Saumur en juin & juillet 1940 : M. de la Meillaie, avec Yves Cornet.

Cette semaine, pour les petites histoires qui font la grande, le collectionneur saumurois Yves Cornet, aux 2 500 cartes postales, nous fait découvrir Saumur en juin-juillet 1940 et Monsieur de la Meillaie.


Le hasard des recherches est parfois très surprenant. Et trouver des lettres traitant du même sujet et des mêmes personnes à des moments et endroits différents est un réel plaisir de collectionneur !! La semaine dernière je présentais une lettre d’un employé, Monsieur Z, de la Société générale à Monsieur Édouard de la Meillaie logeant à l’hôtel Boyer à Berneuil en Juin et juillet 1940…

Il semblerait (Je n’en suis pas sûr) qu’aujourd’hui, l’hôtel Boyer soit devenu le relais de Vincou à Berneuil.



Voici une seconde lettre écrite cette fois par le sous-préfet de Saumur au maire de Berneuil et concernant ce même Monsieur de la Meillaie dont il a reçu la lettre jointe écrite, elle, le 15 Juillet 1940 (Le sous-préfet de Saumur est à l’époque Robert Milliat, l’auteur en 1945 du « Dernier Carrousel » relatant la bataille des cadets de Saumur). Monsieur de la Meillaie n’a sans doute pas encore reçu la lettre précédente… (Celle du « Monsieur Z » de l’article précédent). Il avait quitté Saumur avant l’arrivée des allemands et sollicite une intervention pour faciliter son retour. A la lettre reçue qu’il fait suivre au maire de Berneuil est joint l’avis de Milliat pour suite à donner après avis de la Kommandantur de Saumur.

La maison du Coudray dont parle Monsieur de la Meillaie existe toujours et on trouve sur le site de la demeure de Beaulieu au Coudray cette présentation :



«….. Au début du XXème siècle, les vignes n’échapperont, malheureusement pas, au phylloxéra, qui détruira les ¾ du vignoble français. La propriété sera alors vendue en 1911 à Eugène Boret qui, à son tour, la cédera, en 1930, à Édouard Deckert de la Meillaie. Son épouse et lui, y vivront centenaires, jusqu’à la fin du XXème siècle.

Achetée en 1999, de nombreux travaux de réhabilitation furent alors entrepris par l'acquéreur qui la cédera en octobre 2007 à Élisabeth Leick & Jean-Claude Guézou. Ces derniers poursuivent les restaurations entreprises par leur prédécesseur ».

Madame Leick (que je remercie pour son accueil) raconte avec passion quelques anecdotes au sujet de Monsieur de la Meillaie qui était un passionné d’astronomie, d’ailleurs découvreur de planète, et qui possédait une lunette astronomique détruite pendant la guerre de peur qu’elle ne serve à une surveillance anti-aérienne.

L’histoire serait complète si l’on connaissait la décision de la Kommandantur…et la date du retour à Saumur… !







Article du 22 février 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Joseph-Henri Denécheau 22/02/2015 11:42:20

Un point de détail : le sous-préfet, dont je reconnais la signature, était Charles Cruveilhier, qui occupait la fonction par intérim, Robert Milliat étant alors mobilisé.



Commentaire de yves cornet 22/02/2015 16:06:35

merci Monsieur Denéchau pour cette précision... on trouve en effet sur votre site de "Saumur jadis", l'intérim de Charles Cruveilhier jusqu'en juillet 40.... et sa signature!



Commentaire de Michèle Durand-Deckert 29/07/2019 15:16:41

Bonjour, j\\\\\\\\\\\\\\\'ai lu avec intérêt votre article sur la maison du Coudray et Edouard Deckert de la Meillaie, cousin germain de ma mère, dont j\\\\\\\\\\\\\\\'ai bien entendu parler. Je vous serais reconnaissante de me faire savoir si je pourrais avoir accès à plus de documents sur ce cousin et sa demeure. MERCI



Commentaire de Yves Cornet 30/07/2019 16:00:04

Madame bonjour et merci pour l'intérêt que vous portez à à cet article paru sur Saumur Kiosque. Je n'ai pour ma part pas plus de documents que les deux lettres citées dans cette amusante recherche. Le mieux serait certainement de vous adresser directement aux propriétaires actuels ou aux archives de la ville de Saumur. Respectueusement Yves Cornet



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI