Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Cizay-La Madeleine orpheline de son maire retourne aux urnes.

A peine quelques semaines après l'élection de 12 nouveaux conseils municipaux à Cizay-La-Madeleine (lire notre article), la petite commune de 514 habitants du sud Saumurois est à nouveau sous les feux de la rampe : le maire, Jean-Claude Laroche vient de présenter sa démission au Préfet qui l'a acceptée. Les habitants devront repasser par les urnes pour élire un nouvel élu. Cette élection complémentaire partielle aura lieu les 22 et 29 mars prochains.


Rien ne va plus à Cizay la Madeleine. Après que les élus aient démissionné en bloc (12 sur 15) à la fin de l'année 2014 sans pour autant que le maire ne démissionne et qu'une nouvelle élection ait réintroduit une nouvelle équipe le 25 janvier dernier, dont la moitié des sortants démissionnaires (lire notre article), c'est au tour du maire « lassé du climat haineux et de la mauvaise foi régnante » de se retirer. Dès lors, à ce jour, le conseil municipal est à nouveau orphelin d'un élu (14 pour 15).

Alors quid de la suite ?

"Dès lors que c'est le maire qui a démissionné de son mandat de maire mais aussi d'élu et qu'il n'y a donc plus que 14 élus, il faut obligatoirement repasser par une élection complémentaire partielle afin de désigner un nouvel élu pour revenir au quorum de 15, nécessaire pour élire le maire", explique Brigitte Fraquet, secrétaire générale de la sous-préfecture de Saumur. "Dans l'attente, c'est la 1ère adjointe, en l'occurrence Laurence Delaunay, qui est maire par intérim et a toutes les délégations et signatures."

Scrutin couplé avec les départementales

Afin de faciliter l'organisation de l'élection de cet unique élu, il a été décidé, en accord avec les élus, de coupler ce scrutin partiel avec les élections départementales des 22 et 29 mars prochains. Etant donné qu 'il s'agit d'une commune de moins de 1 000 habitants, c'est un scrutin plurinominal à 2 tours. Tout à chacun a le droit de se présenter, seul ou à plusieurs. Au regard du nombre d'inscrits (ndlr 333), sera élu (e) au 1er tour celui ou celle qui détiendra la majorité absolue et un nombre de suffrages égal au ¼ des électeurs inscrits. Sinon, place à un second tour. "Ensuite, on recommence comme aux Municipales de 2014", explique Brigitte Fraquet. "Le conseil revenu à 15 élus se réunira dans les 8 jours suivant le scrutin et élira son maire et ses adjoints, au nombre maximum de 30% des membres, soit 4. Cela étant, c'est au conseil de décider du nombre d'adjoints. A ce jour, ils étaient 3."

Un arrêté sera promulgué cette semaine, ouvrant les bureaux de la sous-préfecture aux actes de candidature.


Article du 24 février 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de bourgais 24/02/2015 17:32:38

allez on y retourne !



Commentaire de CoudrayMalin 25/02/2015 15:14:36

Chers villageois de Cizay, merci pour l’exemple que vous donnez à vos voisins du Coudray- Macouard ! Je lis l’interview de Monsieur Laroche, votre ex-maire dans le Courrier de l’Ouest : Vous avez beaucoup de chance d’avoir eu un Maire « normal », qui se sachant contesté, source de conflits dans son conseil et sa commune, prend la sage décision de démissionner. Qu’il soit ici loué par sa lucidité et son honnêteté (sans aucune ironie qui serait dans ce cas fort déplacée). Je sais que des lecteurs « Cizéains » contesteront mes assertions… Pourtant votre Maire fait état de projets, d’entreprises pour rénover, adapter, « moderniser » votre village ? Désolé, un peu comme lui je le suis de constater qu’un maire qui voulait « faire » se trouve entravé dans son action, ses projets par son conseil ! Nous rêvons, nous « coudraisiens » à un Maire comme le votre, un Maire « normal »qui minoritaire, décrié, dans son conseil et sa population, réagit avec une saine lucidité en remettant au Préfet sa démission (qui heureusement l’accepte !). Nous coudraisiens vivons dans un autre monde, avec un maire sans projet, satisfait de lui-même au delà du concevable, voyant le complot chez chacun des citoyens mettant en doute ses capacités ; un maire qui scrute, épie, toute marque de défiance (voir l’histoire de la décoration de la mairie à Noël), porte plainte contre des adjoints, menace des membres de commissions, la présidente du Comité des fêtes, etc.… Un maire minoritaire avec 3 adjoints qui s’oppose à la majorité de son conseil ! Une majorité au conseil qui a pourtant assez vite compris qu’il fallait proposer et faire des projets pour le village à la place d’un maire incompétent jusque dans le détail. Un maire qui manœuvre « truque » contre ces projets et ceci en toute impunité de sa tutelle ! Une situation inverse à la vôtre. Or, la nôtre est bien moins vivable que la votre, où la raison semble toujours de mise. Chez nous pas ! Et la Sous Préfecture dans tout cela ? Le dossier du maire du Coudray-Macouard ouvert dès le mois de Mai 2014 dort sans doute quelque part sur une étagère, dans un placard ? « Dormez en paix brave gens », invite moyenâgeuse qui semble convenir parfaitement à notre Sous-Préfet féru d’histoire. Je ne doute pas que vous, « braves gens de Cizay la Madeleine », êtes sur le chemin de la sérénité.



Commentaire de electeur de Cizay 26/02/2015 10:10:25

Je fais remarquer à Coudray Malin, que l'ex-maire de Cizay est tellement "normal", qu'avec une élection en 2014 où il n'y avait pas d'opposition (une seule liste du maire en effet), il a réussi en 5 mois à se mettre tout le monde à dos dans son équipe, par son comportement. Il s'attribue dans l'article du CO du 25 février, la réalisation , en quelques mois, de plus de projets q'en 5 ans du mandat précédent. C'est risible! ces projets ont été montés depuis longtemps par l'équipe municipale précédente, à laquelle il appartenait d'ailleurs. Non, Cizay n'a pas eu un maire "normal" pendant ces quelques mois! La sous préfecture a probablement joué son rôle, le maire avait annoncé qu'il ne démissionnerait pas, et il l'a fait (?). Le maire avait en mars 2014, toutes les conditions pour réussir son mandat: pas d'opposition, des idées, une équipe qui lui était au départ acquise! quel gâchis pour la commune de Cizay!



Commentaire de électeur de Cizay 26/02/2015 12:04:26

Pour compléter mon propos, j'accorde à Coudray Malin que la situation est désormais saine à Cizay. Je souhaite aux voisins et amis du Coudray, qu'il en soit de même chez eux. La Sous Préfecture peut-elle être suffisamment influente pour faire comprendre à leur Maire que cette situation est intenable? Amitiés aux Coudraysiens de la part des habitants de Cizay.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI