Du retard à l'allumage pour Anjou Tourisme sur l'avant-saison 2015.

En ce début de mois de juillet, Anjou Tourisme (le Comité de Tourisme de Maine-et-Loire) a réalisé une étude pour évaluer la tendance touristique estivale de 2015. Bilan : une avant-saison touristique légèrement inférieure à 2014, mais tout de même assez positive puisque, comme l'a interprété Anjou Tourisme, « quelques éléments nous permettent d’aborder objectivement la saison estivale avec optimisme »...


Si l’on segmente bien les différents niveaux de ressentis à la hausse, stable et à la baisse, le balancier penche plutôt pour une tendance en légère baisse en Anjou comparativement à la saison précédente. À la mi-juin 2015, 26 % des professionnels du département jugent la saison supérieure tandis que 36 % se prononcent négativement alors qu’ils sont près de 40 % à noter un volume d’activité stable. Les niveaux de ressentis sont moins bons qu’en 2014 avec une clientèle considérée comme exigeante (4 points de moins pour le ressenti supérieur) mais meilleurs qu’en 2013 (+ 7 points) à la même période de l’année. Selon Anjou Tourisme, « quelques éléments nous permettent d’aborder objectivement la saison estivale avec optimisme : le beau temps depuis le début du mois de juin, les événements et manifestations de l’Anjou qui ont connu globalement une belle affluence et, d’après les résultats de cette enquête, une proportion assez importante de professionnels envisageant correctement les mois de juillet et août ».

Fréquentations fin juin 2015 comparé à fin juin 2014.

Près de 3 professionnels sur 10 jugent l’activité des mois d’avril-mai-juin supérieure à 2014, ils sont 36 % à la considérer en baisse et près de 40 % à noter une saison stable. La tendance globale est en légère baisse vs 2014 mais meilleure qu’en 2013.


46 % des professionnels interrogés ont un ressenti stable s’agissant des clientèles nationales. Ils sont 21% à annoncer une activité supérieure et 36% font part d’une diminution.


Au niveau de la clientèle étrangère, le ressenti est globalement le même, même s’il est un peu plus creusé comme en témoigne la part de professionnels relevant une baisse de clientèle étrangère : 41 % contre 33 % pour la clientèle française.


Hébergement et réservations (1) : l'hôtellerie en baisse.

Les hôteliers enregistrent une fréquentation à la baisse puisque 3 des 29 hôteliers ont un ressenti supérieur, 10 un ressenti équivalent et 15 inférieur (1 hôtelier ne se prononçant pas). Des professionnels relèvent le constat suivant : le volume de location est stable voire en hausse mais les chambres se louent à des prix moindres donc au final le chiffre d’affaires stagne dans un contexte où les charges augmentent. Les restaurants qui ont répondu à nos enquêtes annoncent eux-aussi un volume de couverts servis à la baisse.

L’hôtellerie de plein air en hausse.

Le ressenti est globalement positif quoique contrasté sur l’ensemble du territoire pour les gérants de campings. Néanmoins, la clientèle est jugée exigeante et présente des attentes qui ne sont pas toujours en adéquation avec son budget de séjour. En ce qui concerne les clientèles étrangères, les anglais compensent la faible présence des touristes néerlandais. La Loire à Vélo reste toujours un très bon produit d’appel pour les campings ligériens.

Les hébergements chez l’habitant stagnent.

Au niveau des chambres d’hôtes, le démarrage de la saison et les mois qui ont suivis ont été assez bons du point de vue des propriétaires, d’où un ressenti plutôt stable lequel contraste avec les observations des années précédentes qui étaient assez négatives. La clientèle est jugée à plusieurs reprises par les hébergeurs comme difficile et exigeante avec un souhait de séjour ne correspondant pas au type de prestation qu’elle a réservée. Le ressenti est en revanche plus contrasté s’agissant des gîtes et meublés. La clientèle internationale fait défaut et elle n’est pas compensée par les touristes français qui réservent de plus en plus à la dernière minute et qui n’ont pas beaucoup profité des ponts de mai pour séjourner.

Les sites de visite en augmentation.

La dynamique enregistrée en avril se poursuit, les responsables des sites de visite sont les professionnels qui annoncent les meilleurs ressentis parmi l’ensemble des répondants. Importance du tourisme de proximité car la clientèle est perçue comme assez locale. La nouveauté et l’originalité plaisent et le beau temps des dernières semaines attire les touristes, notamment dans les parcs et jardins et les sites de loisirs.

Les offices de tourisme au même niveau.

Les offices maintiennent leur ressenti stable de la fin avril. La fréquentation se nationalise, avec une part de clientèles locales en progression. Les week-ends d’évènements amènent du flux et permettent de compenser les milieux de semaines plutôt calmes. Les plus gros offices du département constatent une baisse de fréquentation, mais pas une diminution du portefeuille dépenses. La randonnée, La Loire à Vélo, les activités nautiques et insolites sont plébiscitées.

Le récapitulatif de cette note de conjoncture d'avant-saison.

Anjou Tourisme a constaté que la clientèle était exigeante, disposant d’un budget en dessous de son niveau d’attente. Autres constats ressortis de cette note de conjoncture d'avant-saison : la diminution de la clientèle internationale mais aussi le fait que certains hébergeurs consentent à réduire le prix des hébergements afin de maintenir un volume d’activité correct. Enfin, Anjou Tourisme tient à souligner que les évènements culturels et sportifs amènent du flux touristique et compensent les épisodes plus calmes.

(1) Le point par type d’hébergement et les tendances en matière de réservations pour la haute-saison.

Nota Bene : Baromètre de conjoncture réalisé par Anjou tourisme en collaboration avec l’Agence régionale des Pays de la Loire, à partir de données arrêtées au 15 juin 2015. Analyse de 237 réponses provenant d’hébergements, de restaurants, d’offices de tourisme et de sites de visite du département. L’échantillon est composé de 20 campings, 53 lieux de visite, 29 hôtels, 7 OTSI (Office de Tourisme et d’un Syndicat d’Initiative), 54 propriétaires de chambres d’hôtes, 49 propriétaires de meublés, 22 restaurants et 3 autres structures familiales.


Article du 03 juillet 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI