Saumur : Plus de collégiens dans le privé que dans le public... Pourquoi ?

À la veille de la rentrée, il s'avère qu'il y aura plus d'élèves dans les collèges privés Saumurois (1 331) que dans les collèges publics (1 282). Pourquoi la Ville de Saumur navigue-t-elle à contre-courant par rapport au département, voire à la région ? Nous avons posé la question à Stéphanie Dagon, l'actuelle présidente de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Élèves) du Saumurois, et à Rodolphe Mirande, le principal du collège Pierre Mendès-France. Saumur, bastion du « nomadisme scolaire » ?

686 élèves seront à l'entrée du collège Saint-Louis, demain.


La différence n'est pas très impressionnante mais s'avère tout de même symbolique. Dans le secteur du 1er niveau du secondaire privé Saumurois, comprenant trois collèges (Saint-Louis, Sainte-Anne et Saint-André), 1 331 collégiens reprendront le chemin des cours, ce mardi 1er septembre. Ce sont 49 élèves de plus que dans le public (1 282 élèves), qui comprend quant à lui quatre collèges à Saumur (Honoré de Balzac, Benjamin Delessert, Mendès France et Yolande d'Anjou). Alors, comment expliquer ce constat ?

Saumur, « l'exception qui confirme la règle ».

Stéphanie Dagon, l'actuelle présidente de la FCPE du Saumurois, nous donne son opinion sur ces chiffres de la rentrée : « La Ville de Saumur fait partie de l'exception qui confirme la règle puisque nous sommes à plus de 50% de privé, ce qui n'est pas le cas dans le département ou la région, en général (à part peut-être sur le secteur de Beaupréau). C'est vrai que les trois collèges privés de Saumur attirent... Je pense que les parents ont besoin d'être rassurés et la croyance générale est de se dire que dans le privé, les enfants ont plus de chances de réussir. Nous sommes également dans une ville qui compte beaucoup de militaires qui, en général, préfèrent inscrire leurs enfants dans le privé. Si les collèges publics veulent inverser la tendance, peut-être qu'ils devraient communiquer davantage, à l'image de ce que fait le lycée Duplessis-Mornay et son proviseur Patrick Carbonnier ».

Honoré de Balzac, un collège qui « récupère » le nord de Saumur.

Avec la carte scolaire établie par le Conseil Général de Maine-et-Loire (voir sur ce lien ou ici), concernant le secteur public, rappelons que chaque collégien est affecté selon sa zone d'habitation. Si les parents de l'enfant résident sur la zone dite « Saumur Ville », l'élève sera affecté soit aux collèges publics Benjamin Delessert, Mendès France (classé en R.E.P, relire notre article), Yolande d'Anjou ou alors Honoré de Balzac. Ce dernier profite d'une zone géographique plus large : « Il comprend tout ce qui est nord du bras des 7 voies », précise le Conseil Général de Maine-et-Loire. Le collège Honoré de Balzac peut donc accueillir les élèves venant des écoles du secteur nord Loire de Saumur, c'est-à-dire Allonnes, Brain-sur-Allonnes, La Breille-les-Pins, Neuillé, Saint-Martin-de-la-Place, Varennes-sur-Loire, Villebernier, Vivy, etc... La plupart de ces communes sont dynamiques, d'un point de vue géographique, et le prix des terrains est également moins cher qu'à Saumur (et ses communes associées). L'une des raisons pour lesquelles la Ville de Saumur perd des Habitants, alors que Saumur Agglo est en légère progression (relire notre article).

Rodolphe Mirande : « La carte scolaire fausse quelque peu la donne ».

Avec respectivement 200 et 220 élèves inscrits pour la rentrée scolaire 2015, les collèges publics Yolande d'Anjou et Mendès France sont loin d'attirer les foules... Même réunis, les deux établissements représenteraient seulement un petit collège de Saumur, avec 420 élèves. Les Hauts-Quartiers et le Chemin Vert seraient-ils victimes de leur réputation ? Pour Rodolphe Mirande, le principal de Mendès France, « la carte scolaire fausse quelque peu la donne. Dans le secteur privé, les parents n'ont pas d'obligation et ne dépendent pas d'une sectorisation particulière. Quelle que soit son école d'origine, même un élève du public qui veut s'inscrire dans un collège privé n'aura pas de démarche particulière à réaliser. Dans le public, à l'inverse, les parents devront avoir une dérogation pour s'inscrire dans un établissement qui ne fait pas partie de son lieu de domiciliation. Et puis à Saumur, nous avons également des parents qui décident de passer du public vers le privé, ou l'inverse, d'une année sur l'autre. C'est peut-être ce qui explique les chiffres de la rentrée 2015. Dans tous les cas, à Mendès France, nous faisons tout pour garder nos élèves de la 6e à la 3e ». À l'image du transfert « mouvementé » entre Saint-Louis et Duplessis-Mornay (relire l'article), Saumur serait-il le bastion du « nomadisme scolaire » ?

Les effectifs des collèges Saumurois pour la rentrée 2015.



(1) La carte scolaire, désigne un système d'affectation des élèves dans une école, un collège ou un lycée publics situé dans un secteur géographique où ces élèves sont domiciliés.


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 31 aout 2015 I Catégorie : Vie de la cité

 


24 commentaires :


Commentaire de et alors... 31/08/2015 18:29:44

et alors, ça vous étonne!!! il faut se poser la question et la réponse est toute trouvée: moins d'absentéisme des profs voir pas du tout, meilleur enseignement, plus d'autorité et de suivi, une personnalisation de l'élève et une meilleure implication des profs, ils sont dispo pour vous recevoir en dehors de leur cours, ils ne s'échappent pas dès la sonnerie comme dans le public!!!! certes ça a un cout, mais la qualité se paie....à bon entendeur....



Commentaire de Stlambertois 31/08/2015 19:25:54

Papa de plusieurs enfants qui sont ou ont été scolarisé au collège Honore de Balzac de St Lambert , je peux témoigner de l'engagement de l'ensemble des professeurs et du responsable de cet établissement qui assurent parfaitement leurs rôle !



Commentaire de Stlambertois 31/08/2015 19:25:54

Papa de plusieurs enfants qui sont ou ont été scolarisé au collège Honore de Balzac de St Lambert , je peux témoigner de l'engagement de l'ensemble des professeurs et du responsable de cet établissement qui assurent parfaitement leurs rôle !



Commentaire de ça fait mal 31/08/2015 19:41:48

Ca fait mal d entendre ça, mon mari enseigne dans le public et ne compte pas ses heures pour les parents. Je peux vous dire qu on trouve de tout et aussi bien dans le prive que dans le public. Quant a l autorité, elle depend du prof et surtout du proviseur qui appuie ou non les enseignants dans leurs tentatives de maintenir l ordre et les sanctions à appliquer vis à vis des perturbateurs. Quant aux renvois des eleves du prive vers le public 3 mois avant le brevet pour resultats insuffisants pour les statistiques du privé, ça il le voit aussi. Alors tout est à interpreter avec moderation. Le



Commentaire de Archange 31/08/2015 19:47:10

Je partage TOTALEMENT le commentaire de "et alors". Avec mes deux enfants, jusqu'à l'année scolaire passée, j'étais 50/50 !!! Cette année se sera 100 % ........ dans le privé. Il n'y a pas photo. Il n 'est pas nécessaire de jeter la pierre au public, tout a déjà été dit. Il faut admettre la "rudesse" de nos enfants d'aujourd'hui pour les profs, la baisse des bras pour certains parents, mais quand même. Quand il y a une autorité mise en application et un suivi (plus ou moins) sérieux des profs, cela fonctionne. Alors, mesdames et messieurs les professeurs du public expliquez-moi vos piètres r



Commentaire de @ et alors 31/08/2015 20:17:25

tout à fait d'accord pour l'avoir constaté avec trois enfants scolarisé à St André dès la maternelle puis à St Louis jusqu'au BAC. Et surtout que l'on cesse de croire au mythes des "enfants de militaires" qui seraient en majorité dans les établissements privés. Leurs familles souvent nombreuses réduisent leurs finances ! Les élèves sont issus de tous les milieux, avec une majorité d'enfants de commerçants, exploitants agricoles, employés. L'élitisme par le fric et le statut social n'est qu'un leurre. Ce sont toutes les raisons données par "et alors" qui justifient le choix des parents.



Commentaire de mp 31/08/2015 20:38:55

Pour répondre à " Et Alors ", il faut faire la différence entre avoir un meilleur service et penser avoir un meilleur service. Et oui on réussi aussi dans le public. J'ai des noms comme dirait Coluche. A bon entendeur ...



Commentaire de St lambertois 31/08/2015 20:55:56

Consternant et affligeant de lire vos propos. Et quand Tout les services publiques seront privé et payant quand sera-t-il ?



Commentaire de Simon 31/08/2015 21:12:21

50 % des parents choisissent de payer quelque chose qui pourrait être gratuit à Saumur. En toute objectivité , il faut peut être se demander pourquoi. Une chose semble évidente , il y a une différence entre le public et le privé à Saumur qui ne met pas' en évidence l'excellence du service public. Y aura t il une enquête de l'académie pour déterminer de oú se situe le problème oú on ferme les yeux ?



Commentaire de solution 31/08/2015 21:39:28

pour remédier à ce phénomène une solution, suppression des aides au privé en faveur du public il faut pas être magicien et cela renforcera la laïcité!



Commentaire de lvsjm 31/08/2015 21:48:55

une de mes filles a effectué ses études au lycée public ...sa sœur jumelle dans un lycée privé . constat : en terminale , celle qui a subi le plus d'absentéisme d'enseignants est celle qui était dans le ... privé .



Commentaire de citoyen 31/08/2015 22:35:22

Pour répondre à @Stlambertois : Et bien nos impôts seront probablement mieux utilisés et enfin cette "castre" à part ira bosser. Cela leur fera du bien de savoir ce que c'est.



Commentaire de contribuable 31/08/2015 22:52:42

A "solution" - mieux plus de suventions du tout et enfin ceux qui travaillent pourront subvenir aux besoins de leurs proches sans se poser de questions car ils n'auront pas un tas de fonctionnaires incompétents et/ou inutiles à assumer.



Commentaire de girardeau 01/09/2015 07:27:21

saumur a contre courant .ville socialiste ou apparement les gens ont les moyens.les nouveaux socialistes a la flamby qui reve de capitaliste mais desire garder une image de prolo , peuple .c est plus vendeur et porteur



Commentaire de ferry 01/09/2015 07:31:32

pour les eleves souhaitant aller en privé catho pour le mythe du curé pedophile.mauvaise nouvelle ya plus de curé.ils sont soit a la retraite soit en prison



Commentaire de solution bis..., fermons un collège public sur saumur!! 01/09/2015 07:32:34

une seule solution, vous voulez réduire les impôts, collège de moins de 300 élèves, il faut les fermer, ou tout au moins regrouper les 2 qui nous coutent cher!!! affaire à suivre en période de baisse de dotations de l'état, ce n'est pas un sacrilège, seulement il faut se rendre à l'évidence que le public ne fait plus recette et n'inspire plus confiance!!!



Commentaire de à "lvsjm" 01/09/2015 07:36:15

cher madame ou monsieur, sachez que personne ne crois à votre commentaire, quand on a des enfants, de surcrois des jumeaux, on leur donne la même éducation intellectuelle, on ne mise pas sur un plus que l'autre!!!! si c'est juste pour faire un commentaire bidon, passez à autre chose!! bonne journée.



Commentaire de pour contribuable 01/09/2015 08:23:51

Je ne juge pas les fonctionnaires car ils sont bien plus compétent que vous le supposez mais ils n'ont pas les moyens de l'être efficacement. En revanche je maintiens que nous n'avons pas à financer le privé qui n'est que le prolongement des religions de tout poil. A quand une réelle séparation de l'église et de l'état?



Commentaire de quand on ne connait pas... 01/09/2015 10:53:48

A ceux qui s'imaginent tout savoir et sont sûrs que les enseignants du public ne bossent pas le soir, les week ends, les vacances et s'imaginent que enseigner une matiere s improvise, venez tester en réel, vous ne tiendrez pas 3 jours... si on vous écoute cela veut dire que les enseignants du privé bossent et que ceux du public ne foutent rien parce qu'ils sont fonctionnaires... je vis avec un enseignant et vu le nombre d heure de prepa, de concertation, de recherche et de rencontre avec les parents, les voyages organisés qui sont loin d'être une partie de plaisir pour les encandrants, garder



Commentaire de humour 01/09/2015 12:35:04

quand on ne connait pas...je pense que ton mari est le roi de l excuse a deux balles.les cours les rencontres avec les parents ne sont ils pas des rdv avec sa maitresse???.pour le privé je ne comprend pas st louis qui affiche et vie de ses 98 , et des grosses poussieres de reussite pour un ets catho ou forcement leur gourou leur a expliqué que les derniers seront les premiers.alors pourquoi bosser comme un con ??



Commentaire de gonzagues 01/09/2015 12:37:32

contribuable absolument d accord et pour tous un enseignement encadré par l armée pour leur dresser le poil a tout ces sales gosses irespectueux .



Commentaire de a n p e 02/09/2015 07:28:24

ce soir a la télé une emission justement privé public



Commentaire de Mécontent 02/09/2015 15:48:35

Le problème des établissements, c'est qu'un prof, on l'a à vie, qu'il soit bon ou mauvais... Pour les bons et les très bons, très bien mais pour les mauvais (incompétent, violent, etc), que cela soit dans le privé ou le public, ce sont nos enfants qui se les coltinent... Ma fille vient d'entrer au collège et aura un prof de math que tous les établissements de saumur se balade. Tous les chefs d'établissements reconnaissent son incompétence, et il continue à exercer et à dégoutter les enfants de l'école. Que l'éducation nationale fasse son job et le ménage..qu'elle paye un peu mieux selon le



Commentaire de Vilain prof 03/09/2015 14:08:42

A@ Mécontent je veux le nom de l'incompétent prof qui continue d'exercer ...... et vite .



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI