Le musée de la communication de St Barthélémy d'Anjou ferme ses portes

Mercredi 6 mai, on apprenait que le le Musée de la Communication, situé dans le parc de Pignerolle à Saint-Barthélemy d'Anjou, allait fermer ses portes après 23 ans d'existence. Conçu par l'architecte Michel Bardoul de la Bigottière à la fin du XVIIIe siècle, le château de Pignerolle est au cœur de 80 hectares. Propriété de Marcel Avril de Pignerolle, écuyer du roi, il a accueilli le gouvernement polonais en exil en 1939, puis dès 1943, il fut le centre de communication de la Kriegsmarine. Le musée européen de la communication y est créé en 1992.

 

 


En 1992, Angers Loire Métropole mettait à la disposition du collectionneur Guy Biraud un château rénové pour y installer le musée de la communication, dont la finalité est la mise en valeur des collections afin d’éveiller des vocations auprès des jeunes générations. Depuis le 1er juillet 2002, Angers Loire Métropole, nouveau propriétaire du musée, confie la gestion du site à Angers Loire Tourisme, office de tourisme de l'agglomération angevine.

Le musée va fermer, faute d’argent

Le site du musée de la communication va fermé ses portes faute d’argent. En près de 15 ans d’exploitation, le musée n’est pas parvenu à trouver son public et à attirer assez de visiteurs pour couvrir tous les frais. Ainsi, sur les trois dernières années, entre 12 500 et 14 600 visiteurs par an, fréquentation insuffisante par rapport au coût de fonctionnement du musée (autour de 260 000 € par an). La billetterie ne rapporte que 40 000 € et, chaque année, la collectivité doit accorder 190 000 € de subvention de fonctionnement et d'équipement. “Dans le contexte économique et financier que l'on connaît, ça n'est plus tenable" explique Véronique Maillet, vice-présidente de l'agglomération en charge du tourisme.
Outre les raisons financières qui ont motivé ce choix, Véronique Maillet précise que “sans remettre du tout en cause la qualité des collections exposées, le musée n'est pas identitaire du territoire. Il enthousiasme les collectionneurs, les passionnés, mais n'a jamais suscité l'engouement du grand public."
Pour les quelques 1 300 pièces présentes au musée (dont la valeur totale est estimée à 1,07 M€ environ), le service culturel de la Ville d'Angers va être mis à contribution. Différentes pistes sont envisagées pour leur destination : des musées, des écoles, des starts-up spécialisés dans la communication, sans écarter la piste d'une vente aux enchères.

Le parc de Pignerolle continuera de vivre

Après la fermeture du musée, le parc ne restera pas à l’abandon. Une réflexion sera menée sur la valorisation du parc et du château, avec éventuellement la mise en place d’une politique événementielle et culturelle dans les annexes et la véranda (congrès, séminaires, tourisme d'affaires...). Et Véronique Maillet ajoute également que "l'activité de réception de L'Orangerie continuera. La gestion sera confiée au service Relations publiques de la Ville d'Angers, qui a déjà en charge, notamment, les Greniers Saint-Jean”.


Article du 12 mai 2015 I Catégorie : Culture

 


4 commentaires :


Commentaire de culture club 12/05/2015 22:20:36

Ce musée de la communication recelait des objets exceptionnels et aurait pu/dû attirer les foules, en cette période où la com’ est au centre de tous les projets et toutes les ambitions...malheureusement, il a été victime du manque de communication...? Quel dommage ! On préfère aller plusieurs fois par an chez Dxxxxxland Astxxxrix, bien plus instructif pour nos enfants !



Commentaire de Rachel 13/05/2015 10:09:45

C'est affreux ... cette collection est extraordinaire! Elle n'était pas mis en valeur: son système de casque audio pour les visites guidées n'était pas agréable du tout pour les familles... mais comment 1 seule personne peut faire? Quelques euros supplémentaires ( en terme d'emplois en plus.... ) pour l'animation et l'accueil auraient permis de re-actualiser ce musée au cours des années et de le rendre plus attractif. Et les blockhaus dans le parc... c'est une aberration qu'ils ne soient pas intégrés dans ce musée, ils sont complètement dans le thème de la communication! S'il vous plait Mr



Commentaire de Rosanik 14/05/2015 15:09:55

C'est vraiment très dommage que le musée de la communication ferme ses portes. J'avais eu l'occasion d'y faire une visite commentée, il y a quelques années, avec l'association culturelle Saumur Temps Libre - Université Inter-Âges et tous les participants avaient été ravis... Encore un lieu de culture et d'histoire qui va s'éparpiller et donc disparaître ! Pourtant les scolaires auraient dû aimer !



Commentaire de Maurin Gérard 16/04/2016 09:10:42

un patrimoine exceptionnel sacrifié lamentablement aucune pensée pour Mr Biraud qui avait su sauver et mettre à la disposition des jeunes générations ces appareils qui ont permis les technologies actuelles ! si les musées doivent devenir rentables il y en à beaucoup à fermer en France....



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI