Campus universitaire du Saumurois : Mais qui sont ses occupants ?

Un des projets phares du nouveau mandat de Saumur Agglo, c'est la création d'un nouveau campus universitaire. Les choses ne sont pas encore actées, mais elles se dessinent (relire notre article) et la proximité de la gare une priorité pour les élus. Dès lors, nous avons voulu savoir quels sont les profils de ces près de 550 personnes, étudiants et enseignants, qui sont sur Saumur tous les ans.

L'équipe administrative du Campus de Saumur


Lancé en 2003, le campus de Saumur (ex Pôle universitaire du Saumurois), comme à Cholet, est une antenne de l'université d'Angers et notamment de l'ESTHUA, le premier pôle européen de formations supérieures dans le secteur du tourisme. Le site accueille aujourd'hui 460 étudiants, 370 en formation initiale et 90 stagiaires en formation continue. Les cours sont dispensés par une équipe enseignante de 150 personnes. 12 formations initiales sont proposées, qui du tourisme, de la pratique équestre, du patrimoine ou encore de l'oenologie, correspondant « à des formations de niches et d'excellence », explique Dominique-Marie Bocage, directrice du Campus. Par ailleurs, en formation continue, le site dispense 4 formations en cours du soir, en partenariat avec le CUFCo (Centre Universitaire de Formation Continue : DAEU, Anglais, informatique et oenolgie (1).

85% des étudiants sont étrangers au territoire

D'où viennent ces étudiants ? Dominique-Marie Bocage : "A 85% de par-delà les frontières du territoire saumurois, beaucoup du Grand Ouest mais aussi du Nord, d'Alsace ou encore du Bordelais, attirés qu'ils sont par les formations en œnologie et de Normandie et Camargue pour ce qui est des formations liées à la pratique équestre." Au nombre d'entre eux également 6 à 8 % d'étudiants étrangers tous les ans : "Ils viennent via l'ESTHUA, (qui a développé des partenariats avec la Chine ou encore l'Indonésie) ou Campus France, de toute l'Europe, mais aussi d'Indonésie, de Chine, de Tchéquie et même du Pérou". Une chose incontournable pour eux, ils doivent posséder la langue française, à savoir être titulaire d'un DELF B2 (NDLR : diplôme d’études en langue française).
Et quid de l'hébergement ? La directrice explique satisfaite : "Nos étudiants ne rencontrent pas de problème à ce niveau là. De fait, nous avons de vrais atouts sur le territoire et une vraie culture de l'accueil. Outre les locations privées dont les loyers sont très abordables souvent en co-location, l'Agglo a dès le départ mis en place une résidence universitaire (NDLR, la tour Rabelais au Chemin Vert), mais aussi passé un partenariat avec le Foyer des Jeunes Travailleurs. Et puis, nous avons développé l'accueil en familles, notamment pour les étudiants étrangers. Pour les accompagner et parce qu'ils ne doivent parler que français dans ces familles, nous avons mis en place depuis l'année dernière, un programme d'apprentissage de la langue française, notamment parce que nous avons accueilli 9 étudiants chinois."

Un corps enseignant de 150 personnes

Côté enseignants, ils sont 150 tous les ans à dispenser les cours au Campus de Saumur. Dominique-Marie Bocage : "60% d'entre eux sont des statutaires, 40% sont des intervenants issus du milieu professionnel. Ils sont tous administrativement rattachés à l'Université d'Angers où ils interviennent également ou encore à l'antenne de Cholet." Des enseignants qui ne cachent pas leur plaisir de venir professer devant des petits groupes de 30 à 35 étudiants maximum, que ce soit en journée pour les étudiants en formation initiale ou en soirée, pour les étudiants stagiaires en formation continue.

La proximité de la gare, un atout indéniable.

Aujourd'hui, le campus de Saumur, situé dans le quartier des Ponts dans les locaux du Château de la Reine de Sicile et de l'ancienne Ecole Félix Paugé, ne répond plus ni aux besoins, ni aux obligations et attentes. "Nous sommes confrontés à des problématiques d'espace pour un accueil que nous souhaitons développer mais aussi à des problèmes d'accessibilité. Nous n'avons pas le droit de refuser des étudiants handicapés, mais cela étant, le site n'est nullement adapté. Et il y a des obligations légales de mises en conformité," relate Dominique-Marie Bocage.
Et dans la réflexion en cours des élus de Saumur Agglo quant à la localisation du nouveau campus, pour Dominique-Marie Bocage, la proximité de la gare est un atout indéniable : "50% minimum de nos étudiants provenant de l'extérieur du territoire n'ont pas de véhicules et vont et viennent en train de leur lieu de résidence à Saumur. De la même façon, nos enseignants viennent d'Angers ou Nantes, tous les jours et doivent souvent y dispenser aussi des cours dans la même journée. C'est pour 95% d'entre eux en train qu'ils font ces trajets quotidiens. Par ailleurs, les formations de nos étudiants, particulièrement dans les secteurs du tourisme, du patrimoine et de l'oenologie comportent de nombreux TD sur le terrain. Ils se rendent donc régulièrement sur Angers, Nantes, Poitiers...Et c'est en train qu'ils le font."

Participer à amener de l'activité dans un quartier

Quant au site, Dominique-Marie Bocage a, toute réserve gardée, son avis : "Au delà de l'aspect patrimonial de dispenser des cours dans un site de prestige comme ici, le Campus de Saumur peut aussi véhiculer un aspect environnemental et sociétal. Etre situé dans un nouveau bâtiment ou un bâtiment rénové (NDLR en référence à une localisation sur le quartier de la Croix Verte – Relire notre article), en phase avec la trilogie du développement durable, c'est un plus même pour nos étudiants. C'est aussi participer à amener de l'activité dans un quartier, même économique. Car autour d'un campus, des activités sont inévitablement amenées à venir se greffer."

En photo, l'équipe administrative du Campus de Saumur. De gauche à droite : Dominique-Marie Bocage, directrice, Laura Audouin, en charge des inscriptions, des stages et des examens, Valérie Alary, en charge de la scolarité et de la communication et Claudie Rouleau, en charge de la scolarité. Absent sur la photo, Dominique Gueffier, en charge de la maintenance et de la logistique.

(1) Toutes les formations proposées au Campus de Saumur et les conditions d'accès sur http://www.pole-universitaire-saumur.fr


Article du 16 avril 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI