des..... de tout ceux qui habitent Varrains, et donc quelque part elle appartient à chacun de ceux là !!!!
il y a bien dans cette salle le fameux buste de Marianne avec 2N(mais pas la photo du président à propos), par contre le nom de la salle n'est pas en hommage à ce buste, mais plutôt au personnage dans TARTUFFE de Molière "MARIANE" avec 1 seul N !!!!! alors il n'y a pas de quoi en faire un scandale qui n'a pas été compris et que personne n'a pris le soin d'analyser!!!!! c'est tellement plus facile d'enflammer la toile plutôt que de réfléchir...... à bon entendeur



Commentaire de @ parent d'élève de st florent 25/01/2015 21:22:06

"les enfants ça parlent ..... (rires)." bon puisque vous parlez d'enseignement , je vous donne la bonne version : " les enfants , ça parle.." tout ça pour être dans le bon rythme scolaire....



Commentaire de dieu 26/01/2015 07:42:45

et si l on suprimai les religions .plus de probleme



Commentaire de @Dieu 26/01/2015 10:36:38

Les religions devraient interdites pour troubles à l'ordre public, après tout il ne s'agit que de folklore
Si les "textes sacrés" sortaient aujourd'hui ils seraient interdits pour appel à la haine, au meurtre, etc...



Commentaire de Faluns d'Anjou 26/01/2015 15:13:21

Notre pays de Culture judéo chrétienne n'a pas à se justifier au nom d'une laïcité qui est devenue hystérique et extrémiste. Allez-donc voir un peu comment cela se passe dans les pays dont sont issus ceux là même qui entendent nous donner des leçons de vie, qui viennent chez nous où nous les accueillons généreusement et qui ne cessent d' imposer un mode de vie incompatible avec le nôtre.



Commentaire de bernard 26/01/2015 15:38:09

Faluns d'Anjou absolument mais en suprimant les religions plus de probleme de laicité et de coutume religieuse.ce sont eux qui foutent le bordel donc sans religion la paix.



Commentaire de Bernard 26/01/2015 16:38:35

Pour commentaire de bernard
Supprimer les religions monothéistes ne changerait absolument rien, avant elles, les Grecs, les Romains, les Celtes, les Indiens d’Amérique et tous les peuples depuis Cro-magnon ont toujours eu un ou des dieux et se sont toujours entre-tués pour se nourrir, pour un territoire, par jalousie, pour faire des sacrifices, ect..... Alors supprimez les religions n’amènerait pas la paix. Seul nos hommes politiques et les Bobos peuvent ou font semblant de croire au monde des Bisounours



Commentaire de suppression 27/01/2015 08:02:36

oui je suis d'accord, supprimons ces sectes qui n'apportent que les guerres. Pour le respect des autres ont repassera. Plus intolerant (Manif pour tous etc...) il n'y a pas!



Commentaire de a table 27/01/2015 12:47:35

16x9 Vous croyez que le délit de blasphème n’existe pas en France ? Vous vous trompez ! Non, il n’est pas question ici de ceux de Charlie Hebdo, assassinés pour avoir caricaturé le Prophète. Il y a d’autres blasphémateurs. Mais, heureusement, ils n’encourent pas la même peine. Au bûcher ! le 27 Janvier 2015 Vous croyez que le délit de blasphème n’existe pas en France ? Vous vous trompez ! Toute religion dominante est nécessairement oppressive. Ce fut vrai du catholicisme au temps de l’Inquisition. C’est vrai aujourd’hui dans les pays où l’Islam est religion d’Etat. C’est vrai en France où une toute autre religion, dominante elle aussi, a édicté des codes de pensée auxquels on serait tenu de se conformer. A ceux qui dérogent à ces règles de bonne conduite, il n’arrive quand même pas trop de mal. Ils sont juste tenus de porter une crécelle comme les lépreux au Moyen-Age. Cette religion-là a ses inquisiteurs, ses prêtres, ses bedeaux, ses enfants de chœur. Elle a bâti des églises qui sont autant de places fortes : le CNRS avec ses sociologues et ses démographes, les médias avec des journalistes parfois soumis et toujours consensuels, d’innombrables think tanks chargés de diffuser la bonne parole. Cette religion n’a pas de nom : elle se dit, ou plutôt se proclame, de gauche. Elle a la possibilité, et en use jusqu’à en abuser, de jeter l’anathème sur les mécréants et les hérétiques qui persistent à ne pas psalmodier ses prières. Les servants, serviteurs, prêtres et adorateurs de cette religion ont une caractéristique assez singulière. Ils ne s’intéressent pas à la réalité mais seulement à l’utilisation qui peut être faite de cette réalité. Ils n’ont que dédain pour les faits : ils cherchent juste à débusquer ce qu’il y a dans les reins et le cœur de celui qui énonce les faits. La maison brûle ? Peu importe. Le coupable n’est pas l’incendiaire mais les infidèles, forcément animés de mauvaises pensées, qui disent que la maison brûle. Avec les hérétiques, il n’y aura ni controverse, ni discussion argumentée. On exigera d’eux de prouver leur « limpienza di sangre », comme au temps de l’Inquisition espagnole. Faute de ce certificat de virginité, le coupable sera décrété de « droite », « réac’ », « fasciste » ou « décliniste rétrograde ». Pour qu’il soit mieux identifié, on affublera l’hérétique d’une chemise noire mussolinienne ou d’une chemise brune hitlérienne (selon le degré de gravité de son blasphème). De là venait sa force. Le fasciste, lui, sortait son revolver ou sa matraque. C’était il y a longtemps, très longtemps. Aujourd’hui, qui sont les vrais fascistes ? Et avec ces bêtes immondes, on ne débat pas. « Mais permettez-moi d’énoncer des faits, des chiffres, des statistiques », essaie de dire le malheureux « réac’ ». La réponse est implacable : « Je ne discute pas avec les gens de votre étiquette ». Ainsi le blasphémateur anathémisé se trouve réduit au silence ou, pire, à la colère… Ainsi fonctionne cette religion. Elle essaie d’intimider et réussit parfois à faire taire. Qui n’a pas vu Edwy Plénel, un des inquisiteurs les plus en vue, en train d’insulter Alain Finkielkraut, responsable d’avoir dit que « l’Islam posait un problème de civilisation à la France », ne saura jamais quelle peut être la haine qui anime les pourvoyeurs des bûchers… Qui n’a pas contemplé le monceau d’ordures déversé sur Michèle Tribalat, coupable d’avoir ouvert les yeux sur l’immigration avec son livre Les yeux grand fermés, ne mesurera jamais la bassesse de ses contempteurs… Du temps que la gauche était jeune, elle se faisait un honneur d’expliquer, d’argumenter et de tenter de convaincre.



Commentaire de Faluns d'Anjou 27/01/2015 16:59:47

Qui sont les nouveaux Dieux d'aujourd'hui ? Ils s'appellent Pétrole, Dollar, Europe, Démago, Politicards, Corruption, Prendre le Pouvoir par n'importe quel moyen pour mettre le peuple à genou avec ou sans prière.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI