Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Travaux rue St-Nicolas : la parole au restaurateur Dominique Bresson

La semaine dernière, nous avions interrogé trois commerçants dits « alimentaires » au sujet des travaux de la rue Saint-Nicolas : Sébastien Girardeau de la Charcuterie Girardeau, Annick Chalopin de la Torréfaction Saint-Nicolas et Vincent Grosbois de la Boulangerie Grosbois (relire notre article). Cette semaine, la parole est à Dominique Bresson, gérant du restaurant « La Bigouden » et ancien président du Groupement des Commerçants de la rue Saint-Nicolas, mis en veille le 22 mars dernier.


Pourquoi le Groupement s'est-il arrêté ?

Dominique Bresson, ex-président du Groupe des Commerçants : « Il y a eu un point de discorde avec les travaux, mais surtout un manque de reconnaissance et d’implication de certains commerçants, pour qui nous ne trouvions plus la satisfaction de les représenter. C’est une affaire entre commerçants, à aucun moment nous nous plaignons de la mairie ou quoique ce soit. Pour ce qui est du mode de circulation de la rue, nous avons régulièrement effectué des sondages auprès des commerçants et nous avons tout de suite milité pour que la rue soit en zone de rencontre, ou zone de partage. Que ce soit sous l’ère Michel Apchin ou sous l'ère Jean-Michel Marchand,, tous ont toujours accepté notre demande que les voitures puissent circuler au pas. Il n’a jamais été question que les voitures soient interdites de passage ».

« Le point de discorde, c’est le stationnement ».

Dominique Bresson : « Le point de discorde, c’est le stationnement. Sous l’ère Michel Apchin, la municipalité souhaitait qu’il y ait une belle perspective et donc pas de stationnement dans la rue Saint-Nicolas. Dans le projet, des arrêts-minutes dits « modernes » devaient être situés rue Courcouronne, rue de la Fidélité et un peu plus loin au bout de la rue Saint-Nicolas, vers la place Charles de Foucauld. Au total, ça ne fait que quelques mètres de plus à faire à pied, pour ceux qui garent leur voiture. Nous, au sein du bureau, on trouvait l’idée bonne également et nous avions soutenu ce projet initial. Puis la nouvelle municipalité de Jean-Michel Marchand a été élue et a répondu à une pétition faite par quelques-uns d’entre nous, ceux que vous avez d’ailleurs interrogé la semaine dernière. En répondant à cette pétition et en ouvrant, de fait, le débat pour éventuellement mettre des places de stationnement dans la rue Saint-Nicolas, je pense que la nouvelle municipalité a fait une petite erreur, à mon avis... En effet, elle a affaibli notre groupement dans la mesure où elle donnait raison à une pétition plutôt qu’à notre association, qui fédère l’ensemble des commerçants ».

Des places de stationnement « squattées » par les commerçants.

Dominique Bresson : « Ce qui m'a agacé, surtout, c'est que les quelques stationnements de la rue qui existaient auparavant étaient squattés, ventousés régulièrement par les voitures des commerçants et particulièrement par ceux que vous avez interrogé la semaine dernière ! Ils ont toujours milité pour qu'il y ait du stationnement mais pas devant chez eux, même au détriment de leur propre clientèle. Leur intérêt était d'avoir leur parking privé dans la rue, mais avec les nouveaux arrêts-minutes, qui vont flasher au bout de 20 minutes, ça ne sera plus possible ».

Un sondage avait été effectué le 15 novembre 2014 par le Groupement.

Dominique Bresson : « Dans ce sondage, le bureau constate qu'une légère majorité des commerçants souhaite la mise en place d'arrêts-minutes dans notre rue (26 commerces sur 48 exprimés) et que la plupart ne souhaite pas qu'ils soient mis devant leur boutique (40 commerces sur 48 exprimés) [...] 8 commerçants de notre rue ont pris leur responsabilité et ont choisi d'accepter la création d'arrêts-minutes devant leur propre boutique et nous les en félicitons ». Et l'ancien président Dominique Bresson d'affirmer qu'il sera vigilant pour que « ces mêmes commerçants qui ont toujours réclamé ces stationnements pour leurs clients, soit-disant, ne les squattent pas eux-mêmes ».

« Il n'y a pas que des choses négatives à retenir ».

Dominique Bresson : « Mais ce qui compte, c'est qu'il y ait une politique parfaite sur le stationnement et que les actions réalisées par cette nouvelle municipalité, comme les zones blues, les parkings gratuits, etc... sont très satisfaisantes. Nous sommes très contents ! Nous Groupement, avant de disparaître, nous étions également très heureux que la mairie réponde à notre demande en mettant des arrêts-minutes de type « moderne » et qu'il n'y en ait surtout pas devant les boutiques des commerçants qui n'en souhaitaient pas. Puisque je parlais du Groupement, la « mise en veille » du Groupement pourrait sous-entendre que ça pourrait reprendre mais seulement s'il y a un repreneur... et certainement pas avec ceux qui ont œuvré depuis 20 ans. Même si je me garde une marge de manœuvre et un pourcentage de 0,1% de chance de revenir, pour X raison que je connais pas où il y aurait besoin de se regrouper pour une action, je ne pense pas que ça soit moi qui reprenne la présidence du Groupement. C'est tout de même dommage d'en arriver là, puisque l'association existait depuis 1947 et qu'ici, rue Saint-Nicolas, nous avons une vie de quartier quasiment incomparable et que tout le monde se connaît même si, je le reconnais, c'est de moins en moins le cas ».


Article du 14 avril 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


10 commentaires :


Commentaire de Grincheux 14/04/2015 17:54:32

Ces travaux interminables et conduits de façon incohérente vont enfin se terminer. Se faire livrer un réfrigérateur n'a pas été une sinécure... Il ne faudrait surtout pas que les terrasses de quelques restaurateurs et les envahissantes pancartes des autres commerçants prennent toute la place, au point que le passage devienne incommode. Pour faire du lèche-vitrine, il faut pouvoir passer. J'espère que les droits de place vont être relevés afin de payer ces trop coûteux travaux.



Commentaire de Une habitante de St Hilaire 14/04/2015 19:10:21

Je constate que seuls les commerçants ont pu donner leur avis, mais qui dit commerces dit clients et ceux-ci avaient peut être le droit de faire valoir leur point de vue. Habitante de St Florent, je ne souhaite pas la désertification du centre ville en réservant la rue Saint Nicolas aux seuls piétons, je souhaite pouvoir passer en voiture (au pas ) dans cette rue, je souhaite la multiplication des stationnements minutes et j’espère que le nouveau plan de stationnement me permettra de venir plus souvent en ville moi qui suis à la périphérie ce que j'évite depuis le début des travaux



Commentaire de utilisatrice 14/04/2015 19:27:59

En ce qui me concerne, je n'irais plus dans cette rue. Je préfère aller au restaurant où il y a de place pour se garer car j'ai du mal à marcher. Je ne suis pas la seule dans ce cas et ils vont perdre cette clientèle.



Commentaire de C'est bien du saumurois pur jus 14/04/2015 21:51:54

Les commerçants veulent tout et son contraire : des belles terrasses sur les pavés et une voie de passage pour les voitures. C'est vrai que manger dans les gaz d'échappement et au bruit des scooters est d'un tel romantisme. Quant à celles et ceux qui sont trop fainéants pour marcher 100 m, sans commentaire. Pour ma part, je trouve la rue très agréable comme elle est et j'y prends un vrai plaisir à m'y promener. A méditer par les commerçants.



Commentaire de bien dit 15/04/2015 08:21:48

c'est vrai que Saumur n'est pas Paris et que faire 100 mètres ce n'est pas la mer à boire...



Commentaire de @ Une habitante de St Hilaire 15/04/2015 08:35:28

Un certain nombre de réunions publiques ont été mise en place sur ces travaux (et continuent à être mise en place sur d’autres sujets). Vous pouviez donc, à ce moment là, donner votre avis sur la question. Mais la bonne nouvelle c’est que tout ce que vous venez de décrire sera mit en place : la rue n’est pas piétonne mais passante (au pas bien sure), il y aura des arrêts minutes et on peut espérer que le nouveau plan de stationnement permettra de supprimer les véhicules tampons et donc de redonner accès au centre ville. On pourra dire ce que l’on veut sur cette municipalité mais au moins ils donnent la parole aux habitants / usagers sur un certain nombre de questions. Même les commerçants (qui pourtant ne sont pas réputés pour être facilement content…) semblent apprécier ces méthodes de travail.



Commentaire de au fait 15/04/2015 11:28:30

Je me demande si la calèche va pouvoir passer maintenant dans la rue



Commentaire de moi prézident de la rue 15/04/2015 17:02:28

Selon Monsieur Bresson , si il n'y a plus d'association de commerçants dans la rue Saint Nicolas , c est la faute au débat sur le stationnement dans la rue , c est la faute à certains commerçants méchants et privilégiés,la faute au manque d'implication et de reconnaissance de certains, c'est (peut être ?) la faute aux vitrines de Saumur et de la double cotisations et c est surement aussi la faute aux différentes municipalités pour x raisons ... Le comportement Pédant "del Presidente" Bresson est étranger à cette crise bien sur ! ( Pédant = Littéraire. Précepteur, maître d'école , pontif ) Les courriers de l'association , si délicieusement rédigés , à peines indigeste à lire et avec , de temps en temps ,ce léger voile de dénonciation sur qui n'a pas encore payer sa cotisation ou qui est en dépôt de bilan ou en passe de l'etre ..n ont rien à voir dans tout cela . Vos différentes déclarations dans la presse locale ou sur le kiosque au nom de tout les commerçants sur le "fameux" sujet du stationnement sont complètement étrangère à l'ambiance générale dans la rue . La répétition , année après année, des animations d'été .... La nullité ( en nombre ou en qualité ) des animations d'hiver , ça évidement on l oublie . Pourquoi ne pas prendre cela en compte dans le dépot de bilan de l'assoc ,Monsieur Bresson ? Pourquoi occulter vous toujours votre part de responsabilité dans les crises ou dans l'ambiance de m...e que vous entretenez depuis des années ? Personne ne pleure l'association dans la rue Monsieur Bresson , qu'elle soit en sommeil ne veut pas dire que les commerçants ,eux, le sont ! Je crois même qu il y a un poids en moins maintenant dans la tête de ces derniers : VOUS .



Commentaire de tchernobill 17/04/2015 12:42:06

Etre maire n'est pas une sinécure, surtout avec des administrés qui se plaignent et qui en veulent toujours plus. Pas de voitures dans cette belle rue, aussi bien pour les commerçants que pour les éventuels clients. Pas de stop minute etc.



Commentaire de BRESSON Dominique 16/07/2015 18:24:27

Message à celui qui a écrit le message « Moi Prézident de la Rue ». Je prends connaissance de ton message et je te remercie pour toutes ces louanges…. Donc si je te lis bien, puisqu’il doit y avoir un fautif, c’est de moi qu’il s’agit ? Elu par mes paires depuis 20 ans, animer et fédérer au quotidien la Rue Saint-Nicolas ne fut pas une sinécure. Représenter notre quartier à chaque réunion (que je ne compte plus) quelque soit le sujet a été un plaisir mais tellement chronophage. Je crois que tu ne mesures pas l’ampleur de la tâche car toi l’anonyme courageux, tu dois être un vrai boss, tu es sans aucun doute celui qu’il faut, partout et toujours……..mais très certainement nulle part et jamais…. Quant à mes courriers « indigestes » ; en étais tu le destinataire ? Tu sais l’anonyme courageux, sans ces courriers de suggestions, sans ces bénévoles qui œuvrent, sans cet esprit de groupe, sans la motivation de quelques uns d’entre nous commerçants, rien n’aurait été entrepris dans cette rue et perso je n’ai pas à rougir de mon implication, et toi ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI