Montreuil-Bellay : cette fois-ci, pour Altia, c'est bel et bien la fin ...

Pas de plan social pour l'entreprise Altia Montreuil-Bellay, située sur la Zone Industrielle de Méron. Le couperet est tombé : le lundi 16 février prochain, la société d'équipements pour cabines de tracteurs sera mise en liquidation judiciaire. Avec cette décision, les 66 salariés se retrouvent sur le carreau ! Une situation délicate qui semblait pourtant inéluctable... En effet, l'ensemble du personnel d'Altia, ainsi que les élus Saumurois, s'accordaient à expliquer que la gestion du groupe était catastrophique.


Après une ultime rencontre en Préfecture, ce jeudi 5 février, la décision a été prise : la société Altia Montreuil-Bellay sera placée en liquidation judiciaire, le lundi 16 février prochain. Une date qui correspond avec la prochaine audience du Tribunal de Commerce de Paris. Anthony Audebert, délégué adjoint CGT, l'avait annoncé le 23 janvier dernier : « Tous les salariés sont contre le plan social. Soit on conserve tous les emplois, soit on n'en conserve aucun », avait-il lancé lors de la réception de Christiane Taubira au Tribunal de Grande Instance de Saumur (relire notre article). Malheureusement, la 2ème solution a été prise... La déception est grande chez Altia, d'autant que certains salariés, à contrario du délégué syndical, auraient préféré un plan social même à minima ! Ceux-ci sous le choc ne préfèrent pas s'exprimer pour le moment, souhaitant préserver un climat sain dans l'entreprise pour cette dernière semaine de travail.

Maître Bauland demandera la liquidation.

Suite à la réunion en Préfecture, Maître Bauland, l'administrateur judiciaire du dossier, a expliqué qu'il demandera la mise en place en de la liquidation judiciaire de l'entreprise Altia Montreuil-Bellay, lors de la prochaine audience du Tribunal de Commerce de Paris. Pourtant, mi-janvier 2015, Maître Bauland avait signalé au personnel que la trésorerie était suffisamment bonne pour que la période d'observation se poursuive jusqu'au 2 mars prochain (lire notre article)... Désormais, sa position a changé. Pourquoi ? A la lueur des dernières données et à contrario de ce qu'annonçait le Groupe Altia au comité mis en place par l'Etat et qui impliquait aussi la Région Pays de la Loire, il y a un déficit global du groupe en France, il n'y a aucun repreneur potentiel en l'état et la perte de gros clients est avérée (lire notre article). Une gageure ? De l'esbroufe de la part du groupe Altia ? Quoiqu'il en soit Maître Bauland a demandé d'organiser une réunion pour informer le Comité d'Entreprise d'Altia Montreuil-Bellay de sa décision, ne souhaitant ainsi pas attendre le 16 février prochain pour expliquer la situation aux salariés. Par ailleurs, les délégués du personnel peuvent également déjà annoncer la nouvelle à l'ensemble des employés. Une mauvaise nouvelle qui créée beaucoup de casse sociale, avec 66 personnes qui restent sur le carreau en Saumurois ! Et il devrait s'en suivre pour l''unité Altia du Mans...

Jean-Yves Lallart : « C'est une entreprise à bout de souffle ».

Ce jeudi 5 février, le sous-préfet de Saumur, Jean-Yves Lallart, a reçu l'administrateur judiciaire dans son bureau. Et ce 6 février il nous a confirmé "avoir entendu la demande de liquidation judiciaire de la part de Maître Bauland. Malheureusement, ça semblait inéluctable ! L'entreprise est en cessation de paiement, elle a perdu l'ensemble de ses clients, son patron, etc... et on ne voit pas comment elle pouvait y échapper. Au fur et à mesure, nous avons vu la situation financière se dégrader et, même si nous avons tout tenté, c'est aujourd'hui une entreprise à bout de souffle". Désormais, le Tribunal de Commerce de Paris va nommer le mandataire judiciaire qui sera en charge de cette liquidation, qui entrera en vigueur après l'audience du 16 février prochain. Jean-Yves Lallart a aussi indiqué que "tous nos services, dont Pôle Emploi, seront en branle pour permettre aux salariés d'Altia de retrouver un emploi !"


Article du 06 février 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de tchernobill 06/02/2015 17:20:37

Le couperet est tombé...



Commentaire de tonia 06/02/2015 20:06:39

toujours l\\\'ouvrier qui paye pour les gros qui le met dans leur poche



Commentaire de Belle injustice 06/02/2015 21:07:58

Au fait, ça sert à quoi un sous-préfet à Saumur à part compter les licenciements et profiter des ores de la république dans sa villa au frais des contribuables ?



Commentaire de Fremon 06/02/2015 22:57:08

Triste ville de saumur et ses environs .... Usines qui ferment et chômage ....!!!! Que vont devenir ces familles ??
A part l\'école militaire ....et encore !!!!
Plus rien et pourtant notre SAUMUR est une belle ville



Commentaire de circonspect... 07/02/2015 11:09:27

Anthony Audebert, délégué adjoint CGT, l'avait annoncé le 23 janvier dernier : « Tous les salariés sont contre le plan social. Soit on conserve tous les emplois, soit on n'en conserve aucun »,

Y'a quand même des réflexions qui me laisse sans voix, c'est vrai qu'il vaut mieux perdre la société et 66 emplois plutôt que garder la société et des emplois, la CGT jusqu'au bout du ridicule, enfin la question ne se pose plus malheureusement.



Commentaire de jonat 07/02/2015 12:43:16

Gestion catastrophique ?? Lorsque l'on est compétent et a même de juger cela, on crée sa propre entreprise, on s'engage physiquement et pécunièrement et on s'en va !!
Trop facile les jugements de comptoir !!!



Commentaire de cdtalou 07/02/2015 17:52:51

la CGT est toujours contre tout, et ne sait pas construire !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI