Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Festival d'Anjou 2015 : Une édition plus « punchy » et le Saumurois bien servi.

Cette 66ème édition du Festival d'Anjou, qui se déroulera du 8 au 27 juin prochain, sera cette année plus « punchy » que les autres. Et avec 26 spectacles répartis sur le territoire, dont deux pour le jeune public, le Saumurois n'est pas en reste, bien au contraire : Saumur et Doué-la-Fontaine accueilleront 6 rendez-vous, en particulier un dans le nouveau Théâtre de Saumur, dont le metteur en scène n'est autre que le directeur artistique du Festival depuis 11 ans, Nicolas Briançon.


« Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, rien de plus nécessaire que le Théâtre... », c'est par cette phrase de l'acteur Louis Jouvet que Christian Gillet, Président du Conseil Départemental de Maine-et-Loire mais aussi de l'EPCC Anjou Théâtre (Etablissement Public de Coopération Culturelle*) ouvrait la conférence de presse de cette 66ème édition du Festival d'Anjou, comme se l'appropriant pour décrire ce qui est devenu aujourd'hui le 2ème plus grand festival de France, derrière Avignon. Le Festival d'Anjou, ce sont chaque année quelques 20 000 spectateurs, environ 20 spectacles et plus de 100 artistes de haute facture. « Et cette année encore, le Festival va enchanter les étoiles de l'Anjou avec ses comédiens prestigieux et ses répertoires variés. Du classique au contemporain, du drame à la comédie, les plus grands auteurs se succéderont sur les planches, dans une programmation hors du temps où les époques se côtoient dans un savant mélange d'émotions et de talents », s'est réjouit Christian Gillet. Christophe Béchu, Sénateur-Maire d'Angers et président honoraire du festival (en tant qu'ex-président du Conseil Général) a tenu quant à lui à rappeler « cette performance collective », alors que nombre de Festivals en France ont dû baisser le rideau, faute de moyens, « c'est une fierté que de pouvoir produire une 66ème édition. C'est à n'en pas douter l'équilibre entre collectivités, entreprises privées partenaires et fidélité du public, qui explique cette pérennité. »

Edition 2015, : une mue.

« Cette année, on a ouvert les fenêtres, on a réussi une vraie mue », s'est félicité non sans une certaine fierté l'acteur et metteur en scène Nicolas Briançon, directeur artistique du Festival depuis 11 ans, en digne successeur de Jean-Claude Brialy. « Outre le fait que nous aurons cette année des artistes d'exception, dont nombre de très grands noms de la scène et du théâtre qui ne sont jamais venus en Anjou ou très peu (NDLR : tels Michel Picolli, Patrick Chesnais, Jane Birkin, Tom Novembre; etc...), nous revenons à Angers et investissons le grand Théâtre. Chose qui n'était plus le cas depuis 1978 ! C'était à mon sens une hérésie ! Nous y installerons donc la semaine des comédies : une façon de proposer un même lieu à toutes les troupes en compétition et ce dans un lieu fermé pour éviter à certains les aléas de la météo mais aussi de proposer une accroche accessible pour un public différent, plus jeune, plus urbain. (...) Enfin, je crois que cette année, encore plus, c'est tout l'Anjou qui pourra bénéficier du Festival. Nous avons, me semble-t-il, rempli notre cahier des charges en allant, outre dans nos lieux d'accueil mythiques que sont le Plessis-Macé et Doué-la-Fontaine, également sur Angers, Cholet et Saumur. (…) Je suis particulièrement fier de cette programmation 2015, résolument punchy ! »

Saumur et Doué-la-Fontaine.

Cette année, le Saumurois sera particulièrement servi. A Doué-la-Fontaine, où le festival se rend depuis de longues années, ce ne seront pas 2 mais 4 journées de représentations. Les 17, 18 et 19 juin, les Arènes accueilleront « Nelson » de Robert Charrier avec, dans le rôle principal, celle qui fait un carton actuellement, une « immense » Chantal Ladesou ! « Quand je la vois, je pense que je vois De Funès ! » s'exalte Nicolas Briançon. « Quand elle monte sur scène, avec elle tout devient génial, et pourtant je ne suis pas un grand amateur de théâtre de Boulevard. Mais là, c'est stupéfiant de talent ! » Le samedi 20 juin, c'est le Théâtre Philippe Noiret qui accueillera « L'arche part à 8 heures » d'Ulrich Hub. Un spectacle jeune public avec 3 pingouins sur la banquise qui se chamaillent... A Saumur, « le petit bijou qu'est le Théâtre » (sic Nicolas Briançon et Christian Gillet) aura l'honneur d'accueillir « Voyage avec ma tante », le mardi 23 juin. L'oeuvre de Graham Greene est adaptée et mise en scène par Nicolas Briançon, lui-même. Un spectacle « surprise » pour lequel il vient d'être nominé ce 9 avril d'un Molière ! « Je ne suis venu qu'une fois jouer à Saumur, il y a très longtemps avec Jean Marais. Mais je me rappelle que cet endroit est magique. » Enfin, le 26 juin, Tom Novembre proposera un « one man show » dans le Petit Théâtre Bouvet-Ladubay. « Proposer un spectacle en ce lieu, c'est une tradition depuis Jean-Claude Brialy. Nous ne pouvons pas toujours la respecter car ce n'est pas évident de trouver un spectacle adapté à cette petite salle. Le récital de Tom Novembre, qui mêle chant et danse, s'y prête parfaitement. » Bien d'autres rendez-vous, tous plus étonnants les uns que les autres à Angers et au Plessis-Macé, attendent les Angevins ces trois semaines de juin... Laissez-vous enchanter par cette programmation 2015, particulièrement éclectique !

Tarifs identiques depuis 2011.

Pour clore cette présentation, Christian Gillet a tenu à rappeler que les « tarifs seront identiques à ceux de l'an dernier. Ils n'ont pas bougé depuis 2011 ! »... quoiqu'il en soit l'état des finances de la collectivité départementale... Et d'annoncer une nouveauté : « Nous avons mis en place, comme cela se fait sur d'autres festivals, des places de dernière minute pour les étudiants. Dans la mesure des disponibilités, elles seront proposées à 50% du tarif. »

Retrouvez toute la programmation et les informations pratiques sur www.festivaldanjou.com

* L'EPCC Anjou Théâtre (Etablissement Public de Coopération Culturelle) a été créé en 2009 associe le département de Maine et Loire, la Commune de Doué la Fontaine et la commune du Plessis Macé. Entièrement dédié au théâtre, il a pour principales missions de promouvoir et de valoriser ma création, la diffusion et la pratique de cet art du spectacle vivant dans le département. Il regroupe le Festival d'Anjou et le château du Plessis Macé. En savoir plus sur www.anjoutheatre.fr


Article du 10 avril 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI