Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Usagers SNCF à vélo, gare à vous ! Les contrôleurs peuvent vous empêcher d'aller travailler...

« Vous voulez prendre le train avec votre vélo ? C’est possible. Qu’il soit plié, démonté ou pas, ou encore pliable, nous mettons tout en œuvre pour que votre voyage se passe dans les meilleures conditions », explique la SNCF sur son site internet. Cependant, méfiez-vous... si le quota de vélos est atteint dans les trains, les contrôleurs peuvent vous laisser à quai. C'est la mésaventure qu'ont connu 6 usagers de la ligne Saumur-Angers, ce 4 mars, en fin de journée. D'autres usagers ont déjà eu cette désagréable surprise, en se rendant cette fois-ci au travail... Ce qui est d'autant plus problématique !


Comme l'explique la SNCF, « vous pouvez voyager gratuitement et sans réservation avec votre vélo démonté à bord de tous les trains. Pour cela, il doit être transporté dans une housse (dimensions 120x90 cm). Si votre bicyclette n’est pas démontée, vous pouvez la transporter dans la limite des places disponibles dans le Transilien (hors heures de pointe) et dans les TER . À bord des autres trains (Intercités, TGV), vous devez la transporter dans des espaces dédiés. Consultez les fiches horaires et repérez le pictogramme ».

Quel est le règlement stipulé par la SNCF ?

À bord du train, « vous êtes responsable de votre vélo (transport, maniement, surveillance) tout au long du trajet. Dans la gare, sur les quais et dans le train, votre vélo doit être tenu à la main. Vous ne pouvez pas emprunter les escaliers mécaniques avec votre vélo. Pensez à préparer votre descente du train pour faciliter celle des autres passagers », ajoute la SNCF. Pour prendre l'exemple de la ligne Angers-Saumur, les trains de la SNCF comportent au maximum 8 crochets pour accrocher les vélos, tous wagons confondus. Le problème, c'est que la plupart du temps, ils sont déjà tous occupés. Lorsque que cela se produit, les contrôleurs de la SNCF peuvent vous obliger à rester à quai. Seule solution : attendre le train suivant, à savoir environ 1 heure 30 après ! Pas évident quand il faut aller gagner sa vie et que le vélo est un moyen de transport indispensable pour se rendre de la gare vers son lieu de travail.

Le contrôleur zélé refuse l'embarquement de 6 usagers.

Monter ou non dans un train SNCF quand on a un vélo, c'est un peu « au petit bonheur la chance ». Par exemple, ce 4 mars, six usagers de la ligne Saumur-Angers se sont vus refuser l'embarquement, faute d'emplacement pour leur vélo. Avec une pointe d'excès de zèle, voici ce que leur a expliqué le contrôleur du train : « Je ne peux pas vous laisser monter pour cause de sécurité. Descendez, allez accrocher votre vélo dans le compartiment réservé et, ensuite, nous pourrons partir ». Un contrôleur un peu plus souple aurait pu les embarquer mais, tombant sur un dur, ces derniers ont du descendre du train. Pas au bout de leurs surprises, les 6 usagers ont ensuite vu les portes du train se fermer, soit-disant pour « ne pas prendre de retard », les laissant ainsi à quai ! Pas le choix, il faudra attendre un autre train. Mais, dans le train suivant, le conducteur leur a expliqué la chose suivante : « Vous savez, dans ce train-là, il n'y a jamais de contrôleur ». Rentrer un peu plus tard du travail, c'est agaçant mais ça passe... Arriver en retard au travail, c'est un autre enjeu, surtout quand les contrôleurs ne peuvent pas justifier ce retard auprès de votre patron.

Sans mon vélo, ça va marcher beaucoup moins bien, forcément...

À l’heure où la mobilité est de plus en plus essentielle dans la vie professionnelle, il peut paraître surprenant que la SNCF n'accorde pas plus d'importance aux usagers à vélo. Par exemple, les trains Régiolis, mis en service il y a quelques mois dans les Pays de la Loire (relire notre article), comportent seulement 2 espaces pour l'accueil de 3 vélos chacun. Un choix étrange, à l’heure du déplacement multimodal et du développement souhaité de la Loire à Vélo via le TER. La problématique est d'autant plus importante pour les professionnels puisque l'accumulation de retards non-justifiés peut provoquer des tensions entre le salarié et l'employeur. Le rôle des contrôleurs n'est pas forcément de justifier le retard d'un salarié mais de faire respecter la sécurité à bord d'un train. Encore faudrait-il que le règlement soit le même dans tous les trains, ce qui ne semble pas être le cas, sans doute à cause du manque d'effectifs qui règne dans ce secteur.
« Vous voulez prendre le train avec votre vélo ? C’est possible
» mais pas tout le temps, pourrait-on rajouter à la promesse de la SNCF qui, pour cause de sécurité, ne peut pas respecter ses engagements...


Article du 05 mars 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de sablons 49 06/03/2015 09:14:24

c'est vrai que les contrôleurs ne sont pas un modèle de l'intelligence sur terre... A leurs déchargent les trains fabriqués et payés sur commande du Conseil Régional laissent peu de place aux vélos. Il existait dans les anciens TER un compartiment spécifique mais quasi inaccessible pour les vélos. Désormais il ne subsiste que quelques places rares et de surcroit dans le aires de circulations... Dans des trains ne pouvant accueillir dignement tous ses passagers; la SNCF peut réactive à l’augmentation du nombres de ses usagers n'est toujours pas en mesure de mettre à disposition des places assises pour tous ses voyageurs, difficile dans ses conditions de faire cohabiter les vélos au milieu des passagers. Il manque simplement une voiture dans chaque train, le problème ne se pose jamais en période estivale ou pendant les congés scolaire. La réactivité de la SNCF comme la communication ne sont pas les point fort de notre entreprise d’État !



Commentaire de BELLIERES 31/08/2016 15:30:27

Je suis très déçu par la SNCF qui à refuser de nous prendre avec nos 2 vélos, faute de place mais nous avions déjà nos billets pris 2 mois avant dont 42€30 x 2 et pas de remboursement merci la SNCF ......



Commentaire de Rions! 31/08/2016 17:40:32

La SNCF vous souhaite une très bonne année 2015 et vous demande de l'excuser pour ce retard!



Commentaire de jouenne 18/03/2018 09:46:34

Bonjour
mon fils a pris un aller CAEN 12h51, BREST 18.00le 17/03/2018 avec son vélo non démonter. Trajet Caen le mans sans problème arriver au mans le train lui a été refuser on lui dit d'attendre le train de 18h12 pour voir ci le contrôleur du train accepte de le prendre.
18h12 refus du contrôleur guichet ferme donc il faut prendre un hôtel 70 euros . Peut-on faire une réclamation a la Sncf sur le billet puis l'hôtel car le billet de train acheter à Caen était prévu pour 1 vélo prix du billet 77 euros + 20 euros pour le vélo donc 97 euros
et toujours à 9h35 le 18/03/2018 sur le quai de la gare du mans
ce n'ai pas la Sncf qui devrait faire grève pour leurs acquis mais les passagers qui devrait boycotter les trains
ras le bol d'etre pris en otage


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI