Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Les 13 "patrimoines culturels immatériels de l'UNESCO" en France ont RDV à Saumur le 29 avril

Le 29 avril prochain, l'Association France Patrimoine Culturel Immateriel se réunira à Saumur, à l'Ecole Nationale d'Equitation pour y tenir son assemblée générale annuelle. Cette association regroupe les treize "éléments" classés par l'UNESCO au titre du Patrimoine Culturel Immateriel de l'Humanité. Un exposition itinérante comportant vingt panneaux, dont l'Equitation de tradition française, réalisée avec le soutien de la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication présentera ces éléments dans le hall du Grand Manège.


Le « PCI », qu'est-ce que c'est ?


Nous avons tous en mémoire des musiques, chants, danses, des contes, jeux et fêtes, des remèdes ou des techniques, hérités de nos ascendants et que nous pratiquons toujours en les adaptant au gré des circonstances. Selon la Convention adoptée par l'UNESCO en 2003, le patrimoine culturel immatériel ou PCI comprend les « représentations, expressions, connaissances et savoir-faire - ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés - que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel ». Ce patrimoine se manifeste notamment dans les traditions et expressions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l'univers, et les savoir-faire liés à l'artisanat traditionnel.

Un patrimoine vivant

Transmises de génération en génération, ces pratiques et représentations s'enracinent dans une tradition plus ou moins ancienne qui, loin d'être figée, est recréée en permanence par les groupes et les individus. Ancré dans le présent aussi bien que dans le passé, le PCI doit être reconnu comme tel par les communautés qui le portent, participant à la construction de leur identité collective. Composées de quelques individus et jusqu'à plusieurs millions, celles-ci ne font pas forcément référence à un territoire mais peuvent être dispersées sur plusieurs régions, pays voire continents.

Et en France ?


La France a ratifié en 2006 la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, dont la mise en œuvre est coordonnée par la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication : sensibilisation et formation ; recherche ; inventaire du PCI ; suivi des candidatures pour les listes de l'UNESCO. Les États parties peuvent en effet proposer l'inscription d'éléments sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ou sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

13 inscriptions en France

Pour la France, treize éléments ont été inscrits à ce jour :
- les Géants et dragons processionnels de Belgique et de France ;
- la tradition du Tracé dans la charpente française ;
- la tapisserie d'Aubusson ;
- le Maloya ;
- le Cantu in paghjella profane et liturgique de Corse de tradition orale ;
- le savoir-faire de la dentelle au Point d'Alençon ;
- le Repas gastronomique des Français ;
- le Compagnonnage, réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier ;
- l'Equitation de tradition française ;
- le Fest-noz, rassemblement festif basé sur la pratique collective des danses traditionnelles de Bretagne ;
- la Fauconnerie, un patrimoine humain vivant ;
- les Ostensions septennales limousines ;
- le Gwoka, musique, chants, danses, pratique culturelle, élément représentatif de l'identité guadeloupéenne – inscrit en novembre 2014.




Article du 22 avril 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Jean 1 22/04/2015 18:00:04

Il ne faut surtout pas oublier, dans cette liste patrimoniale, que le "repas gastronomique", en France, comporte toujours du vin . Cet élément essentiel du repas a probablement été "censuré"dans le texte officiel que nous présente le Kiosque , pour motif de loi Evin ,encore et toujours elle. Mais , à Saumur ( et dans le kiosque) ce serait un comble que d'oublier le vin!



Commentaire de bobo 22/04/2015 23:56:22

A savoir : La boule de fort angevine est classée comme jeu traditionnel des Pays de la Loire dans l'inventaire du patrimoine culturel immatériel français par le ministère de la Culture.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI