À Chacé, les termites sont de retour... et ça fait 25 ans que ça dure !

Les termites, c'est un problème qui dure depuis environ 25 ans à Chacé. Le maire, Armel Froger, ne cesse d'envoyer des courriers de sensibilisation pour avertir la population et tenter de décontaminer les maisons attaquées... mais rien n'y fait ! Les termites sont de retour et ont l'air de bien apprécier le bois de la commune. À l'instar de la Ville de Thouars, Chacé arrivera-t-elle à s'en débarrasser... enfin ?


Le 16 mai 2001, déjà, un arrêté préfectoral était signé pour lutter contre la propagation des termites sur la commune de Chacé. Mais ça fait maintenant 25 ans que les termites ont élu domicile sur le territoire Chacéen. Un brin désabusé, le maire de la commune, Armel Froger, nous explique : « Actuellement, nous avons deux nouveaux cas de maisons infectées, situées l'une en face de l'autre, dans la rue de Champigny. De fait, nous avons l'obligation de procéder à des travaux. Nous avons déjà eu des cas en 2003 et 2009, mais cette infestation dure depuis bien plus longtemps. À chaque fois, nous procédons à la décontamination, avec des traitements spéciaux, mais le problème est seulement retardé ».

Des relances, des courriers, des traitements, etc...

En attendant de trouver la solution radicale à ce fléau, Armel Froger fait de son mieux pour anticiper les problèmes : « J'ai envoyé deux lettres sur toute la commune, le 30 mars 2015 et l'autre il y a 3 semaines, pour sensibiliser les riverains. J'ai également élargi le périmètre aux alentours des points sensibles pour favoriser la communication. Il faut dire que les Chacéens ont peur pour leur habitation. De plus, à chaque fois qu'il y a une transaction immobilière à Chacé, les futurs résidents sont évidemment avertis des problèmes encourus ».

Les termites ont-elles pris le train depuis Thouars ?

C'est la question que l'on peut se poser. Chacé, comme Thouars, sont deux communes munies de rails de chemin de fer et qui dit rails de chemin de fer, dit bois. Pour ce qui est de Thouars, la ville fut une importante cité cheminote et a abrité jusqu'à 1 500 cheminots. De fait, elle a longtemps dû lutter contre ce fléau. En 2002, la mairie de Thouars a pris la mesure l'ampleur de l'infestation et a lancé une vaste opération d'extermination, qui dure depuis plus de 10 ans (relire notre article). Aujourd'hui, la municipalité est sur le point de venir à bout d'un fléau qui date du siècle dernier ! La commune Chacéenne parviendra-t-elle à suivre la même voie ?


Article du 23 juin 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de coco 24/06/2015 07:04:23

Enfin après tant d'années on commence a parler des termites a Chacè Il faut que toutes la rue de champigny et le voisinage se regroupe pour faire un diagnostic complet par des spécialistes afin d'exterminer ce fléau



Commentaire de Mythologie 24/06/2015 15:31:09

Les termites n'ont elles pas envahi nos esprits .? Comment les décontaminés Messieurs(les Élus ?



Commentaire de chacéen 24/06/2015 18:00:37

Les élus devraient réunir les propriétaires du voisinage. Et rechercher une solution pour se regrouper et voir avec une entreprise spécialisé unique. Si on attend que chacun fasse sa petite sauce, dans 25 ans on seras au même point. Sa plus de 30 ans que j'habite Chacé, jamais entendu parlé des termites.



Commentaire de coco 24/06/2015 18:52:01

Tout le monde a peur des termites!!!! Pas chez moi !!!! Les autres ont s'en fou mais ce n'est pas comme cela que l'on va en finir ; Je suis d'accord avec le chacéen c'est a la mairie de faire le nécessaire aupres des habitants de cette rue et alentours pour se regrouper et faire un diagnostic Cela a été fait a varrains et ça tres bien fonctionnè



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI