Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


La municipalité de Saumur mobilise ses employés contre elle et sa réorganisation...

Même Thierry Lefèvre, le délégué du syndicat CGT était surpris : "J'avais imaginé 50, voire 150 personnes au mieux... Mais là, nous sommes 200". Même s'il y avait quelques supporters des mobilisations syndicales, un bon quart des 550 salariés de la ville et du centre d'action sociale s'étaient réunis place de la République, jeudi 2 juillet de 11h à 12h, pour protester contre le plan de réorganisation des services de la ville. "Je n'ai jamais vu une telle mobilisation," nous expliquait un salarié qui porte fièrement ses 35 ans de maison.


"Si tu veux construire un bateau, ne rassembles pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour leur expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose... Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le coeur de tes hommes et femmes le désir de la mer..." Les paroles sont de Saint Exupéry et la voix de Thierry Lefèbre. "Le maire s'en inspirera peut-être," a précisé le délégué CGT des agents territoriaux de Saumur. Ni lui, ni Jean-Luc Renaudin du syndicat Force Ouvrière des Territoriaux ne contestent la nécessité d'une réorganisation liée à la baisse des subsides de la ville. C'est la méthode que critique le représentant FO : "Nous reprochons à la municipalité de ne pas avoir écouté les représentants du personnel durant ces mois de travail sur la réorganisation, de ne pas prendre en compte des enquêtes et, surtout, de ne pas écouter l'ensemble des agents. Ce qui a eu pour effet d'engendrer un ras le bol général. Les agents ne se sentent plus respectés dans leurs missions et sont désabusés et inquiets sur l'avenir du service public".

Plan social déguisé ?

Le terme a été réfuté par le maire en Conseil Municipal ce vendredi 29 juin dernier. Pour Jean-Michel Marchand, "il ne peut y avoir de plan social dans la fonction publique, chacun étant titulaire de son grade". Ce jeudi 2, le délégué syndical FO, Jean Luc Renaudin a maintenu son propos : "Ne pas renouveler les contrats en CDD, ne pas remplacer les départs en retraite et espérer que des fonctionnaires quittent la collectivité, cela s'appelle bien un plan social déguisé". On pouvait d'ailleurs voir parmi les territoriaux des anciens chefs de service ou des cadres qui manifestaient pour la première fois. "Oui nous sommes titulaires de notre grade," nous a confiée une salariée, "mais si nous sommes rétrogradés, nous perdons, notre prime de fonction."



De la mobilité ?


Au conseil municipal, le maire de Saumur a annoncé une économie de 360 000 € sur les 17.6 millions de la masse salariale sur le budget 2015. Pour ce faire, des départs en retraite ne sont pas remplacés et des CDD non renouvelés. Quand on cherche à savoir auprès des syndicats le nombre de ces CDD non renouvelés, ils nous renvoient au manque de clarté de la refonte : "Même cela on n'arrive pas à le savoir," nous a répondu Thierry Lefèvre. Qui dit non remplacement, dit vacance de service. Pour assurer la continuité du service publique, le maire de Saumur a annoncé qu'un programme de mobilité avec un plan de formation seraient proposés. 50 personnes seraient dans ce cas. Une situation positive selon le maire, mais qui n'est pas du goût des syndicats. Jean Luc Renaudin pour FO : "Il y a plusieurs cas de figure à la postulation des agents. Il y a ceux qui ne se retrouvent pas dans l'organigramme, ceux qui ont découvert que leurs postes étaient ouverts et qui postulent pour le garder. Beaucoup le font par obligation."

Une manifestation politique ?

Quand on interroge les délégués syndicaux sur leur ressenti au regard du soutien de l'ex-majorité devenue opposition (relire notre article), c'est un large sourire goguenard qui nous est adressé en retour : "Nous ne voulons pas faire de politique, simplement faire entendre la voix des agents. Même si le maire est de gauche et a été de l'autre côté de la barrière, nous souhaitons qu'il nous entende et ne nous oublie pas dans la refonte des services." Avec la mobilisation de ce jour, les syndicats se sentent renforcés et se demandent même s'ils se mettront autour de la table le 21 juillet prochain pour le prochain comité technique. Thierry Lefèvre : "Nous allons décidé la semaine prochaine de ce que nous allons faire. Le CT du 21 ? Rien n'est moins sûr pour que nous y allions, ou alors peut-être en nombre. On attend les propositions du maire. Il aurait pu nous accueillir ce jour, il ne l'a pas fait".

Les salariés ont dès lors pris eux-même la parole :


Article du 02 juillet 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de Caracalla 02/07/2015 18:33:49

Dégradation des conditions de travail, non renouvellement de CDD...Sombre tableau. Ajoutons l'arrivée de nouvelles têtes dans certains services, non pas au regard de leurs compétences mais parce que l'on veut caser quelques ami(e)s... Amis journalistes, mener votre enquête! Curieux qu'on ait pas vu à ce rassemblement, Mme Le Coz, son cv lors des dernières élections indiquait pourtant qu'elle était déléguée syndicale Mais l'ironie n'est-elle pas que l'élue en charge du personnel se retrouve impliquée dans ce qui est qualifié de casse sociale...quand on est salarié de Pole Emploi. Crêche-t-elle pour sa "paroisse"? Cela pourrait etre drôle...si cela n'était pas tragique pour beaucoup d'agents aujourd'hui "jetés"!



Commentaire de dada 02/07/2015 21:40:06

Une grande mobilisation jamais vu à Saumur ,conséquence d'un monologue autoritaire et borné du maire.Il existe un malaise au sein de la mairie et il va falloir écouter ses agents.Ils ont bien compris que ce "plan social"déguisé en réorganisation n'est que le début d'une lente destruction du service publique et de leurs conditions de travail. Ils ne sont en rien responsable des erreurs fait par les élus dans leur choix d'emprunts, auprès de déxia, dont les intérêts plombent le budget.Ils ne sont pour rien dans la politique d'austérité imposé aux collectivités par le gouvernement encore une fois au bénéfice des banques. Le maire et aucun de ses adjoints ne se sont présentés face à leurs agents,preuve une fois de plus du refus de dialogue.



Commentaire de saumurois 02/07/2015 21:54:05

lors d'une grèves ou d'un piquet de clown dans une cour presque d'école, le fonctionnaire est t'il payé sur les deniers public.... Son jour de carence lui sert t'il ou il pose un RTT.... Sa devient du grand n'importe quoi...MDR on ai bien partit pour finir droit dans le mur avec tous ce petit monde... Ils n'ont pas eu trop chaud au moins....à moins qu'une petite collation était quand même offerte....



Commentaire de @saumurois 02/07/2015 22:59:32

Renseignez-vous avant d'écrire des inepties. Cela ne vous rend pas intelligent au contraire MDR



Commentaire de @saumurois 02/07/2015 23:34:11

Ne vous inquiétez pas pour vos impôts les agents ne sont pas payés pendant leur temps de grève. Et oui il faisait chaud mais bien moins que ce qui se passe à la Mairie depuis quelques mois, et pas seulement pour la réorganisation. Vous avez raison on va dans le mur, mais ce ne sera pas la faute des agents, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils étaient là ce matin, afin que tout le monde en prenne conscience.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI