Handicapés et valides, « pas de frontières » avec la FMH de Saumur.

Association reconnue d’intérêt général, la Fédération des Malades et Handicapés intervient au service des plus fragiles, depuis 1945. La FMH représente les personnes malades et handicapées auprès des grandes instances nationales. Elle siège notamment à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), et dans les communes (CCAS). Elle fait aussi partie de nombreuses commissions communales d’accessibilité. À Saumur, l'association FMH est en plein développement...


Parallèlement à sa lutte au niveau national pour la promotion d’une politique de santé adaptée, la FMH, au travers des différentes activités de ses Unions Locales et Départementales se mobilise pour combattre les problèmes sociaux engendrés par la maladie et le handicap et permet aux personnes malades et handicapées ayant de faibles revenus, de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans leurs démarches administratives mais aussi juridiques, afin de leur permettre de faire valoir leurs droits.

Rencontre avec les membres saumurois.

Pour mieux comprendre les principes de la FMH, nous avons rencontré quatre membres de l'association saumuroise : la présidente Sophie Germond, la trésorière Pascale Mercier, la secrétaire Audrey Faucon et l'ex-présidente et membre du conseil d’administration, Valérie Marquet. Cette dernière nous explique d'ailleurs comment elle a intégré la FMH : « J’ai connu l’association par une amie qui y travaillait. Je suis devenue secrétaire avant de devenir ex-présidente et membre du conseil d’administration. J’ai essayé d’apporter mon dynamisme à l’association. Nous avons fait beaucoup de communication, initié des ateliers créatifs et le nombre d’adhérents a augmenté. Nous ne sommes pas souvent aidés par les valides et c’est pourquoi nous organisons aussi des ateliers de sensibilisation pour des enfants. Si on arrive à sensibiliser les enfants, alors on sensibilise les parents aussi. J’ai voulu intégrer l’association pour me battre. Ce n'est pas parce que l’on est handicapé que l’on ne peut pas faire comme tout le monde. Il faut enlever les barrières, nous sommes tous égaux. Je veux être utile aux autres. C’est l’individu qui prime, pas le handicap ».

Handicapés et valides, « il n’y a pas de frontières ».

Lors de la création de l'association, seul l’atelier de convivialité (1) existait. Mais Valérie Marquet devient présidente et fait alors évoluer les choses : elle crée des ateliers de création, de décoration, de randonnée, d’informatique, etc... D'autres organisation de manifestations sont désormais prises en charge par la FMH, comme le marché de Noël, les repas à thèmes (tous les 2 ans), l'organisation de concours de belote et de pétanque. À chaque fois, tout le monde reçoit un cadeau, handicapés et valides. « Il n’y a pas de frontières », précise d'ailleurs la présidente Audrey Faucon. De plus, l'association a déjà été appelée pour participer aux Foulées du Saumur-Champigny. Toutes ces innovations ont permis de donner un nouvel élan financier à FMH et de monter de nouveaux projets. Les membres en ont d'ailleurs profité pour acheter une Joëlette (2) ! En bref, l’association participe à la vie de la commune en assistant aux commissions d’accessibilité par exemple, comme l'installation de bande rugueuse à l’approche des passages piétons pour les mal voyants par exemple. Et ce n'est pas fini : la FMH travaille aussi au niveau de l’agglomération (transports en commun, taxis, etc…) et participent à plusieurs commissions (transports, besoins sociaux, etc…). « Mais il y a un manque de communication pour expliquer aux habitants le bien fondé de ces actions. De plus, les élections ont un peu changé certaines choses... », ajoute Valérie Marquet, parfois un peu désabusée...

« Une façon pour moi de me rendre utile ».

« J’ai connu l’association par le biais de Valérie », raconte Sophie Germond. « Elle a été présidente jusqu’en 2012 et, depuis, c’est moi qui ai repris le flambeau. Je suis arrivée au sein de l’association en 2011, en tant que secrétaire. Comme j’ai un BEP secrétariat, j’ai voulu mettre mes compétences professionnelles au service de l’association, je voulais apprendre à gérer les capacités. Faire partie de la FMH, c’est une façon pour moi de me rendre utile, de donner mon aide et apporter mon expérience. C’est aussi un grand enrichissement personnel. Les sourires sont les plus belles récompenses que l’on puisse avoir. C’est avant tout un travail d’équipe, nous sommes tous soudés et il y a une très grande entraide ». Pour Pascale Mercier, « c’est enrichissant, ça donne envie de se battre. On fait énormément de rencontres, d’échanges. Et puis nous sommes fiers de notre travail. C’est avant tout une question de partage. L’association évite aux personnes de rester isolées, on apporte une « goutte d’air ». Le soutien collectif rend plus fort, tout le monde doit être égaux. On essaye d’apporter de la joie, un sourire ».

Nouveau projet de l'association

À l'heure actuelle, au niveau des ateliers, il ne reste plus que les ateliers de convivialité et de randonnée, ainsi que les repas à thèmes et quelques ateliers ponctuels, tout au long de l’année. Le nouveau projet, pour le mois de septembre 2015, est d'organiser un atelier « Land Art ». Les membres de l’association rendent également visite à des personnes isolées, à l’instar d’Audrey Faucon... « C’est donner un sourire et de la bonne humeur », explique-t-elle d'ailleurs à ce sujet. L'association FMH de Saumur comporte à ce jour 50% de valides et 50% de personnes en situation de handicap et environ 30 adhérents (seulement 4 quand Valérie Marquet a repris la présidence). « Nous avons besoin des valides dans notre association aussi, chacun peut apporter quelque chose », concluent d'une voix commune les membres de l'association. Pour information, il n'y a aucune limite d’âge pour les échanges. Si vous avez envie de devenir membre de l'association, notez que l'adhésion à la FMH Saumur est fixée à 26 € (36 € pour deux adhésions).

(1) Jeux entre personnes valides et en situation de handicap plus l'organisation d'un goûter.
(2) Fauteuil tout terrain mono-roue qui permet la pratique de la randonnée à toute personne à mobilité réduite.


Article du 23 juin 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI