Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le château de Montsoreau devient un centre culturel d'art contemporain. (Les détails)

Finie la scénographie sur la Loire avec ses fenêtres fermées sur le fleuve. Le Château qui a les pieds dans la Loire s'ouvre à l'Art Contemporain et a pour objectif d'accueillir un nouveau public. Le président du Conseil Général va signer un bail emphytéotique avec un collectionneur d'art contemporain privé, l'angevin Philippe Méaille. Ce projet novateur dans un château de Loire a été préféré à celui de la société de gestion de l'Abbaye de Fontevraud (SOPRAF) dont la Région est un des principal actionnaire.


Christian Gillet, Président du Département n'a pas attendu la prochaine session du Conseil lundi 22 juin prochain pour réunir la presse et annoncer que la décision était prise sur le devenir du château de Montsoreau, propriété de la collectivité départementale.

Le projet accueilli en fanfare

Il y a avait une forte affluence ce matin du 19 juin dans le salon du Président du Conseil Départemental : le Président Gillet, entouré du Maire de Montsoreau, de Philippe Méaille, nouveau « propriétaire » du château et de Jill Silverman son attachée artistique avait convié la presse locale mais aussi d'autres personnalités ; directeurs des écoles de Beaux Arts du territoire régional, directeurs de services culturels du Saumurois mais aussi d'Angers ou encore du département. Seul grand absent mais excusé, le FRAC, Le Fonds régional d'art contemporain...

Bonne nouvelle pour le département...

Et c'est en ces mots que Christain Gillet, très en verve, a ouvert : "Il n'y a pas que de mauvaises nouvelles au niveau du conseil départemental. Avec ce projet, preuve est faite que nous savons aussi gérer de façon originale et innovante notre patrimoine. Et ce projet est emblématique de notre approche : développer des partenariats publics-privés mais aussi entre collectivités du territoire. » Cela fait 100 ans que le Conseil Général était propriétaire du lieu. Le département confie le Château à l'angevin Philippe Méaille sous la forme d'un Bail emphytéotique Administratif (BEA) (1) d'une durée de 25 ans.

Le centre d'histoire des Châteaux n'a pas séduit

Cela fait un an que le Conseil Départemental réfléchit au sujet. 3 solutions étaient possibles pour Christian Gillet : «Tout d'abord, nous pouvions vendre le lieu, mais c'est impensable de vendre un bijou du département. Ensuite, nous pouvions refaire une Délégation de Service Publique avec Alfran ou une autre société, mais les investissements auraient été à notre charge. Enfin, nous pouvions travailler avec l'Abbaye de Fontevraud gérée par la SOPRAF, dont le département est actionnaire et trouver une solution « in house ». Mais sur les 3 millions nécessaires au projet proposé (NDLR : en faire le château des châteaux de la Loire et en même temps centre de l'histoire de l'Anjou), 2,5 millions étaient à la charge du département...En plus, je trouvais que le projet n'était pas suffisamment élaboré. En novembre 2014, nous avons rencontré Philippe Méaille qui n'était pas un inconnu des services culturels du département. Sa démarche nous a séduits et nous en sommes là aujourd'hui.»



Christian Gillet président du Conseil Départemental, Jill Silverman directrice artistique, Philippe Méaille, collectionneur et Gérard Persin, maire de Montsoreau (itv vidéo à suivre)









Un centre d'art


Pour Christian Gillet, c'est une solution pour faire de Montsoreau et du Saumurois une direction encore plus internationale : «L'idée de Philippe Méaille, connaisseur et amoureux du site, est d'y installer un centre d'art contemporain avec ses collections, et d'autres, mondialement connues et reconnues, nous a paru relever d'un challenge intéressant ». Philippe Méaille ne souhaite pas travailler en vase clos : « Ce partenariat public-privé nous est apparu comme une solution innovante qui sera intégrée au territoire Saumurois dans sa globalité : Saumur et son agglo mais aussi l'Abbaye de Fontevraud toute proche. Ce ne sera pas un musée d'art moderne mais un centre d'art contemporain, ouvert sur notre temps et sur notre patrimoine historique. »

"Art et Language"

Arrivé en 2000 en Maine et Loire, à Baugé, Philippe Méaille collectionne l'art contemporain et tout spécialement la production « d'Art & Language », un groupe d'artistes anglais et américains qualifiés d'inventeurs de l'art conceptuel. Il est aujourd'hui en possession de la plus importante collection au monde de ces artistes reconnus comme acteurs majeurs de l'histoire de l'Art de la seconde partie du XXè siècle. En 2010, il cherchait un bâtiment assez grand pour accueillir toute sa collection et pouvoir la présenter dans un lieu public. Il s'est tourné alors vers le Musée d'art contemporain (MACBA ) de Barcelone qui accueille plus de 750 000 visiteurs par an. Jill Silverman, Texane d'origine et directrice artistique de la collection de le dire : « Nous souhaitons faire du château de Monsoreau un centre culturel avec un mélange de productions locales et international dans un lieu exceptionnel... » Et Philippe Méaille de rajouter : "Le château de Montsoreau sera une antenne du MACBA et le MACBA une antenne de Montsoreau. Aujourd'hui une chose est sûre : l'art se délocalise facilement." Et de conclure : "En plus aujourd'hui ma collection est internationale et j'avais donc besoin d'un lieu international. Or, hotmis à Paris, il en existe peu en France. Sauf à dire les châteaux de la Loire ! Et Montsoreau dans sa forme et sa taille permet d'avoir une présentation intimiste, concise et événementielle."

Extrait de la recherche "google image "art et langage"




Quid du calendrier ?


L'ouverture au public ne se fera pas avant avril-mai 2016. Il faut avant cela enlever la scénographie et réaliser des travaux. C'est alors qu'une partie de la collection privée arrivera puis d'autres artistes seront exposés. 5 emplois seront créés.

Philippe Méaille : "Je souhaite travailler en liens très étroits avec les collectivités locales et l'Abbaye de Fontevraud"


Gérard Persin, Maire de Montsoreau : "C'est une fierté que d'avoir été choisi pour accueillir un centre d'art contemporain d'envergure internationale".


(1) En savoir plus sur le BEA en cliquant ici

Article du 19 juin 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de A voir... 19/06/2015 17:33:29

Un centre d'art contemporain, pourquoi pas ? Mais n'est-ce pas prendre le risque de ne s'adresser qu'à une élite ? Je suis sceptique quant à l'appétit local pour l'art contemporain. A voir, donc. En attendant, j'invite tous ceux qui ne l'ont pas encore vue d'aller visiter la scénographie actuellement en place, "les Imaginaires de la Loire" avant qu'elle ne disparaisse car elle en vaut largement la peine. Question : pour l'accès au centre d'art contemporain, les passeurs de Fontevraud auront-ils encore droit à un tarif préférentiel ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI